Chemillé-en-Anjou : Différence entre versions

De Wiki-Anjou
(ens, suite)
(relecture)
 
Ligne 9 : Ligne 9 :
 
  | siteweb = [http://www.chemille-en-anjou.fr Site officiel]
 
  | siteweb = [http://www.chemille-en-anjou.fr Site officiel]
 
  | carte = [[Fichier:Carte situation commune chemilleenanjou 2016.png|300px|center|Situation dans le département]]
 
  | carte = [[Fichier:Carte situation commune chemilleenanjou 2016.png|300px|center|Situation dans le département]]
{{osm12|n=47.2210|o=-0.7821}}
+
{{osm12|n=47.2147|o=-0.7434}}
 
}}
 
}}
  
Ligne 22 : Ligne 22 :
 
Son code commune (Insee) est 49092 et ses codes postaux sont 49120 (Chemillé, La Chapelle-Rousselin, Cossé-d'Anjou, La Jumellière, Melay, Neuvy-en-Mauges, Sainte-Christine, Saint-Georges-des-Gardes, Saint-Lézin, La Tourlandry), 49750 (Chanzeaux), 49310 (La Salle-de-Vihiers) et 49670 (Valanjou). Ses habitants se nomment les Chemillois et Chemilloises<ref>[[Chemillois (mot)]], août 2019</ref>.
 
Son code commune (Insee) est 49092 et ses codes postaux sont 49120 (Chemillé, La Chapelle-Rousselin, Cossé-d'Anjou, La Jumellière, Melay, Neuvy-en-Mauges, Sainte-Christine, Saint-Georges-des-Gardes, Saint-Lézin, La Tourlandry), 49750 (Chanzeaux), 49310 (La Salle-de-Vihiers) et 49670 (Valanjou). Ses habitants se nomment les Chemillois et Chemilloises<ref>[[Chemillois (mot)]], août 2019</ref>.
  
Mairie : 5 rue Arzillé, Chemillé, 49120 Chemillé-en-Anjou (tél. 02 41 30 35 17, courriel [mailto:k.beugnet.chemille@wanadoo.fr chemilleenanjou]).
+
Mairie : 5 rue de l'Arzillé, Chemillé, 49120 Chemillé-en-Anjou (tél. 02 41 30 35 17, courriel [mailto:accueil.mairie@chemille-en-anjou.fr chemilleenanjou]).
  
 
== Histoire et patrimoine ==
 
== Histoire et patrimoine ==
Ligne 54 : Ligne 54 :
  
 
== Loisirs et culture ==
 
== Loisirs et culture ==
 +
Un réseau de bibliothèques est présent sur la commune, le [[Réseau de lecture publique de Chemillé-en-Anjou|réseau des bibliothèques du Chemillois]]<ref>Communauté de communes de la région de Chemillé, ''Chemillé Melay - Médiathèque Victor Hugo'', juin 2015</ref>, ainsi qu'un [[Cybercentre du Chemillois|espace public numérique]]<ref>Centre social du Chemillois, ''Cybercentre du Chemillois'', 2017-2018</ref>.
 +
 
Espaces culturels et manifestations :
 
Espaces culturels et manifestations :
 
* Le théâtre Foirail, espace culturel et centre de congrès<ref>EPCC Théâtre Foirail Camifolia, ''Le théâtre Foirail'', juin 2015</ref> ;
 
* Le théâtre Foirail, espace culturel et centre de congrès<ref>EPCC Théâtre Foirail Camifolia, ''Le théâtre Foirail'', juin 2015</ref> ;
Ligne 60 : Ligne 62 :
  
 
Tous les étés depuis 1995 se déroule à Sainte-Christine la [[fête de la fouace]]<ref>[[Fête de la fouace]], janvier 2014</ref>.
 
Tous les étés depuis 1995 se déroule à Sainte-Christine la [[fête de la fouace]]<ref>[[Fête de la fouace]], janvier 2014</ref>.
 
Un réseau de bibliothèques est présent sur la commune, le [[Réseau de lecture publique de Chemillé-en-Anjou|réseau des bibliothèques du Chemillois]]<ref>Communauté de communes de la région de Chemillé, ''Chemillé Melay - Médiathèque Victor Hugo'', juin 2015</ref>.
 
  
 
== Cité des plantes médicinales ==
 
== Cité des plantes médicinales ==
 
Chemillé est la capitale française des plantes médicinales. On y trouve le [[jardin Camifolia]], espace végétal dédié aux plantes médicinales et aromatiques<ref>EPCC Théâtre Foirail Camifolia, ''Le jardin Camifolia'', juin 2015</ref>, ainsi que des évènements comme en janvier 2018 ''Les rendez-vous d'Herbalia'' organisés par l'Iteipmai, rencontre des acteurs de la filière plantes aromatiques, médicinales et à parfum<ref>L'Anjou agricole, ''Angers, capitale du végétal'', 11 janvier 2018</ref>.
 
