Treves

De Wiki-Anjou

Les communes ont été créées à la Révolution. Elles ont pris le nom des paroisses qui les précédaient, ou ont pu en prendre un nouveau pour ôter une référence religieuse ou à l'Ancien Régime.
On retrouve leur nom dans les actes officiels et depuis 1943 dans le Code officiel géographique. Des changements ont pu intervenir au cours des évolutions réglementaires ou des modifications de leur territoire.

En 1793, le nom de la municipalité est celui retranscrit sur le recensement réalisé sur l’ensemble du territoire français de l’époque.

 

 
Ancien nom
Forme ancienne
  Cette page répertorie une forme ancienne d'un nom.

 


Treves

est une graphie ancienne du nom de la commune de Trèves.


Quelques formes anciennes du nom : Clementiniacus en 769, In Trevis castro en 1035-1055, Castro quod dicitur Trevis en 1056-1060, Castrum de Treviensis en 1069, Trevis castrum en 1101, Clementiniacensis ecclesia en 1060-1081, Clementiniacus en 1077, Castellum quod Trevis dicitur en 1070-1118, Ad Treuvas au XIe siècle, Dominus castri Treveris en 1105, Treveris castrum en 1206, Dominus de Trevis en 1228, Apud Treves en 1252, Prior de Trabis en 1449 et 1555, Ecclesia parochialis et curata Sti Albini de Trabis en 1529.

Formes contemporaines : Treves en 1793, Trèves en 1801, puis Trêves. Après son rapprochement en 1839 avec Cunault, Trêves-Cunault, puis Trèves-Cunault. Commune réunie en 1973 à Chênehutte-les-Tuffeaux qui devient Chênehutte-Trèves-Cunault.


Voir aussi

le répertoire des communes.

Articles connexes : Chênehutte, Chênehutte-les-Tuffeaux, Chênehutte-Trèves-Cunault, Cunault, Les Tuffeaux, Trèves (Trêves), Trèves-Cunault.

Bibliographie

  • Dictionnaire Célestin Port, 1874 à 1878, et éditions révisées.
  • École des hautes études en sciences sociales (EHESS), Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, 2007.
  • Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), Code officiel géographique, Historique des communes, avril 2013.
  • Yves Denéchère, Les noms révolutionnaires des communes de Maine-et-Loire, dans Annales de Bretagne et des pays de l'Ouest, tome 106, numéro 2, 1999.
  • Jean-Marie Cassagne et Mariola Korsak, Origine des noms de villes et villages du Maine-et-Loire, Bordessoules, 2001 (ISBN 2-91347-127-7).
  • Pierre-Louis Augereau, Les secrets des noms de communes et lieux-dits du Maine-et-Loire, Cheminements, 2005 (ISBN 978-2-84478-338-7).
  • Dictionnaire général des communes de France, Imprimerie Smith, 1818.
  • Claude Motte - Isabelle Séguy - Christine Théré, Communes d'hier, communes d'aujourd'hui - Les communes de la France métropolitaine, 1801-2001 - Dictionnaire d'histoire administrative, INED, 2003 (ISBN 978-2-73321-028-4).

Institut national de la statistique et des études économiques