Rouiller : Différence entre versions

De Wiki-Anjou
m
 
Ligne 9 : Ligne 9 :
 
En Anjou, ''rouiller les yeux'' pour fixer les yeux dans un regard hébété et inconscient.
 
En Anjou, ''rouiller les yeux'' pour fixer les yeux dans un regard hébété et inconscient.
  
Exemple : Il nous rouillait deux grous zyeux.
+
Exemple : Il nous rouillait deux [[grous]] zyeux.
  
 
Mot que l'on trouve dans d'autres régions avec des sens voisins.
 
Mot que l'on trouve dans d'autres régions avec des sens voisins.
Ligne 16 : Ligne 16 :
 
* Voir aussi [[béluetter]], [[berciller]], [[ribouler]].
 
* Voir aussi [[béluetter]], [[berciller]], [[ribouler]].
 
* Anatole-Joseph Verrier, ''Défense et illustration du patois angevin'', dans ''Mémoires de la Société d'agriculture, sciences et arts d'Angers'' de l'Académie des sciences, belles-lettres et arts (Angers), Ed. de l'Ouest, 1912, p. 331
 
* Anatole-Joseph Verrier, ''Défense et illustration du patois angevin'', dans ''Mémoires de la Société d'agriculture, sciences et arts d'Angers'' de l'Académie des sciences, belles-lettres et arts (Angers), Ed. de l'Ouest, 1912, p. 331
* Anatole-Joseph Verrier et René Onillon, ''Glossaire étymologique et historique des parlers et patois de l'Anjou'', 1908, vol. 2{{e}}, p. 223 (fixer les yeux, dans un regard hébété et inconscient, comme il arrive aux personnes préoccupées ou aux malades en délire)
+
* Anatole-Joseph Verrier et René Onillon, ''Glossaire étymologique et historique des parlers et patois de l'Anjou'', Germain & Grassin, 1908, t. 2{{e}}, p. 223 (fixer les yeux, dans un regard hébété et inconscient, comme il arrive aux personnes préoccupées ou aux malades en délire)
 
* H. Beauchet-Filleau, ''Essai sur le patois poitevin'', L. Clouzot libraire-éditeur, 1864, p. 232 (tourner les yeux de côté et d'autre, d'un air mécontent, furieux)
 
* H. Beauchet-Filleau, ''Essai sur le patois poitevin'', L. Clouzot libraire-éditeur, 1864, p. 232 (tourner les yeux de côté et d'autre, d'un air mécontent, furieux)
 
* Alain Rey (dir.), ''Dictionnaire Historique de la langue française'',  Le Robert, 2011 (employé jusqu'au XVIIIe s. dans la locution rouiller les yeux, encore vivant dans certains patois)
 
* Alain Rey (dir.), ''Dictionnaire Historique de la langue française'',  Le Robert, 2011 (employé jusqu'au XVIIIe s. dans la locution rouiller les yeux, encore vivant dans certains patois)

Version actuelle datée du 20 février 2020 à 18:39


Parler angevin

Dictionnaire des mots de l'Anjou

Mots concernant le territoire angevin et son patois.

Aide à la rédaction


Patois angevin (dictionnaire) En patois angevin

rouiller les yeux

Mot

Locution. Ancien français devenu régionalisme.

En Anjou, rouiller les yeux pour fixer les yeux dans un regard hébété et inconscient.

Exemple : Il nous rouillait deux grous zyeux.

Mot que l'on trouve dans d'autres régions avec des sens voisins.

Parler angevin (ressources) Notes

  • Voir aussi béluetter, berciller, ribouler.
  • Anatole-Joseph Verrier, Défense et illustration du patois angevin, dans Mémoires de la Société d'agriculture, sciences et arts d'Angers de l'Académie des sciences, belles-lettres et arts (Angers), Ed. de l'Ouest, 1912, p. 331
  • Anatole-Joseph Verrier et René Onillon, Glossaire étymologique et historique des parlers et patois de l'Anjou, Germain & Grassin, 1908, t. 2e, p. 223 (fixer les yeux, dans un regard hébété et inconscient, comme il arrive aux personnes préoccupées ou aux malades en délire)
  • H. Beauchet-Filleau, Essai sur le patois poitevin, L. Clouzot libraire-éditeur, 1864, p. 232 (tourner les yeux de côté et d'autre, d'un air mécontent, furieux)
  • Alain Rey (dir.), Dictionnaire Historique de la langue française, Le Robert, 2011 (employé jusqu'au XVIIIe s. dans la locution rouiller les yeux, encore vivant dans certains patois)


page

tome