Mauges

De Wiki-Anjou

La région des Mauges se situent au sud de la Loire, dans la partie sud-ouest du Maine-et-Loire (Anjou), au cœur d'un triangle Nantes Angers Cholet. Territoire de bocages composé de nombreuses vallées encaissées, on y trouve les rivières l'Èvre et la Sèvre nantaise. Sa limite Sud se confond avec la campagne vendéenne, d'où parfois son nom de Vendée angevine.

Les Mauges région de Maine-et-Loire

Le pays des Mauges

Les Mauges sont la région naturelle[1] du sud-ouest du Maine-et-Loire, dont on peut fixer ainsi les contours :
Nord = fleuve la Loire, Est = rivière le Layon, Sud = départements Deux-Sèvres et Vendée, Ouest = département Loire-Atlantique[1],[2].

À noter qu'il convient de distinguer l'actuel territoire des Mauges (région naturelle), du territoire historique (pagus) formé au XIe siècle[3], qui ne comprenait pas Cholet et ses environs ni certaines communes à l'Est. « Pays des Mauges » désigne également la structure intercommunale syndicat mixte Pays des Mauges (homonymie)[4].

Administrativement c'est l'arrondissement de Cholet, comprenant les cantons de Beaupréau, Chalonnes-sur-Loire, Champtoceaux, Chemillé, Cholet 1, Cholet 2, Cholet 3, Montfaucon-Montigné, Montrevault, Saint-Florent-le-Vieil, Vihiers.

Cantons des Mauges en 2014

  • Canton de Beaupréau : Andrezé, Beaupréau, Bégrolles-en-Mauges, La Chapelle-du-Genêt, Gesté, Jallais, La Jubaudière, Le May-sur-Èvre, Le Pin-en-Mauges, La Poitevinière, Saint-Philbert-en-Mauges, Villedieu-la-Blouère ;
  • Canton de Chalonnes-sur-Loire : Chalonnes-sur-Loire, Chaudefonds-sur-Layon, Denée, Rochefort-sur-Loire, Saint-Aubin-de-Luigné ;
  • Canton de Champtoceaux : Bouzillé, Champtoceaux, Drain, Landemont, Liré, Saint-Christophe-la-Couperie, Saint-Laurent-des-Autels, Saint-Sauveur-de-Landemont, La Varenne ;
  • Canton de Chemillé : La Chapelle-Rousselin, Chemillé-Melay, Cossé-d'Anjou, La Jumellière, Neuvy-en-Mauges, Sainte-Christine, Saint-Georges-des-Gardes, Saint-Lézin, La Tourlandry ;
  • Canton de Cholet 1 : Cholet, Saint-Léger-sous-Cholet, La Séguinière ;
  • Canton de Cholet 2 : Les Cerqueux, Chanteloup-les-Bois, Cholet, Maulévrier, Mazières-en-Mauges, Nuaillé, Toutlemonde, Trémentines, Vezins, Yzernay ;
  • Canton de Cholet 3 : Cholet, Saint-Christophe-du-Bois, La Tessoualle ;
  • Canton de Montfaucon-Montigné : Le Longeron, Montfaucon-Montigné, La Renaudière, La Romagne, Roussay, Saint-André-de-la-Marche, Saint-Crespin-sur-Moine, Saint-Germain-sur-Moine, Saint-Macaire-en-Mauges, Tillières, Torfou ;
  • Canton de Montrevault : La Boissière-sur-Èvre, Chaudron-en-Mauges, La Chaussaire, Le Fief-Sauvin, Le Fuilet, Montrevault, Le Puiset-Doré, Saint-Pierre-Montlimart, Saint-Quentin-en-Mauges, Saint-Rémy-en-Mauges, La Salle-et-Chapelle-Aubry ;
  • Canton de Saint-Florent-le-Vieil : Beausse, Botz-en-Mauges, Bourgneuf-en-Mauges, La Chapelle-Saint-Florent, Le Marillais, Le Mesnil-en-Vallée, Montjean-sur-Loire, La Pommeraye, Saint-Florent-le-Vieil, Saint-Laurent-de-la-Plaine, Saint-Laurent-du-Mottay ;
  • Canton de Vihiers : Aubigné-sur-Layon, Cernusson, Les Cerqueux-sous-Passavant, Cléré-sur-Layon, Coron, La Fosse-de-Tigné, Montilliers, Nueil-sur-Layon, Passavant-sur-Layon, La Plaine, Saint-Paul-du-Bois, La Salle-de-Vihiers, Somloire, Tancoigné, Tigné, Trémont, Vihiers.

