Côre : Différence entre versions

De Wiki-Anjou
m (aussi)
 
(5 révisions intermédiaires par le même utilisateur non affichées)
Ligne 5 : Ligne 5 :
  
 
=== Mot ===
 
=== Mot ===
* Adverbe de temps.
+
Adverbe de temps.
* En Anjou, pour encore, avec aphérèse (retranchement) de la première syllabe.
 
  
=== Citations ===
+
En Anjou, ''côre'' (ou ''core'') pour encore, avec aphérèse (retranchement) de la première syllabe, pour indiquer la prolongation d'une action ou d'un état.
« A n'est côre pas venue. » (Verrier et Onillon)
+
 
 +
Voir aussi l'autre forme, ''[[cor]]''.
  
« P'tit canard, te v'là 'core trempé guené ! » (P.-M. Bourdaud)
+
{{Correspondance|texte=[[encore]]}}
  
« Pou' l'jeu d'boul', tu tourn's adret' pis côr' adret'. » (D. Fournier)
+
=== Citations ===
 +
« A n’est côre pas venue. » ([[Anatole-Joseph Verrier|A.-J. Verrier]] et [[René Onillon|R. Onillon]])
  
« Bon ! vlà côr ein' panne, astheûre ? ça va dev'ni emmardant ! » (É. Joulain)
+
« P’tit canard, te v’là ’core [[Trempé-guené|trempé guené]] ! » (P.-M. Bourdaud)
  
 
{{-DicoNotes-}}
 
{{-DicoNotes-}}
* A.-J. Verrier et R. Onillon, ''Glossaire étymologique et historique des parlers et patois de l'Anjou'', Germain & Grassin, 1908, t. 1 p. 226
+
* Voir aussi [[fraquedale]], [[ben-aise]], [[à c't'heûre]].
 +
* Anatole-Joseph Verrier et René Onillon, ''Glossaire étymologique et historique des parlers et patois de l'Anjou'', Germain & Grassin, 1908, t. 1{{er}}, p. 226
 
* Jeanne et Camille Frayse, ''Les mariniers de la Loire en Anjou'', 1971, p. 162
 
* Jeanne et Camille Frayse, ''Les mariniers de la Loire en Anjou'', 1971, p. 162
  
Ligne 25 : Ligne 27 :
  
 
[[Catégorie:Dictionnaire|core]]
 
[[Catégorie:Dictionnaire|core]]
[[Catégorie:Parlers de l'Anjou|core]]
+
[[Catégorie:Adverbe en angevin|core]]

Version actuelle datée du 16 janvier 2021 à 05:39


Parler angevin

Dictionnaire angevin

Mots concernant le parler angevin.

Aide à la rédaction


Patois angevin (dictionnaire) En patois angevin

côre

Mot

Adverbe de temps.

En Anjou, côre (ou core) pour encore, avec aphérèse (retranchement) de la première syllabe, pour indiquer la prolongation d'une action ou d'un état.

Voir aussi l'autre forme, cor.

Correspondance encore.

Citations

« A n’est côre pas venue. » (A.-J. Verrier et R. Onillon)

« P’tit canard, te v’là ’core trempé guené ! » (P.-M. Bourdaud)

Patois et parler angevin (ressources) Notes

  • Voir aussi fraquedale, ben-aise, à c't'heûre.
  • Anatole-Joseph Verrier et René Onillon, Glossaire étymologique et historique des parlers et patois de l'Anjou, Germain & Grassin, 1908, t. 1er, p. 226
  • Jeanne et Camille Frayse, Les mariniers de la Loire en Anjou, 1971, p. 162


tome