Beaufort-en-Vallée : Différence entre versions

De Wiki-Anjou
m (Histoire et patrimoine)
(cplt)
Ligne 18 : Ligne 18 :
  
 
== Situation administrative ==
 
== Situation administrative ==
La commune a changé de nom en 1920, ''Beaufort'' devenant ''Beaufort-en-Vallée''.
+
En 1821, cède une partie de son territoire, avec Les Rosiers-sur-Loire et Saint-Mathurin-sur-Loire, pour créer La Ménitré. En 1920, ''[[Beaufort]]'' devient ''Beaufort-en-Vallée''.
  
 
Un regroupement intervient au début 2016 avec la [[Création de la nouvelle commune de Beaufort-en-Anjou (2016)|création de la commune nouvelle]] de [[Beaufort-en-Anjou]]<ref>Préfecture de Maine-et-Loire, [[Création de la nouvelle commune de Beaufort-en-Anjou (2016)|Arrêté préfectoral n° DRCL-BCL-2015-99]], du 18 décembre 2015 - Voir [[création de la nouvelle commune de Beaufort-en-Anjou (2016)]].</ref>, du nom de la commune la plus importante ({{citation|Beaufort}}) associé à celui d'{{citation|Anjou}}. Beaufort-en-Vallée devient une commune déléguée.
 
Un regroupement intervient au début 2016 avec la [[Création de la nouvelle commune de Beaufort-en-Anjou (2016)|création de la commune nouvelle]] de [[Beaufort-en-Anjou]]<ref>Préfecture de Maine-et-Loire, [[Création de la nouvelle commune de Beaufort-en-Anjou (2016)|Arrêté préfectoral n° DRCL-BCL-2015-99]], du 18 décembre 2015 - Voir [[création de la nouvelle commune de Beaufort-en-Anjou (2016)]].</ref>, du nom de la commune la plus importante ({{citation|Beaufort}}) associé à celui d'{{citation|Anjou}}. Beaufort-en-Vallée devient une commune déléguée.
Ligne 34 : Ligne 34 :
 
* [[Liste des églises et chapelles de Maine-et-Loire|Église]] Notre-Dame (MH) ;
 
* [[Liste des églises et chapelles de Maine-et-Loire|Église]] Notre-Dame (MH) ;
 
* Les halles ;
 
* Les halles ;
* Manoir de Princé (MH).
+
* Manoir de Princé (MH) ;
 
* Prieuré d'Avrillé (MH).
 
* Prieuré d'Avrillé (MH).
  
Mention des ruines du château au XIX{{s}} dans la [[carte de Victor Levasseur (1852)]].
+
Mention des ruines du château au {{XIXs}} dans la [[carte de Victor Levasseur (1852)]].
  
 
[[Fichier:Beaufortenvallee chateau-2013a.jpg|left|thumb|upright=1.2|alt=Photographie du château de Beaufort-en-Vallée.|Château de Beaufort-en-Vallée]]
 
[[Fichier:Beaufortenvallee chateau-2013a.jpg|left|thumb|upright=1.2|alt=Photographie du château de Beaufort-en-Vallée.|Château de Beaufort-en-Vallée]]
Ligne 67 : Ligne 67 :
 
Ainsi que
 
Ainsi que
 
:• [[Encyclopédie Diderot - Tome 2|''Beaufort'' dans l'encyclopédie Diderot (1751)]]
 
:• [[Encyclopédie Diderot - Tome 2|''Beaufort'' dans l'encyclopédie Diderot (1751)]]
 +
:• [[Beaufort|Formes anciennes du nom]]
  
 
{{BasPage Communes2015}}
 
{{BasPage Communes2015}}

Version du 29 mars 2016 à 18:59

Beaufort-en-Vallée
(ancienne commune)
Département Maine-et-Loire
Territoire Baugeois
Commune Beaufort-en-Anjou
Note(s) Regroupement
du 1er janvier 2016
Situation dans le département

Situer sur OpenStreetmap

Aide à la rédaction
Compléter - Témoigner - Créer une page

Beaufort-en-Vallée est une ancienne commune de l'ouest de la France, qui se situe dans le département de Maine-et-Loire (49), au sud-est de Mazé et au nord-ouest de Longué-Jumelles.