Espace et territoire

Photographie d'une vue d'avion au dessus du Choletais.
Vue d'avion au dessus du Choletais

Le territoire des Mauges, ou Choletais[1], a le relief le plus marqué, délimité au Nord par la Loire et à l'Est par le Layon. On trouve sur ces frontières, la vallée de la Loire au Nord, les vignobles nantais à l'Ouest, ceux du Layon à l'Est et le haut bocage vendéen au Sud.

Pays de bocage[5], on y trouve à la colline de la Trottière (commune de La Tourlandry) le point culminant du département à 216 mètres. On rencontre plusieurs type de paysages : des plateaux, des coteaux et des ruisseaux, le tout composé de bocages propres à cette partie de la France[6].

Trois unités paysagères composent la région naturelle des Mauges : l'unité paysagère Le plateau des Mauges, qui englobe la quasi intégralité de cette région, l'unité paysagère La Loire des promontoires, au Nord, et l'unité paysagère Le couloir du Layon, à l'Est[7].

Le climat angevin est particulièrement doux, compte tenu de sa situation entre les influences océaniques et continentales. Généralement les hivers sont pluvieux, les gelés rares, et les étés ensoleillés. Le relief marqué des Mauges provoque une accentuation des précipitations, le point le plus arrosé étant situé en aval de la colline des Gardes[8].

Les rivières de l'Èvre et le Moine traversent le territoire[9] :

  • L'Èvre, prend sa source au nord-est de Cholet et rejoint la Loire (rive gauche) à Saint-Florent-le-Vieil après un parcours de 93 kmkilomètres.
  • Le Moine, prend sa source dans les Deux-Sèvres, puis parcourt 62 kmkilomètres dans le département, avant de rejoindre la Sèvre nantaise à Clisson en Loire-Atlantique.
  • En limite à l'ouest, on trouve également la Sèvre nantaise, qui après avoir pris sa source dans les Deux-Sèvres (Neuvy-Bouin), finit sa course dans la Loire (Nantes), dont elle est un affluent.

Les villes les plus importantes des Mauges sont Cholet, Maulévrier, Champtoceaux, Montrevault, Saint-Florent-le-Vieil, Beaupréau, Chemillé et Saint-Macaire-en-Mauges.

Économie

L’élevage bovin constitue la principale activité agricole des Mauges[10]. Malgré tout, la culture de plantes y est très implantée, notamment, depuis le XIXe siècle, les plantes médicinales du Chemillois[11].

L'industrie textile fut à l'origine du développement du Choletais sous l'Ancien Régime, puis de son relèvement après les destructions importantes des guerres de Vendée. Cette activité faisait travailler des milliers de tisserands aux alentours de Cholet[1]. Une des spécialités textiles fut le mouchoir, qui fit de Cholet sa « capitale »[12].

L'industrie de la chaussure s'y est développé à la fin du XIXe siècle, remplaçant le travaille du tissu[13]. On trouve y trouve également un musée dédié à cette industrie.

Des usines à la campagne : Le Mauges possède une présence spécifique de l'industrie. Des usines sont implantées dans de très nombreuses zones d'activités économiques, où l'on trouve des industries de l'habillement, de la chaussure et du cuir, et restent très implantées même si ces secteurs ont subis de graves crises[13].

Pôle industriel et technologique depuis un demi-siècle, le Choletais réunit 40 %pour cent de l'industrie du département (mode, chaussure, plasturgie)[14].

Entreprises anciennes situées sur ce territoire : Bucher Vaslin, Grelier, Pasquier, Biscuits Saint Georges.

Histoire et patrimoine

Les plus anciennes traces de présence humaine remontent à la Préhistoire : des bifaces (outils de pierre taillée) ont été retrouvés sur le site du Fuilet (Cholet), et des traces d'habitat retrouvés sur le site de Roc-en-Paille à Chalonnes-sur-Loire.

