Langue de pivart : Différence entre versions

De Wiki-Anjou
m (Catégorie:Locution en angevin)
(aussi)
Ligne 12 : Ligne 12 :
  
 
{{-DicoNotes-}}
 
{{-DicoNotes-}}
* Voir aussi [[civier]], [[encheroué]], [[fieûre]].
+
* Voir aussi [[encheroué]], [[voisée]], [[civier]], [[Flore et faune de Maine-et-Loire|etc]].
* Se dit à Rochefort-sur-Loire ({{mot de Leclerc}}).
+
* Se dit à Rochefort ({{mot de Leclerc}}).
  
 
* Anatole-Joseph Verrier et René Onillon, ''Glossaire étymologique et historique des parlers et patois de l'Anjou'', Germain & Grassin, 1908, t. 1{{er}}, p. 511 (herbes des haies)
 
* Anatole-Joseph Verrier et René Onillon, ''Glossaire étymologique et historique des parlers et patois de l'Anjou'', Germain & Grassin, 1908, t. 1{{er}}, p. 511 (herbes des haies)
Ligne 22 : Ligne 22 :
 
[[Catégorie:Dictionnaire]]
 
[[Catégorie:Dictionnaire]]
 
[[Catégorie:Locution en angevin]]
 
[[Catégorie:Locution en angevin]]
 +
[[Catégorie:Végétal en angevin]]

Version du 4 avril 2020 à 06:07


Parler angevin

Dictionnaire des mots de l'Anjou

Mots concernant le territoire angevin et son patois.

Aide à la rédaction


Patois angevin (dictionnaire) En patois angevin

langue de pivart

Mot

Locution nominale, féminin singulier, au pluriel langues de pivart.

En Anjou, langue de pivart est utilisé pour

  1. Herbe des haies à fleurs blanches ;
  2. À Rochefort, variété d'osier qui tire son nom de sa couleur verte, celle du pivert (pivart). Exemple : « Montre un peu sa bocelle, ah il a pris de la langue de pivart pour faire les liens » (montre un peu sa nasse à poisson, ah il pris de la langue de pivert pour faire les ligatures).

Patois et parler angevin (ressources) Notes

  • Anatole-Joseph Verrier et René Onillon, Glossaire étymologique et historique des parlers et patois de l'Anjou, Germain & Grassin, 1908, t. 1er, p. 511 (herbes des haies)


tome

page