Sainte-Gemmes-d'Andigné : Différence entre versions

De Wiki-Anjou
(ajout lien carte)
(cplt)
 
(9 révisions intermédiaires par 2 utilisateurs non affichées)
Ligne 1 : Ligne 1 :
{{Infobox commune
+
{{Infobox quartier
  | commune = Sainte-Gemmes-d'Andigné
+
  | qualité = commune déléguée
  | image =  
+
  | image = <!-- blason ou logo -->
 
  | territoire = [[Segréen]]
 
  | territoire = [[Segréen]]
  | préfecture = Sous-préfecture de Segré
+
  | commune = [[Segré-en-Anjou Bleu]]
| intercom = [[Communauté de communes du canton de Segré]]
+
  | libre = Regroupement <br />du 15 décembre 2016
  | codes = 49277, 49500
 
| habitants = Les Gemmois(es)
 
| siteweb =
 
 
  | carte = [[Fichier:Carte situation commune saintegemmesdandigne.png|300px|center|Situation dans le département]]
 
  | carte = [[Fichier:Carte situation commune saintegemmesdandigne.png|300px|center|Situation dans le département]]
 
{{osm12|n=47.6755|o=-0.8833}}
 
{{osm12|n=47.6755|o=-0.8833}}
 
}}
 
}}
  
'''Sainte-Gemmes-d'Andigné''' est une commune de l'ouest de la France, qui se situe dans le département de [[Maine-et-Loire]] (49), au sud de [[Segré]] et à l'ouest de [[La Chapelle-sur-Oudon]].
+
'''Sainte-Gemmes-d'Andigné''' est une ancienne commune de l'ouest de la France, qui se situe dans le département de [[Maine-et-Loire]] (49), au sud de [[Segré]] et à l'ouest de [[La Chapelle-sur-Oudon]].
  
Une autre commune du département comporte le nom de « Sainte-Gemmes », [[Sainte-Gemmes-sur-Loire]].
+
Ses habitants se nomment les Gemmois(es)<ref name="supplement-hiver2019">Supplément communal de l'hiver 2019 de Segré-en-Anjou Bleu, ''Sainte-Gemmes-d'Andigné'', décembre 2018</ref>.
  
Venant de la commune voisine du [[Le Bourg-d'Iré|Le Bourg-d'Iré]], la rivière la [[Verzée]] traverse son territoire. Son affluent l'Argos s'y déverse juste avant sa confluence avec l'Oudon.
 
  
 +
== Situation administrative ==
 +
Un rapprochement intervient à la fin de 2016 avec la création de la [[Création de la nouvelle commune de Segré-en-Anjou bleu (2016)|commune nouvelle]] de [[Segré-en-Anjou Bleu]] issue du regroupement des communes de [[Aviré]], [[Le Bourg-d'Iré]], [[La Chapelle-sur-Oudon]], [[Châtelais]], [[La Ferrière-de-Flée]], [[L'Hôtellerie-de-Flée]], [[Louvaines]], [[Marans]], [[Montguillon]], [[Noyant-la-Gravoyère]], [[Nyoiseau]], Sainte-Gemmes-d'Andigné, [[Saint-Martin-du-Bois]], [[Saint-Sauveur-de-Flée]] et [[Segré]]<ref>Préfecture de Maine-et-Loire, ''[[Création de la nouvelle commune de Segré-en-Anjou bleu (2016)|Arrêté préfectoral n° DRCL-BSFL-2016-126]]'', du 28 septembre 2016 — Voir [[création de la nouvelle commune de Segré-en-Anjou bleu (2016)]].</ref>. Sainte-Gemmes-d'Andigné devient une commune déléguée, et dispose d'un maire délégué.
  
'''Patrimoine'''
+
La commune fait partie jusqu'alors de la communauté de communes [[Communauté de communes du canton de Segré|du canton de Segré]], et se trouve jusqu'en 2014 dans le canton [[Canton de Segré (ancien)|de Segré]] et l'arrondissement [[Arrondissement de Segré|de Segré]].
  
* Château et chapelle de la Blanchaie
+
Son code commune (Insee) est 49277 et son code postal 49500.
* [[Liste des châteaux de Maine-et-Loire|Château]] de la Chetardière ({{mh}})
 
* Château de Dieusie et ses abords
 
* Église de Sainte-Gemmes-d’Andigné
 
* Logis de la Pezellière (MH)
 
* Logis de la Touche-à-l'Abbé
 
  
'''Loisirs et culture'''
+
Une autre commune du département comporte le nom de « Sainte-Gemmes », [[Sainte-Gemmes-sur-Loire]], et une autre le nom de « Andigné », [[Andigné]].
  
