Dictionnaire Célestin Port/1874 - Tome 1 - Page 699

De Wiki-Anjou
Langue et littérature angevine
Document   Dictionnaire historique géographique et biographique de Maine-et-Loire
Auteur   Célestin Port (1828-1901)
Année d'édition   1874
Éditeur   P. Lachèse, Belleuvre & Dolbeau (Angers)
Note(s)   Tome premier, page 699


Dictionnaire Célestin Port de 1874, page 699.

CHO — 699 — CHO

Choiseller (le), f., cne du Louroux-Béc., ancien domaine de l’abbaye de Pontron, vendu natl le 3 mars 1791 ; — moulin, cne de Pontigné, domaine de l’Hôtel-Dieu de Baugé.

Choisellerie (la), f., cne de Chigné.

Choisées (les), — V. la Huberdrie.

Choisiére (la), f., cne de St-Rémy-en-M. Anc. fief appartenant à Jean Rolland, 1460, Jean de Bazoges, écuyer, 1697, Jacqnine Garnier 1549, Marie-Anne de Gilliers, femme de Louis Leroux de Lonroire, 1700, Marie Leroux de la Roche-des-Aubiers 1749.

Choisnet (Guillaume), maître tailleur de pierres, mari de Marguerite Gerbe, Angers, 1621, 1635. — (François), maître tailleur de pierres, mari de Françoise Leroux, 1657.

Choléra (le). — V. la Coleraie.

Cholet (Arrondissement de), formant l’angle S.-O. du Département, a pour confins les arrond. d’Angers et de Saumur à l’E., les départements des Deux-Sèvres et de la Vendée au S., de la Loire-Inférieure à l’O. La Loire, qui le sépare des arrond. d’Angers et d’Ancenis, le borne vers N. dans toute sa longueur (46 kil.), en recueillant au passage l’Evre dont le bassin tout central y baigne 37 communes, — et la Divatte.

Le chemin de fer d’Angers à Niort, a été livré de la Possonnière à Cholet le 24 septembre 1866 et de Cholet à Niort le 28 décembre 1868. Il traverse à l’E. les cantons de Chemillé et de Cholet sur un parcours de 44 kil. 1/2, paral lèlement aux trois grandes voies de Cholet à Se gré, — de Cholet à St-Florent, — de Torfou à Ancenis qui relient les voies transversales de Saumur aux Sables, de Saumur à Nantes, de Saumur à la Varenne, de Chantoceaux à Saint-Lambert-du-Latay et de nombreuses routes se condaires.

Les forêts de Vézins, de Nuaillé, au S.-E., de Leppo, de la Foucaudière, du Parc, an N.-O., y couvrent encore 3,145 hect. ; mais des vastes landes d’il y a 50 ans aucun terrain n’est plus laissé en friche, qu’il soit possible de cultiver.

La superficie totale mesure 161,786 hect. et se divise en sept cantons : Beaupréau, Chantoceaux, Chemillé, Cholet, St-Florent, Montfancon et Montrevault, comprenant 80 communes et 89 paroisses, et une population de 74,670 hab. en l’an IX, — de 97,783 h. en 1821, — de 104,947 hab. en 1831, — de 110,071 hab. en 1841, — de 121,375 hab. en 1851, — de 127,926 hab. en 1861, — de 129,284 hab. en 1866, — de 125,774 hab. en 1872, — en progression continue et rapide.

C’est l’arrondissement, après celui d’Angers, où la population est le plus dense, 79 hab. par kil. carré, — Angers 105, — la France, 69.

En 1790 il forma les deux Districts de Saint- Florent-le-Vieil et de Cholet. La loi du 28 pluviôse an VIII le répartit en 75 communes et 15 cantons, réduits au nombre actuel par le décret consulaire du 27 brumaire an X.

La Sous-Préfecture, installée tout d’abord pour des raisons politiques à Beaupréau, réclamée depuis la Révolution de 1830 par Cholet,

décrétée par le gouvernement provisoire en 1848, n’y a été transférée que par un décret impérial du 16 novembre 1857, mesure qu’a complétée la translation du Tribunal civil, par décret du 7 juillet 1859, contre l’avis formel du Conseil général (30 mars 1858), qui 25 ans plus tôt l’avait à quatre reprises sollicitée (1832-1839).

