Canton de Thouarcé/Archive wp : Différence entre versions

De Wiki-Anjou
(Canton de Thouarcé/Archive wp)
 
m
 
Ligne 145 : Ligne 145 :
 
{{BasPage Archive canton}}
 
{{BasPage Archive canton}}
  
[[Catégorie:Catégorie:Circonscription électorale ancienne]]
+
[[Catégorie:Circonscription électorale ancienne]]

Version actuelle datée du 7 décembre 2013 à 08:46

Ceci est une archive de l'article Canton_de_Thouarcé tel qu'il apparaissait sur Wikipédia (fr) le 26 novembre 2013.
Page Canton_de_Thouarcé (Auteurs), sous licence Creative Commons paternité partage à l’identique.
Certaines présentations n'ont pas été reprises. Cette page est une archive et ne peut être modifiée.


Le canton de Thouarcé est une division administrative française située dans le département de Maine-et-Loire et la région Pays de la Loire.

Composition

Le canton de Thouarcé groupe dix-sept communes et compte 20 444 habitants (recensement de 2009 sans doubles comptes[1]).

Géographie

Situé dans le Saumurois, dans le centre du département, ce canton est organisé autour de Thouarcé dans l'arrondissement d'Angers. Sa superficie est de plus de 311 km2 (31 174 hectares[2]), et son altitude varie de 16 mètres (Saint-Lambert-du-Lattay[2]) à 116 mètres (Valanjou[2]), pour une altitude moyenne de 70 mètres.

Surfaces et altitudes des communes du canton[2]
Nom de la commune Surface (ha) Alt. mini (m) Alt. maxi (m)
Les Alleuds 1 047 49 73
Beaulieu-sur-Layon 1 278 17 104
Brissac-Quincé 976 33 78
Champ-sur-Layon 1 919 22 92
Chanzeaux 3 147 19 104
Charcé-Saint-Ellier-sur-Aubance 1 684 36 90
Chavagnes 1 621 41 98
Faveraye-Mâchelles 1 860 27 91
Faye-d'Anjou 3 040 22 104
Luigné 958 56 82
Notre-Dame-d'Allençon 1 363 43 94
Rablay-sur-Layon 744 20 89
Saint-Lambert-du-Lattay 1 444 16 96
Saulgé-l'Hôpital 660 48 72
Thouarcé 1 874 23 98
Valanjou 5 586 44 116
Vauchrétien 1 973 29 92

Histoire

Le canton de Thouarcé (chef-lieu) fut créé le 4 mars 1790, comprenant au début les communes de Faveraye, Faye et Thouarcé, augmenté en 1791 de celles d'Allençon, le Champ et Chavagnes[3].

En 1801, on y rajouta les communes Les Alleuds, Beaulieu, Brissac, Chanzeaux, Charcé, Gonnord, Joué-Etiau, Luigné, Quincé, Rablay, Saint-Ellier, Saint-Lambert-du-Lattay, Saulgé-l'Hôpital et Vauchrétien[3].

Le canton a conservé sa structure de l'époque, le nombre de communes étant diminué du fait de fusions de plusieurs d'entre-elles : Quincé avec Brissac en 1964 (Brissac-Quincé), Charcé et Saint-Ellier en 1973 (Charcé-Saint-Ellier-sur-Aubance), Gonnord et Joué-Etiau en 1974 (Valanjou)[3].

Initialement intitulé « Canton de Thouarcé et le Champ », il fut rattaché au district de Vihiers, puis en 1800 à l'arrondissement de Saumur, et en 1824 à l'arrondissement d'Angers[4].

Administration

Le canton de Thouarcé est la circonscription électorale servant à l'élection des conseillers généraux, membres du conseil général de Maine-et-Loire.

Liste des conseillers généraux successifs :

  • En 1802, Timoléon de Cossé-Brissac (1775-1848)
  • De 1833 à 1855, Thomas-Louis Desmazières, Député - sénateur
  • De 1855 à 1866, Louis Garreau de La Barre
  • De 1861 à 1870, Charles-Léon Delaunay
  • De 1870 à 1904, Théobald de Soland
  • De 1904 à 1919, Edgar du Bouchet
  • De 1919 à 1933 (décès), Léon Bourcier
  • De 1933 à 1936 (décès), Paul Lecacheur, Conservateur, Maire de Faye-d'Anjou
  • De 1936 à 1940, Henri Cesbron-Lavau, Conservateur, Maire de Faveraye-Machelles
  • De 1945 à 1951, Henri Cesbron-Lavau, DVD, Maire de Faveraye-Machelles
  • De 1951 à 1976, Pierre de Saint-Pern, DVD
  • De 1976 à 1994, Jean-Robert Jolivet, UDF-CDS
  • De 1994 à 2001, Camille Laurendeau, DVD, Maire de Valanjou (1989-2001)
  • De 2001 à 2008, Michel Piron, UDF, Député depuis 2002 - Maire de Thouarcé (1983-2003)
  • De 2008 à ..., Michel Piron, UMP, Conseiller municipal de Thouarcé - Président de la C.C. Coteaux du Layon

Résultats électoraux détaillés

  • Élections cantonales de 2001 : Michel Piron (UDF) est élu au 1er tour avec 56,38 % des suffrages exprimés, devant Anne Girault (Divers gauche) (32,57 %), Dany Cornet (FN) (4,3 %) et Emmanuel Gruand (PCF) (3,75 %). Le taux de participation est de 72,43 % (9 205 votants sur 12 709 inscrits)[5].
  • Élections cantonales de 2008 : Michel Piron (UMP) est élu au 1er tour avec 57,19 % des suffrages exprimés, devant Philippe Cesbron (VEC) (37,91 %) et Guy Bouvier (PCF) (4,89 %). Le taux de participation est de 71,5 % (10 280 votants sur 14 378 inscrits)[6].

Démographie

1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007 2008 2009
13 851 14 501 13 906 14 504 15 759 16 736 19 475 19 882 20 444
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes.
Population municipale à partir de 2006
(Sources : INSEE et cassini)

Notes et références

Références

  1. Insee, Populations légales 2009 du canton de Thouarcé, consulté le 15 janvier 2012
    Le terme de « populations légales » regroupe pour chaque commune sa population municipale, sa population comptée à part et sa population totale, somme des deux précédentes (cf définition).
    La population totale 2009 du canton était de 21 061.
  2. a, b, c et d IGN, Répertoire Géographique des Communes (RCG 2010), consulté le 2 février 2011
  3. a, b et c Célestin Port, Dictionnaire historique géographique et biographique de Maine-et-Loire, 1874 1878, Édition révisée de 1996 par André Sarazin et Pascal Tellier, t. 4 p. 500
  4. EHESS, Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, Notice communale de Thouarcé, consultée le 4 mars 2012
  5. Résultats de l’élection cantonale 2001 sur le site du ministère de l’Intérieur. Consulté le 12 mai 2013.
  6. Résultats de l’élection cantonale 2008 sur le site du ministère de l’Intérieur. Consulté le 12 mai 2013.

Liens externes


hectares

disque optique numérique (digital versatile disc)

pour cent

Institut national de la statistique et des études économiques

Institut national de l'information géographique et forestière

tome

page