École nationale d'arts et métiers d'Angers

De Wiki-Anjou
Révision datée du 5 janvier 2018 à 19:45 par Franck-fnba (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

L’École nationale d'arts et métiers d'Angers (ENSAM), devenue ensuite Arts et Métiers ParisTech - Centre d'Angers.


L'école

L'école est créée à Beaupréau en 1804 (arrêté consulaire du 19 mars), puis déménage à Angers en 1815 (arrêté préfectoral du 13 mai) dans l'ancienne abbaye du Ronceray[1],[2]. Au XIXe siècle, on trouve trois écoles d'arts et métiers : angers, Aix-en-Provence et Châlons-en-Champagne.

En 1920, les ENSAM sont rattachées au ministère de l'Éducation nationale, et deviennent en 1990 un établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel (EPCSCP)[3].

En 2007, l'ENSAM devient Arts et Métiers ParisTech, rattaché au ministère chargé de l'Enseignement supérieur et de la Recherche[4]. L'établissement d'Angers est dès lors dénommé « Arts et Métiers ParisTech - Centre d'Angers »[3]. Il se situe 2 boulevard du Ronceray.

Anciens élèves

Quelques anciens élèves formés à Angers[5],[6],[7] :

  • Simonet, Angers 1800, devenu directeur des établissements Clément-Bayard ;
  • Amédée Buquet, Angers 1846, inventeur en 1860 d'un excavateur mécanique pour le percement des roches dures ;
  • Vincent Dauzats, Angers 1856, coordinateur les travaux du canal de Suez ;
  • Émile Delahaye, Angers 1859, fondateur de la marque automobile Delahaye ;
  • Alexandre Goupil, Angers 1859, concepteur de la première hélice aérienne ;
  • Antoine Bajac, Angers 1864, inventeur de la charrue réversible dite Brabant, concepteur du premier tracteur à treuil ;
  • Charles Trépardoux, Angers 1868, co-constructeur du premier tricycle à vapeur en 1883 ;
  • Léon Ballot, Angers 1885, constructeur des premiers grands barrages ;
  • Rigolade, Angers 1887, directeur technique de Panhard & Levassor ;
  • Louis Delage, Angers 1890, fondateur de la marque de voitures Delage ;
  • Lucien Chauvière, Angers 1891, auteur du brevet d'une hélice de contreplaqué en 1908 utilisée par Louis Blériot ;
  • Charles Cormont, Angers 1895, constructeur de dirigeables et du biplan Astra ;
  • Planchon, Angers 1895, créateur du moteur qui permis à Delage de battre le record du monde de vitesse en 1914 ;
  • Marcel Moine, Angers 1910, responsable des bureaux d’études des établissements Latécoère ;
  • Albert Lory, Angers 1911, concepteur de la Delage 1 500 cm3 ;
  • René Couzinet, Angers 1921, constructeur de l'avion qui réalise la première traversée de l'Atlantique Sud ;
  • Louis Magne, Angers 1930,chargé des opérations de Schlumberger Ltd ;
  • Paul Chassagne, Angers 1940, créateur du Falcon, avion de Dassault Aviation ;
  • Raymond Ravenel, Angers 1945, président de Citroën ;
  • Christian Cheron, Angers 1954, président-directeur général d'Heuliez Bus ;
  • Yves-René Nanot, Angers 1955, membre du comité exécutif du groupe Total ;
  • Philippe Guédon, Angers, président-directeur général de Matra Automobile ;
  • Alain Pouyat, Angers 1963, directeur général de l'informatique et des technologies nouvelles de Bouygues ;
  • Jean-Michel Jalinier, Angers 1971, président de Renault Sport F1 ;
  • Henri Ducré, Angers 1975, directeur des ressources humaines de GDF Suez ;
  • François Amiot, Angers 1977, directeur industriel de Danone France ;
  • Philippe Lienard, Angers 1979 : directeur général de Lapeyre Industries ;
  • Thomas Chauveau, Angers 1983, président de Bouygues Construction services nucléaires ;
  • Paul Queveau, Angers 1990, président du directoire d'Heuliez.

Témoignage

Mon grand-père, Armand Lesca, a été dentiste-prothésiste à La Teste-de-Buch en Gironde puis à Arcachon jusque dans les années 1960. Il avait un cabinet de dentiste au rez-de-chaussée et un atelier au troisième étage d'une maison, rue du général de Gaulle, à mi-chemin entre gare et plage.
Il s'était marié à une coiffeuse corse en 1917 et a eu quatre enfants, mon père était le second.
Il a été un grand-père toujours disponible pour répondre aux questions de sa petite fille à l'insatiable curiosité.
Voici quelques documents (transmis par mon père), liés à son passage à l'École nationale d'arts et métiers d'Angers de 1908 à 1911.


Notes

Sur le même sujet

gadzarts
École normale d'instituteurs
Université d'Angers - Faculté des sciences

Sources et annotations

  1. Célestin Port, Dictionnaire historique, géographique et biographique de Maine-et-Loire et de l'ancienne province d'Anjou, édition révisée de 1965 par Jacques Levron et Pierre d'Herbécourt, H. Siraudeau et Cie (Angers), t. 1, p. 120
  2. Pierre-Louis Augereau, Angers mystérieux, Éditions Cheminements, 2002 (9782844780553)
  3. a et b Ecole Nationale Supérieure d'Arts et Métiers (ENSAM), Campus d'Angers - Historique, mars 2016
  4. Office national d'information sur les enseignements et les professions (ONISEP), ENSAM - Arts et Métiers ParisTech - Centre d'Angers, mars 2016
  5. Fondation Arts & Métiers, Grandes figures gadzarts, 2007
  6. Association Arts & Métiers Alumni, L'histoire des Gadzarts, mars 2016
  7. Wikipédia, Liste d'anciens élèves d'Arts et Métiers ParisTech, février 2016


tome

page