Auparavant dépendantes du Poitou, les Mauges deviennent angevines au XIe siècle, sous l'impulsion de Foulques Nerra[3].
Jusqu'à la Révolution française, les Mauges seront subordonnées à la Sénéchaussée d'Angers, qui recouvrait un territoire englobant quasiment la moitié ouest de l'Anjou.

Dans cette région angevine on parle également de Vendée militaire ; terme utilisé pour désigner le territoire insurgé lors de la guerre de Vendée[1].
Région répartie sur quatre départements : nord de la Vendée, nord des Deux-Sèvres, rive gauche du Maine-et-Loire et de la Loire-Atlantique ; avec pour limites géographiques la Loire au nord, les Pont-de-Cé au nord-est, Thouars à l'est, Fontenay-le-Comte au sud-est, et les Sables d'Olonnes au sud-ouest.
Les Mauges sont connues pour avoir été l'un des principaux théâtres d'opération des guerres de Vendée dont Cholet était le centre. En 1793, le soulèvement simultané de tout le bocage constitue l'événement le plus fondateur de l'histoire récente de ce territoire. L'ensemble de la région fut concerné par les principaux combats des guerres de Vendée.

On trouve dans le pays des Mauges de nombreux bâtiments inventoriés aux Monuments historiques :

  • menhir de Saint-Macaire-en-Mauges,
  • moulin de l’Epinay à La Chapelle-Saint-Florent,
  • site préhistorique du Fuilet,
  • sites préhistoriques de L'Ouche de la Roche et Rocampaille,
  • vitraux de l'église du Pin-en-Mauges.

Culture et art de vivre

Le site le plus visité du Choletais est le Parc oriental de Maulévrier[15].

On trouve dans la région plusieurs sites à visiter :

On y trouve également de nombreuses activités :

  • le lac de Ribou et son parc de loisirs,
  • le parc Camifolia de Chemillé,
  • le parc de Moine de Cholet,
  • le parc oriental de Maulévrier,
  • le bateau promenade la Ligériade II à Montjean-sur-Loire.

Notes

  1. a, b, c, d et e P.Wagret J.Boussard J.Levron S. Mailliard-Bourdillon, Visages de l'Anjou, Horizons de France, 1951
  2. Louis Poirier, Bocage et plaine dans le sud de l'Anjou, dans les Annales de Géographie, 1934, t.tome 43, numéro 241, p.page 22
  3. a et b Teddy Véron, L'intégration des Mauges à l'Anjou au XIe siècle, Pulim, 2007
  4. Mauges (les) : voir dictionnaire.
  5. Bocage : nom commun qui désigne en géographie un type de paysage où les champs et les prés sont enclos par des levées de terre portant des haies ou des rangées d'arbres qui marquent les limites de parcelles.
  6. Louis Poirier, Essai sur la morphologie de l'Anjou méridional (Mauges et Saumurois), Annales de Géographie, 1935
  7. Département de Maine et Loire - DIREN Pays de la Loire - DDE Maine et Loire, Atlas des paysages de Maine et Loire, Le Polygraphe, 2003 (voir unités paysagères)
  8. Comité météorologique départemental, Le Climat de Maine-et-Loire, novembre 2010
  9. ADES Sandre, Portail national d'accès aux référentiels sur l'eau, juin 2010
  10. Conseil général de Maine-et-Loire, Plan départemental des ENS - Département de Maine-et-Loire, juin 2010
  11. Ouest-France Entreprises, Plantes médicinales : la région de Chemillé manque de producteurs , 15 mars 2012
  12. Ville de Cholet, Le mouchoir de Cholet, 2 mars 2006
  13. a et b Ouest-France Entreprises, Les Mauges, mémoire vivante de la chaussure , 17 janvier 2012
  14. Conseil général de Maine-et-Loire, Plan départemental de prévention des déchets - Maine-et-Loire - Etat des lieux et Diagnostic 2010-2011, 21 novembre 2011
  15. Voir Sites les plus visités de Maine-et-Loire.

Héritage historique et culturel, le Maine-et-Loire peut se découper en cinq pays angevins : le Baugeois, le Saumurois, les Mauges, le Segréen et la Région d'Angers, auxquels on peut ajouter les spécificités de la Vallée angevine et des Coteaux du Layon.