Chemillé est la capitale française des plantes médicinales. On y trouve le [[jardin Camifolia]], espace végétal dédié aux plantes médicinales et aromatiques<ref>EPCC Théâtre Foirail Camifolia, ''Le jardin Camifolia'', juin 2015</ref>, ainsi que des évènements comme en janvier 2018 ''Les rendez-vous d'Herbalia'' organisés par l'Iteipmai, rencontre des acteurs de la filière plantes aromatiques, médicinales et à parfum<ref>L'Anjou agricole, ''Angers, capitale du végétal'', 11 janvier 2018</ref>.
  
L'Institut technique interprofessionnel des plantes à parfum, médicinales, aromatiques et industrielles (iteipmai) est un établissement situé à Chemillé qui assure une mission de recherche appliquée dans les filières des plantes aromatiques, médicinales et à parfum<ref>Iteipmai, septembre 2018</ref>.
+
L'Institut technique interprofessionnel des plantes à parfum, médicinales, aromatiques et industrielles ([[Institut technique des plantes médicinales et aromatiques (iteipmai)|iteipmai]]) est un établissement situé à Melay qui assure une mission de recherche appliquée dans les filières des plantes aromatiques, médicinales et à parfum<ref>Iteipmai, septembre 2018</ref>.
  
 
== Espace et territoire==
 
== Espace et territoire==
La commune se situe dans les [[Mauges]]<ref name="nouvelle">Données géographiques, voir [[création de la nouvelle commune de Chemillé-en-Anjou (2015)#Géographie|données du regroupement 2015]].</ref>. Son emprise de 323,98 {{km2}} en fait en 2016 la plus grande commune de Maine-et-Loire en terme de superficie<ref name="nouvelle" />, la plus petite étant celle de [[Saint-Jean-de-la-Croix]]. Son altitude varie de 19 à 216 mètres, point culminant du département situé à [[La Tourlandry]]<ref name="nouvelle" />.
+
La commune se situe dans les [[Mauges]]<ref name="nouvelle">Données géographiques, voir [[création de la nouvelle commune de Chemillé-en-Anjou (2015)#Géographie|données du regroupement 2015]].</ref>. Son emprise de 323,98 {{km2}} en fait en 2016 la plus grande commune de Maine-et-Loire en terme de superficie<ref name="nouvelle" />, la plus petite étant celle de [[Saint-Jean-de-la-Croix]]. Son altitude varie de 19 à 216 mètres, le point culminant du département étant situé à [[La Tourlandry]]<ref name="nouvelle" />.
  
 
Avec ses 323,98 {{km2}}, Chemillé-en-Anjou est en 2017 la quatrième commune la plus vaste de France, suivie de [[Noyant-Villages]] (5{{e}} avec 299,45 {{km2}}), [[Baugé-en-Anjou]] (6{{e}} avec 268,16 {{km2}}) et [[Segré-en-Anjou Bleu]] (8{{e}} avec 241,81 {{km2}})<ref>Le Courrier de l'Ouest, ''Communes nouvelles : premier bilan'', journal du 29 mars 2017, p. 2</ref>.
 
Avec ses 323,98 {{km2}}, Chemillé-en-Anjou est en 2017 la quatrième commune la plus vaste de France, suivie de [[Noyant-Villages]] (5{{e}} avec 299,45 {{km2}}), [[Baugé-en-Anjou]] (6{{e}} avec 268,16 {{km2}}) et [[Segré-en-Anjou Bleu]] (8{{e}} avec 241,81 {{km2}})<ref>Le Courrier de l'Ouest, ''Communes nouvelles : premier bilan'', journal du 29 mars 2017, p. 2</ref>.
Ligne 77 : Ligne 77 :
 
À découvrir, le Jardin Camifolia<ref>Le Courrier de l'Ouest, ''Maine-et-Loire. Une cinquantaine de jardins d'exception à découvrir'', 30 mai 2018</ref>.
 
À découvrir, le Jardin Camifolia<ref>Le Courrier de l'Ouest, ''Maine-et-Loire. Une cinquantaine de jardins d'exception à découvrir'', 30 mai 2018</ref>.
  