Ses habitants se nomment les Beaufortais(es).


Présentation

Petite ville de plus de 6 000 habitants[1], elle se situe à l'est d'Angers, dans la vallée de l'Authion[2].

Situation administrative

En 1821, cède une partie de son territoire, avec Les Rosiers-sur-Loire et Saint-Mathurin-sur-Loire, pour créer La Ménitré. En 1920, Beaufort devient Beaufort-en-Vallée.

Un regroupement intervient au début 2016 avec la création de la commune nouvelle de Beaufort-en-Anjou[3], du nom de la commune la plus importante (« Beaufort ») associé à celui d'« Anjou ». Beaufort-en-Vallée devient une commune déléguée.

Jusqu'alors, elle est intégrée à la communauté de communes de Beaufort-en-Anjou.

Elle se situe dans l'arrondissement d'Angers et le canton de Beaufort-en-Vallée, dont elle est bureau centrlisateur. Son code commune (Insee) est 49021, et son code postal est 49250.

Histoire et patrimoine

Sous l'Ancien Régime, la ville était le siège de la Sénéchaussée royale de Beaufort-en-Anjou.

À voir sur son territoire :

  • Château de Beaufort-en-Vallée (MH)[4] ;
  • Couvent des religieuses hospitalières de Saint-Joseph-de-la-Flèche (MH) ;
  • Église Notre-Dame (MH) ;
  • Les halles ;
  • Manoir de Princé (MH) ;
  • Prieuré d'Avrillé (MH).

Mention des ruines du château au XIXe siècle dans la carte de Victor Levasseur (1852).

Photographie du château de Beaufort-en-Vallée.
Château de Beaufort-en-Vallée

Loisirs et culture

On y trouve le musée Joseph-Denais.

Communes dénommées Beaufort

On compte de nombreuses communes portant ce nom :

  • En France, « Beaufort » en Haute-Garonne, l'Hérault, l'Isère, le Jura, le Nord, le Pas-de-Calais, la Meuse, la Somme,
    « Beaufort-sur-Doron » en Savoie, « Beaufort-sur-Gervanne » dans la Drôme, « Montmorency-Beaufort » dans l'Aube, et « Chapdes-Beaufort » dans le Puy-de-Dôme.
  • Dans le monde, « Beaufort West » en Afrique du Sud, « Beaufort (Victoria) en Australie, « Beaufort » (Caroline du Nord) aux États-Unis, « Beaufort » (Caroline du Sud) aux États-Unis, « Beaufort » au Luxembourg.

Une douzaine sont réunies au sein de l'association Les Beaufort du monde[5].

Espace et territoire

Agriculture : Le village se trouve dans le Val d'Authion, vaste zone agricole irriguée par la rivière de l'Authion.

Randonnées : Les vallées de l'Authion et du Couasnon. Venant du village voisin de Longué-Jumelles, la rivière l'Authion traverse son territoire, et en marque sa limite Sud. Au delà c'est la commune de La Ménitré.
En aval de Gée, son affluent le Couasnon traverse également son territoire.

Le territoire de Beaufort se situe dans le périmètre du parc naturel Loire-Anjou-Touraine.

Notes

Sources et annotations

  1. Insee, Populations légales 2010, janvier 2013 (voir population de Maine-et-Loire)
  2. IGN et BRGM, Géoportail (Beaufort-en-Vallée 49), octobre 2012
  3. Préfecture de Maine-et-Loire, Arrêté préfectoral n° DRCL-BCL-2015-99, du 18 décembre 2015 - Voir création de la nouvelle commune de Beaufort-en-Anjou (2016).
  4. Ministère de la Culture, Architecture et patrimoine - base Mérimée, mai 2012
  5. Courrier de l'Ouest, Les Beaufort du monde unis, Édition du 8 janvier 2013

Ainsi que

Beaufort dans l'encyclopédie Diderot (1751)
Formes anciennes du nom

Autres données

Liste des communes en 2015
Anciennes communes 2015
Altitudes en 2014
Populations 2012, en vigueur au 1er janvier 2015
Superficies en 2014
Divisions administratives et électorales en 2014


Institut national de la statistique et des études économiques

Monument historique, bâtiment ou objet inscrit ou classé

Institut national de l'information géographique et forestière

Bureau de recherches géologiques et minières