Saint-Barthélemy-d'Anjou

De Wiki-Anjou
Révision datée du 13 janvier 2018 à 06:48 par Franck-fnba (discussion | contributions) (nom)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Saint-Barthélemy-d'Anjou
Département Maine-et-Loire
Territoire Région d'Angers
Arrondissement arr. d'Angers
Canton cant. d'Angers-6
Intercommunalité cu Angers Loire Métropole
Code Insee, postal 49267, 49124
Habitants Les Bartholoméen(ne)s
Données locales altitudes, coordonnées, exploitations, populations, secteurs, superficies
Site web Site officiel
Situation dans le département

Situer sur OpenStreetmap

Saint-Barthélemy-d'Anjou est une commune de l'ouest de la France qui se situe dans le département de Maine-et-Loire (49), dans l'agglomération angevine, à l'est d'Angers.


Situation administrative

La commune a changé de nom en 1922, Saint-Barthélemy devenant Saint-Barthélemy-d'Anjou. En 2013, on comptait huit autres communes angevines comportant le nom « Anjou » : Chaumont-d'Anjou, Cossé-d'Anjou, Faye-d'Anjou, Saint-Sylvain-d'Anjou, Sceaux-d'Anjou, Thorigné-d'Anjou, Valanjou, et Vern-d'Anjou.

La commune est membre de la communauté urbaine d'Angers Loire Métropole, et se trouve dans le canton d'Angers-6 et l'arrondissement d'Angers.

Mairie : 1 rue Jean Gilles, 49180 Saint-Barthélemy-d'Anjou (tél. 02 41 96 12 80).

Histoire et patrimoine

À voir sur la commune[1] :

  • Le château et parc de Pignerolle, du XVIIIe siècle (classé MH) ;
  • L'hôtel dit château de la Romanerie, du XVIIIe siècle (inscrit MH) ;
  • L'église ;
  • Le manoir de la Ranloue des XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles (inscrit MH) ;
  • Le moulin à vent dit le moulin des Hardouinières ;
  • Le parc de l'Europe et le parc de la Jaudette.

Au XVIIIe siècle, les principaux centres angevins de production de l'ardoise se situent à Angers, Saint-Barthélemy, Trélazé, La Pouëze et Combrée[2]. La dernière exploitation sur la commune ferme en 1891[3].

Cointreau

Musée Carré Cointreau : Présentation sur 3 000 , au cœur du site de production de la liqueur, de nombreux documents et objets[4].

Le Cointreau est une liqueur très claire contenant 40 % d'alcool et fabriqué à partir de la distillation d'écorces d'orange douces et amères. La liqueur est produite à Saint-Barthélémy par Rémy Cointreau ; groupe français de spiritueux, dont les principales activités sont la production de cognacs, de liqueurs et de champagne.

Loisirs et culture

L'école de musique est gérée par le syndicat intercommunal arts et musiques (SIAM), qui regroupe les cinq communes d'Écouflant, Le Plessis-Grammoire, Pellouailles-les-Vignes, Saint-Barthélemy-d'Anjou et Saint-Sylvain-d'Anjou[5]. Présence également d'activités sportives pratiquées en club, comme le volley-ball[6].

Espace et territoire

L'ancien site d'exploitation de l'ardoise a été remanié en espace naturel, le parc des ardoisières. Il s'étend sur environ 100 hectares sur les communes de Saint-Barthélemy-d'Anjou et de Trélazé. On y trouve notamment une aire de pique nique et des sentiers pédestres[7].

Notes

  1. Ministère de la Culture, Base Mérimée (Saint-Barthélemy-d'Anjou), mai 2012
  2. Ville de Trélazé, 15 siècles d'histoire, octobre 2013
  3. Célestin Port, Dictionnaire historique géographique et biographique de Maine-et-Loire, 1874-1878, Édition révisée de 1996 par André Sarazin et Pascal Tellier, t. 4, p. 31 — Voir ardoisières de Saint-Barthélemy et ardoisières en Anjou.
  4. Carré Cointreau, décembre 2012
  5. Mairie d'Écouflant, L'école de musique intercommunale (SIAM), octobre 2016
  6. Le Courrier de l'Ouest, Saint-Barthélemy Les espoirs du volley disputent la Coupe ce week-end, 31 mai 2017
  7. Angers Loire Métropole, Parc des Ardoisières, Trélazé, octobre 2016


Parler de sa commune ou de son quartier, c'est comme on veut.
Vous pouvez compléter cette page à votre guise, utiliser l'aide à la rédaction ou des exemples comme Béhuard, Carbay ou Le Ralliement. → Se connecter

Institut national de la statistique et des études économiques

téléphone

Monument historique, bâtiment ou objet inscrit ou classé

mètres carrés

pour cent

tome

page