Sous-Préfets : baron Tharreau, 16 novembre 1857, nommé le 14 décembre 1860 à Sedan. — De Thézillat, 14 décembre 1860, non acceptant. — Vicomte de Bony, 23 janvier 1861. — De Marbotin-Sauviac, 19 septembre 1862, nommé le 23 mars 1867 secrétaire général des Bouches -du-Rhône. — Guerbois, 23 mars 1867, nommé le 11 décembre 1867 sécrétaire général de l’Isère. — Comte de l’Angle-Beaumanoir, 11 décembre 1867, nommé le 16 mars 1870 sous-préfet de Coutances. — De Vaissière, 16 mars 1870. — Villedieu, septembre 1870. — Dugué, 13 octobre 1870. — Paul Boiteau, installé le 31 mai 1871, appelé le même jour à la sous-préfecture de Neufchâtel. — Du Chevalard, 31 mai 1871, nommé le 14 juin 1871 sous-préfet de Thiers. — Alphonse Boby de la Chapelle, 14 juin 1871, en fonctions, mars 1874.

Cholet (Canton de), borné par les cantons, au N., de Chemillé et de Beaupréau, — à l’O., de Montfaucon, — à l’E., de Vihiers, — et au S. par les Départements de la Loire-Inférieure et des Deux-Sèvres, est traversé du S.-E. au N.-O. par la vallée de la Moine, à laquelle aboutit celle du Trézon, — dans la partie N., par l’Evre, qui y rallié plusieurs de ses affluents.

Sa superficie de 34,319 hect., formant plus du 1/5 de l’arrondissement, se subdivise en 13 communes : Cholet, les Cerqueux-de-Maulévrier, Chanteloup, Mazières, Nuaillé, Trémentines, St-Christophe-du-Bois, la Séguinière, Vézins, la Tessoualle, Maulévrier, Yzernay et Tout-le-Monde, — ensemble de 19,268 hab. en 1821, — 20,462 hab. en 1831, — 22,110 hab. en 1841. — 25,441 hab. en 1851, — 28,659 hab. en 1861, 29, 167 hab. en 1866, — 28,748 hab. en 1872.

Cholet, chef-lieu d’arrondissement et de canton. — Caulletum 1030 circa (Cartulaire de Chemillé, p. 65). — Coletum 1030 circa (Ibid., ch. 67 et ch. or.), 1080 circa (2e Cartul. de St-Serge, p. 75 et 85). — Calletum castrum 1069 (Cartul. de Gh., ch. 68), 1082 (Ib., ch. 6). — Cauletum 1069 (Ib.), 1087 (Cartul. St-Aubin, f. 61), 1100-1120 (Cartul. de Chem., ch. 60). — Choletum 1082 (Ib., ch. 4), 1052-1094 (2e Cartul. de St-Serge, p. 14,30, 310, 312), 1100 (Cartul. de Chem., pap., ch. 89). — Choleth, 1100-1120 (Chem., ch. or.). — Cholet 1056-1082 (Ib., p. 17, 39, 308, 309). — Choleit 1125-1134 (Cartul. du Ronc, Rot. 2, ch. 14). — Chauletum 1160-1180 (Cart. de Chem, ch. 135). — Peut-être du mot latin Caulis, — Cauletum, plantation de choux, — cette culture, long temps toute locale, s’y rattachant spécialement à l’élève du bétail. — Entre Trémentines (10 kil), le May (9 kil.), St-Léger-du-May (4 kil.) au N., la Séguinière (5 kil.), St-Christophe-du-Bois (7 kil.) à l’O., la Tessoualle (7 kil.) et le dépar-


< précédentepage 699suivante >


Avertissement : Cette reproduction en format texte peut contenir des erreurs qu'il convient de corriger.

kilomètres

habitants

heures

page