On trouve sur la commune un parc des expositions à rayonnement intercommunal. S'y déroule notamment au printemps, la Foire exposition de Segré.
+
== Patrimoine ==
 +
Le village s'est développé à partir du {{XIIs}} autour de l'église, située au croisement des routes menant à Segré et Chazé-sur-Argos. À voir sur son territoire<ref>Ministère de la Culture, ''Base Mérimée (Sainte-Gemmes-d'Andigné)'', 2012</ref> :
 +
* Le château et chapelle de la Blanchaie, des {{XVe}}, {{XVIIIe}} et {{XIXs}}s ;
 +
* Le [[Liste des châteaux de Maine-et-Loire|château]] de la Chetardière, demeure de la fin du {{XVIIIs}} (inscrit MH) ;
 +
* Le château de Dieusie, du {{XIXs}}, et ses abords ;
 +
* L'église de Sainte-Gemmes-d'Andigné ;
 +
* Le logis de la Pezellière, logis seigneurial de la fin du {{XVIs}} (inscrit MH) ;
 +
* La maison rue du Pont-de-l'Argos, des {{XVIe}} et {{XVIIIs}}s ;
 +
* Le manoir de l'Aubinière, du {{XVIs}} ;
 +
* Le moulin à farine dit moulin de l'Homme, des {{XVIIIe}} et {{XIXs}}s ;
 +
* Le presbytère, des {{XVIIe}} et {{XIXs}}s ;
 +
* Le prieuré dit l'Abbaye, du {{XVIs}}.
  
 +
Le [[Segréen]] comportaient des gisements de minerai de fer, dont on trouve des autorisations d'exploitation au {{XIXs}} notamment à Sainte-Gemmes-d'Andigné<ref>Marc Bergère, ''Un siècle de fer dans le Segréen : la Société des Mines de Fer de Segré (1911-1987)'', dans ''Annales de Bretagne et des pays de l'Ouest'', t. 104, n° 3, 1997, ''Mines, carrières et sociétés dans l'histoire de l'Ouest de la France'', textes réunis par Jean-Luc Marais, pp. 169-175.</ref>.
  
{{Modèle:Commune à compléter}}
+
== Loisirs et culture ==
 +
Un parc des expositions à rayonnement intercommunal se trouve sur son territoire. S'y déroule notamment au printemps, la Foire-exposition de Segré.
  
 +
Présence de plusieurs associations : Association de sauvegarde de l'église de Sainte Gemmes d'Andigné, Scrable Anjou bleu, Chorale À capella, Du bruit dans les coulisses, Familles rurales, Comité gemmois d'animations, Club soleil et gaïté, le Sporting club gemmois, dont les sections basket et football, Les fourmiz, etc<ref name="supplement-hiver2019" />.
  
[[Catégorie:Commune|Sainte-Gemmes-d'Andigne]]
+
== Territoire ==
 +
La commune se trouve sur un plateau bordé par les vallées des rivières de la Verzée et de l'Argos<ref>Célestin Port, ''Dictionnaire historique, géographique et biographique de Maine-et-Loire et de l'ancienne province d'Anjou'', t. 4, édition révisée par dition revue et mise à jour en 1996 par André Sarazin et Pascal Tellier, éd. H. Siraudeau, 1996, p. 256</ref>. Venant de la commune voisine de [[Le Bourg-d'Iré|Bourg-d'Iré]], la [[Verzée]] traverse son territoire d'est en ouest, et son affluent l'Argos du nord au sud, pour s'y déverser juste avant sa confluence avec l'Oudon<ref>ADES Sandre, ''Portail national d'accès aux référentiels sur l'eau'', avril 2013 — Sur ce sujet, voir la [[Verzée]].</ref>.
 +
 
 +
== Notes ==
 +
Sources et annotations
 +
{{Références}}
 +
: Voir aussi les [[Sainte Gemme d'Audigné|formes anciennes]] du nom.
 +
 
 +
{{BasPage Communes2016}}
 +
 
 +
[[Catégorie:Commune déléguée|Sainte-Gemmes-d'Andigne]]
 
[[Catégorie:Segréen|Sainte-Gemmes-d'Andigne]]
 
[[Catégorie:Segréen|Sainte-Gemmes-d'Andigne]]

Version actuelle datée du 19 janvier 2019 à 04:55

Sainte-Gemmes-d'Andigné
(commune déléguée)
Département Maine-et-Loire
Territoire Segréen
Commune Segré-en-Anjou Bleu
Note(s) Regroupement
du 15 décembre 2016
Situation dans le département

Situer sur OpenStreetmap

Aide à la rédaction
Compléter - Témoigner - Créer une page

Sainte-Gemmes-d'Andigné est une ancienne commune de l'ouest de la France, qui se situe dans le département de Maine-et-Loire (49), au sud de Segré et à l'ouest de La Chapelle-sur-Oudon.

Ses habitants se nomment les Gemmois(es)[1].