Office de tourisme intercommunal de la région de Chemillé : 1 rue de l'Arzillé, 49120 Chemillé - Tél. +33 (0)2 41 46 14 64.
+
Office de tourisme de la région de Chemillé : 1 rue de l'Arzillé, Chemillé, 49120 Chemillé-en-Anjou (tél. +33 (0)2 41 46 14 64).
  
  
 
<gallery mode="packed">
 
<gallery mode="packed">
 
Chanzeaux eglise Saint-Pierre 2019a.jpg|[[Église Saint-Pierre de Chanzeaux|Église de Chanzeaux]]
 
Chanzeaux eglise Saint-Pierre 2019a.jpg|[[Église Saint-Pierre de Chanzeaux|Église de Chanzeaux]]
Chemille camifolia 1640.JPG|thumb|[[Jardin Camifolia]]
+
Chemille camifolia 1640.JPG|[[Jardin Camifolia]]
 
jumelliere chateau 2018a.jpg|Château de La Jumellière
 
jumelliere chateau 2018a.jpg|Château de La Jumellière
 
Sainte Christine 2018a.jpg|Sainte-Christine
 
Sainte Christine 2018a.jpg|Sainte-Christine

Version actuelle datée du 10 janvier 2020 à 18:47

Chemillé-en-Anjou
Logo de la commune.
Département Maine-et-Loire
Territoire Mauges
Arrondissement arr. de Cholet
Canton cant. de Chemillé-Melay
Intercommunalité ca Mauges Communauté
Code Insee, postal 49092, 49120
Habitants Les Chemillois(es)
Données locales altitudes, coordonnées, exploitations, populations, secteurs, superficies
Site web Site officiel
Situation dans le département

Situer sur OpenStreetmap

Chemillé-en-Anjou est une commune de l'ouest de la France qui se situe dans le département de Maine-et-Loire (49), au sud de Chalonnes-sur-Loire et au nord-est de la ville de Cholet. C'est la commune la plus vaste du département et son point culminant.


Situation administrative

La commune a été créée le 15 décembre 2015 du regroupement des anciennes communes de Chanzeaux, La Chapelle-Rousselin, Chemillé-Melay, Cossé-d'Anjou, La Jumellière, Neuvy-en-Mauges, Sainte-Christine, Saint-Georges-des-Gardes, Saint-Lézin, La Salle-de-Vihiers, La Tourlandry et Valanjou[1]. Son nom associe celui de la commune du siège, « Chemillé », auquel est associé « Anjou ». Au 1er janvier 2017, douze communes nouvelles comportaient le nom « Anjou » : Baugé-en-Anjou, Beaufort-en-Anjou, Chemillé-en-Anjou, Doué-en-Anjou, Erdre-en-Anjou, Hauts-d'Anjou, Longuenée-en-Anjou, Ombrée d'Anjou, Orée-d'Anjou, Segré-en-Anjou bleu, Terranjou et Verrières-en-Anjou.

Chemillé-en-Anjou est membre de la communauté d'agglomération Mauges-Communauté, et se trouve dans le canton de Chemillé-Melay et l'arrondissement de Cholet.

Son code commune (Insee) est 49092 et ses codes postaux sont 49120 (Chemillé, La Chapelle-Rousselin, Cossé-d'Anjou, La Jumellière, Melay, Neuvy-en-Mauges, Sainte-Christine, Saint-Georges-des-Gardes, Saint-Lézin, La Tourlandry), 49750 (Chanzeaux), 49310 (La Salle-de-Vihiers) et 49670 (Valanjou). Ses habitants se nomment les Chemillois et Chemilloises[2].

Mairie : 5 rue de l'Arzillé, Chemillé, 49120 Chemillé-en-Anjou (tél. 02 41 30 35 17, courriel chemilleenanjou).

Histoire et patrimoine

Éléments du patrimoine

Chanzeaux : le château de Chanzeaux et l'église Saint-Pierre, inscrits aux Monuments historiques[3].

La Chapelle-Rousselin : un retable (bas-relief) et trois statues classés, dans l'église Saint-Jacques[4].

Chemillé : le château de la Sorinière, l'église Notre-Dame la Neuve et l'église Saint-Pierre, inscrits ou classés aux Monuments historiques[3].

Cossé-d'Anjou : le château de la Frapinière et l'église Saint-Clément[3].

La Jumellière : le château des Buhards et le château de la Jumellière, inscrits aux Monuments historiques[3].

Melay : château de Bouzillé, église Saint-Pierre, moulins de la Bretonnerie et de Nauvat[3].

Neuvy-en-Mauges : le château Le Lavouër et le manoir de l'Aunay-Gontard dit château de l'Aunay-Gontard, inscrits aux Monuments historiques[3].

