Ernapée : Différence entre versions

De Wiki-Anjou
(concordance, suite)
(aussi)
Ligne 5 : Ligne 5 :
  
 
=== Mot ===
 
=== Mot ===
Nom commun, féminin, invariable. Se prononce /ɛr.nɑ.pe/ ({{api}}).
+
Nom commun, féminin, invariable. Se prononce /ɛr.nɑ.pe/ (API).
  
 
En Anjou, ''ernapée'' désigne une nuée (pluie), une grosse averse. On rencontre aussi l'orthographe ''ernâpée'', et la plus couramment utilisée dans les rimiaux, ''r'napée''.
 
En Anjou, ''ernapée'' désigne une nuée (pluie), une grosse averse. On rencontre aussi l'orthographe ''ernâpée'', et la plus couramment utilisée dans les rimiaux, ''r'napée''.
Ligne 11 : Ligne 11 :
 
Terme que l'on retrouve aussi dans la Sarthe ou en Bretagne.
 
Terme que l'on retrouve aussi dans la Sarthe ou en Bretagne.
  
Exemples :<br />- L'temps s'abernodit va y avoièr ein' r'napée (le temps se couvre, il va y avoir une averse).<br />- Dans la Sarthe : « i’ va châ eune ernâpée » (une forte pluie va tomber).<br />- En patois gallo (parlé de l'Est de la Bretagne) : « Le temps s'en est enbeurnailli, et il a cheut une eurnapé » (même signification).
+
Exemples :
 +
* L’temps s’abernodit va y avoièr ein’ r’napée (le temps se couvre, il va y avoir une averse).
 +
* Dans la Sarthe : « i’ va châ eune ernâpée » (une forte pluie va tomber).
 +
* En patois gallo (parlé de l'Est de la Bretagne) : « Le temps s’en est enbeurnailli, et il a cheut une eurnapé » (même signification).
  
 
{{Correspondance|texte=[[averse]], [[nuée|une nuée]]}}
 
{{Correspondance|texte=[[averse]], [[nuée|une nuée]]}}
Ligne 17 : Ligne 20 :
 
{{-DicoNotes-}}
 
{{-DicoNotes-}}
 
* Mot confirmé par le témoignage oral d'une personne de [[Briollay]].
 
* Mot confirmé par le témoignage oral d'une personne de [[Briollay]].
* Voir aussi les mots [[abernaudit]], [[bérouine]], [[dabée]], [[ousée]] et [[agas]].
+
* Voir aussi les mots [[abernaudit]], [[bérouine]], [[dabée]], [[ousée]], [[agas]], [[soulé]].
 
* Michèle Colin-Veillon, ''Le peintre et le marinier'', Cheminements, 2006, p. 148
 
* Michèle Colin-Veillon, ''Le peintre et le marinier'', Cheminements, 2006, p. 148
 
* Augustin Jeanneau et Adolphe Durand, ''Le parler populaire en Anjou'', Éditions du Choletais, 1977, p. 85
 
* Augustin Jeanneau et Adolphe Durand, ''Le parler populaire en Anjou'', Éditions du Choletais, 1977, p. 85

Version du 31 août 2018 à 18:24


Parler angevin

Dictionnaire des mots de l'Anjou

Mots concernant le territoire angevin et son patois.

Aide à la rédaction


Patois angevin (dictionnaire) En patois angevin

ernapée

Mot

Nom commun, féminin, invariable. Se prononce /ɛr.nɑ.pe/ (API).

En Anjou, ernapée désigne une nuée (pluie), une grosse averse. On rencontre aussi l'orthographe ernâpée, et la plus couramment utilisée dans les rimiaux, r'napée.

Terme que l'on retrouve aussi dans la Sarthe ou en Bretagne.

Exemples :

  • L’temps s’abernodit va y avoièr ein’ r’napée (le temps se couvre, il va y avoir une averse).
  • Dans la Sarthe : « i’ va châ eune ernâpée » (une forte pluie va tomber).
  • En patois gallo (parlé de l'Est de la Bretagne) : « Le temps s’en est enbeurnailli, et il a cheut une eurnapé » (même signification).

Correspondance averse, une nuée.

Patois et parler angevin (ressources) Notes

  • Mot confirmé par le témoignage oral d'une personne de Briollay.
  • Voir aussi les mots abernaudit, bérouine, dabée, ousée, agas, soulé.
  • Michèle Colin-Veillon, Le peintre et le marinier, Cheminements, 2006, p. 148
  • Augustin Jeanneau et Adolphe Durand, Le parler populaire en Anjou, Éditions du Choletais, 1977, p. 85
  • Charles Briand, On cause comm'ça icitt, Cheminements, 2002, p. 83


alphabet phonétique international

page