Situation administrative

Un rapprochement intervient à la fin de 2016 avec la création de la commune nouvelle de Segré-en-Anjou Bleu issue du regroupement des communes de Aviré, Le Bourg-d'Iré, La Chapelle-sur-Oudon, Châtelais, La Ferrière-de-Flée, L'Hôtellerie-de-Flée, Louvaines, Marans, Montguillon, Noyant-la-Gravoyère, Nyoiseau, Sainte-Gemmes-d'Andigné, Saint-Martin-du-Bois, Saint-Sauveur-de-Flée et Segré[2]. Sainte-Gemmes-d'Andigné devient une commune déléguée, et dispose d'un maire délégué.

La commune fait partie jusqu'alors de la communauté de communes du canton de Segré, et se trouve jusqu'en 2014 dans le canton de Segré et l'arrondissement de Segré.

Son code commune (Insee) est 49277 et son code postal 49500.

Une autre commune du département comporte le nom de « Sainte-Gemmes », Sainte-Gemmes-sur-Loire, et une autre le nom de « Andigné », Andigné.

Patrimoine

Le village s'est développé à partir du XIIe siècle autour de l'église, située au croisement des routes menant à Segré et Chazé-sur-Argos. À voir sur son territoire[3] :

  • Le château et chapelle de la Blanchaie, des XVe, XVIIIe et XIXe siècles ;
  • Le château de la Chetardière, demeure de la fin du XVIIIe siècle (inscrit MH) ;
  • Le château de Dieusie, du XIXe siècle, et ses abords ;
  • L'église de Sainte-Gemmes-d'Andigné ;
  • Le logis de la Pezellière, logis seigneurial de la fin du XVIe siècle (inscrit MH) ;
  • La maison rue du Pont-de-l'Argos, des XVIe et XVIIIe siècles ;
  • Le manoir de l'Aubinière, du XVIe siècle ;
  • Le moulin à farine dit moulin de l'Homme, des XVIIIe et XIXe siècles ;
  • Le presbytère, des XVIIe et XIXe siècles ;
  • Le prieuré dit l'Abbaye, du XVIe siècle.

Le Segréen comportaient des gisements de minerai de fer, dont on trouve des autorisations d'exploitation au XIXe siècle notamment à Sainte-Gemmes-d'Andigné[4].

Loisirs et culture

Un parc des expositions à rayonnement intercommunal se trouve sur son territoire. S'y déroule notamment au printemps, la Foire-exposition de Segré.

Présence de plusieurs associations : Association de sauvegarde de l'église de Sainte Gemmes d'Andigné, Scrable Anjou bleu, Chorale À capella, Du bruit dans les coulisses, Familles rurales, Comité gemmois d'animations, Club soleil et gaïté, le Sporting club gemmois, dont les sections basket et football, Les fourmiz, etc[1].

Territoire

La commune se trouve sur un plateau bordé par les vallées des rivières de la Verzée et de l'Argos[5]. Venant de la commune voisine de Bourg-d'Iré, la Verzée traverse son territoire d'est en ouest, et son affluent l'Argos du nord au sud, pour s'y déverser juste avant sa confluence avec l'Oudon[6].

Notes

Sources et annotations

  1. a et b Supplément communal de l'hiver 2019 de Segré-en-Anjou Bleu, Sainte-Gemmes-d'Andigné, décembre 2018
  2. Préfecture de Maine-et-Loire, Arrêté préfectoral n° DRCL-BSFL-2016-126, du 28 septembre 2016 — Voir création de la nouvelle commune de Segré-en-Anjou bleu (2016).
  3. Ministère de la Culture, Base Mérimée (Sainte-Gemmes-d'Andigné), 2012
  4. Marc Bergère, Un siècle de fer dans le Segréen : la Société des Mines de Fer de Segré (1911-1987), dans Annales de Bretagne et des pays de l'Ouest, t. 104, 3, 1997, Mines, carrières et sociétés dans l'histoire de l'Ouest de la France, textes réunis par Jean-Luc Marais, pp. 169-175.
  5. Célestin Port, Dictionnaire historique, géographique et biographique de Maine-et-Loire et de l'ancienne province d'Anjou, t. 4, édition révisée par dition revue et mise à jour en 1996 par André Sarazin et Pascal Tellier, éd. H. Siraudeau, 1996, p. 256
  6. ADES Sandre, Portail national d'accès aux référentiels sur l'eau, avril 2013 — Sur ce sujet, voir la Verzée.
Voir aussi les formes anciennes du nom.

Autres données

Liste des communes en 2016
Altitudes en 2014
Populations 2013, en vigueur au 1er janvier 2016
Superficies en 2014
Divisions administratives et électorales en 2014


Institut national de la statistique et des études économiques

Monument historique, bâtiment ou objet inscrit ou classé

tome

numéro

page