Sainte-Christine : le château du Planty et le château du Martreil et son parc[3].

Saint-Georges-des-Gardes : la basilique Notre-Dame-des-Gardes, l'église Saint-Joseph et le manoir du Puy de la Garde[3].

Saint-Lézin : la chapelle Saint-Jean.

La Salle-de-Vihiers : le manoir dit Château du Breil et le manoir dit château du Plessis[3].

La Tourlandry : la demeure dite château de la Tourlandry, l'église Saint-Vincent, le menhir dit la Grosse Pierre de la Rigaudière[3].

Valanjou : les restes du château de Gonnord et le moulin du Gué-Robert, inscrits aux Monuments historiques[3].

Loisirs et culture

Un réseau de bibliothèques est présent sur la commune, le réseau des bibliothèques du Chemillois[5], ainsi qu'un espace public numérique[6].

Espaces culturels et manifestations :

  • Le théâtre Foirail, espace culturel et centre de congrès[7] ;
  • Le festival Les Z'Éclectiques ;
  • Le Camilliacus Jazz festival, dont 2016 en a été la 20e édition[8]

Tous les étés depuis 1995 se déroule à Sainte-Christine la fête de la fouace[9].

Cité des plantes médicinales

Chemillé est la capitale française des plantes médicinales. On y trouve le jardin Camifolia, espace végétal dédié aux plantes médicinales et aromatiques[10], ainsi que des évènements comme en janvier 2018 Les rendez-vous d'Herbalia organisés par l'Iteipmai, rencontre des acteurs de la filière plantes aromatiques, médicinales et à parfum[11].

L'Institut technique interprofessionnel des plantes à parfum, médicinales, aromatiques et industrielles (iteipmai) est un établissement situé à Melay qui assure une mission de recherche appliquée dans les filières des plantes aromatiques, médicinales et à parfum[12].

Espace et territoire

La commune se situe dans les Mauges[13]. Son emprise de 323,98 km² en fait en 2016 la plus grande commune de Maine-et-Loire en terme de superficie[13], la plus petite étant celle de Saint-Jean-de-la-Croix. Son altitude varie de 19 à 216 mètres, le point culminant du département étant situé à La Tourlandry[13].

Avec ses 323,98 km², Chemillé-en-Anjou est en 2017 la quatrième commune la plus vaste de France, suivie de Noyant-Villages (5e avec 299,45 km²), Baugé-en-Anjou (6e avec 268,16 km²) et Segré-en-Anjou Bleu (8e avec 241,81 km²)[14].

La zone du Bois de Joué et de la Frappinière (Cossé, Valanjou), de la Vallée du Layon (Chanzeaux), de La Morosière (Neuvy) et celle de la Vallée de l'Hyrôme, sont classées espace naturel sensible (ENS)[15].

À découvrir, le Jardin Camifolia[16].

Office de tourisme de la région de Chemillé : 1 rue de l'Arzillé, Chemillé, 49120 Chemillé-en-Anjou (tél. +33 (0)2 41 46 14 64).


Notes

  1. Préfecture de Maine-et-Loire, Arrêté préfectoral DRCL-BCL-2015-58 du 24 septembre 2015, portant création de la commune nouvelle de Chemillé-en-Anjou — Voir création de la nouvelle commune de Chemillé-en-Anjou (2015).
  2. Chemillois (mot), août 2019
  3. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j et k Ministère de la Culture, Base Mérimée, 2012
  4. Ministère de la Culture, Base Palissy, 2012
  5. Communauté de communes de la région de Chemillé, Chemillé Melay - Médiathèque Victor Hugo, juin 2015
  6. Centre social du Chemillois, Cybercentre du Chemillois, 2017-2018
  7. EPCC Théâtre Foirail Camifolia, Le théâtre Foirail, juin 2015
  8. Chemillé-en-Anjou mag, juin-septembre 2016
  9. Fête de la fouace, janvier 2014
  10. EPCC Théâtre Foirail Camifolia, Le jardin Camifolia, juin 2015
  11. L'Anjou agricole, Angers, capitale du végétal, 11 janvier 2018
  12. Iteipmai, septembre 2018
  13. a, b et c Données géographiques, voir données du regroupement 2015.
  14. Le Courrier de l'Ouest, Communes nouvelles : premier bilan, journal du 29 mars 2017, p. 2
  15. Espaces naturels sensibles de Maine-et-Loire, 2018
  16. Le Courrier de l'Ouest, Maine-et-Loire. Une cinquantaine de jardins d'exception à découvrir, 30 mai 2018


Institut national de la statistique et des études économiques

téléphone

kilomètres carrés

numéro

page