Guéner : Différence entre versions

De Wiki-Anjou
m (relecture)
(cplt)
 
Ligne 5 : Ligne 5 :
  
 
=== Mot ===
 
=== Mot ===
Verbe. Mouiller en parlant de la pluie ou de la rosée. Exemple : {{citation|J'ai guéné ein petit en m'en venant}}.
+
Verbe.
  
Adjectif : ''guéné'' (mouillé, trempé).
+
En Anjou, ''guéner'' signifie mouiller, en parlant de la pluie ou de la rosée. On trouve aussi ce mot en Sologne.
 +
 
 +
Exemple : {{citation|J’ai guéné ein petit en m’en venant}}.
 +
 
 +
Adjectif : ''[[guéné]]'' (mouillé, trempé).
  
 
Nom commun : ''guène'' (humidité, eau provenant de la pluie ou du brouillard).
 
Nom commun : ''guène'' (humidité, eau provenant de la pluie ou du brouillard).
  
 
{{-DicoNotes-}}
 
{{-DicoNotes-}}
* Voir aussi [[guéné]], [[guéné-enfondu]], [[trempé-guené]].
+
* Voir aussi [[mouillassoux]], [[guéné-enfondu]], [[trempé-guené]].
* A.-J. Verrier et R. Onillon, ''Glossaire étymologique et historique des parlers et patois de l'Anjou'', 1908, vol. 1, p. 455-456 (guène, guéné, guéner)
+
* Charles Ménière, ''Glossaire angevin étymologique comparé avec différents dialectes'', dans ''Mémoires de la Société académique de Maine-et-Loire'', Lachèse et Dolbeau, t. XXXVI, 1881, p. 389 (guener)
 +
* Anatole-Joseph Verrier et René Onillon, ''Glossaire étymologique et historique des parlers et patois de l'Anjou'', Germain & Grassin, 1908, vol. 1, p. 455-456 (guène, guéné, guéner)<br>Ouvrage cité dans la ''Revue de philologie française et de littérature'' de 1914, p. 104
 +
* Augustin Jeanneau, ''Au temps des années folles : sous-préfecture 20 000 habitants'', Éditions du Choletais, 1975, p. 30 (guéner, mouiller)
 +
 
 +
* Hubert-Fillay et L. Ruitton-Daget, ''Glossaire du pays de Sologne : le parler solognot'', Éditions des Régionalismes, 2020
  
  
Ligne 19 : Ligne 27 :
  
 
[[Catégorie:Dictionnaire|guener]]
 
[[Catégorie:Dictionnaire|guener]]
[[Catégorie:Parlers de l'Anjou|guener]]
+
[[Catégorie:Verbe en angevin|guener]]

Version actuelle datée du 14 février 2020 à 18:46


Parler angevin

Dictionnaire des mots de l'Anjou

Mots concernant le territoire angevin et son patois.

Aide à la rédaction


Patois angevin (dictionnaire) En patois angevin

guéner

Mot

Verbe.

En Anjou, guéner signifie mouiller, en parlant de la pluie ou de la rosée. On trouve aussi ce mot en Sologne.

Exemple : « J’ai guéné ein petit en m’en venant ».

Adjectif : guéné (mouillé, trempé).

Nom commun : guène (humidité, eau provenant de la pluie ou du brouillard).

Parler angevin (ressources) Notes

  • Voir aussi mouillassoux, guéné-enfondu, trempé-guené.
  • Charles Ménière, Glossaire angevin étymologique comparé avec différents dialectes, dans Mémoires de la Société académique de Maine-et-Loire, Lachèse et Dolbeau, t. XXXVI, 1881, p. 389 (guener)
  • Anatole-Joseph Verrier et René Onillon, Glossaire étymologique et historique des parlers et patois de l'Anjou, Germain & Grassin, 1908, vol. 1, p. 455-456 (guène, guéné, guéner)
    Ouvrage cité dans la Revue de philologie française et de littérature de 1914, p. 104
  • Augustin Jeanneau, Au temps des années folles : sous-préfecture 20 000 habitants, Éditions du Choletais, 1975, p. 30 (guéner, mouiller)
  • Hubert-Fillay et L. Ruitton-Daget, Glossaire du pays de Sologne : le parler solognot, Éditions des Régionalismes, 2020


tome

page

volume