Seiches

De Wiki-Anjou
Révision datée du 8 avril 2017 à 17:20 par Franck-fnba (discussion | contributions) (Catégorie:Seiches-sur-le-Loir)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

Les communes ont été créées à la Révolution. Elles ont pris le nom des paroisses qui les précédaient, ou ont pu en prendre un nouveau pour ôter une référence religieuse ou à l'Ancien Régime.
On retrouve leur nom dans les actes officiels et depuis 1943 dans le Code officiel géographique. Des changements ont pu intervenir au cours des évolutions réglementaires ou des modifications de leur territoire.

En 1793, le nom de la municipalité est celui retranscrit sur le recensement réalisé sur l’ensemble du territoire français de l’époque.

 

 
Ancien nom
Forme ancienne
  Cette page répertorie une forme ancienne d'un nom.

 


Seiches

est une forme ancienne du nom de la commune de Seiches-sur-le-Loir.


Évolution du nom de la commune (toponymie) : Villa nuncupante Cipia in pago Andecavo supra Liddo flumine en 848, Curtis que Cepia vocatur en 1035, Ecclesia Cepie, ecclesia nomine en 1035, Apud Cechiam die dedicatonis ecclesiæ villæ en 1052-1082, Vicus Ceoie, villa Cepie en 1085, Sacerdos de Cecheia en 1102-1114, Cepiensis ecclesia en 1124-1130, Monasterium Sancti-Albini quod est Cepie en 1137, Ceche en 1142-1145, Burgus Cepie en 1159, Crux Cepie juxta viam en 1164, Seiche en 1250, Seiches en 1643, Seche en 1787, Seiches en 1793, Seiche puis Seiches en 1801, et enfin Seiches-sur-le-Loir par décret du 13 novembre 1920, suite à décision du conseil municipal du 20 août 1919.


Voir aussi

le répertoire des communes, ainsi que les données de population en 1793.

Bibliographie

  • Dictionnaire Célestin Port, 1874 à 1878 (notice BnF), et éditions révisées.
  • Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, École des hautes études en sciences sociales (EHESS), 2007.
  • Code officiel géographique (Historique des communes), Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), 1943-2019.
  • Pierre-Louis Augereau, Les secrets des noms de communes et lieux-dits du Maine-et-Loire, Cheminements (Le Coudray-Macouard), 2004 (ISBN 978-2-84478-338-7) (notice BnF).
  • Yves Denéchère, Les noms révolutionnaires des communes de Maine-et-Loire, dans Annales de Bretagne et des pays de l'Ouest, tome 106, numéro 2, 1999.
  • Jean-Marie Cassagne et Mariola Korsak, Origine des noms de villes et villages du Maine-et-Loire, Impr. J.-M. Bordessoules (Saint-Jean-d'Angély), 2001 (ISBN 2-91347-127-7) (notice BnF).
  • Dictionnaire général des communes de France, Imprimerie Smith (Paris), 1818 (notice BnF).
  • Claude Motte - Isabelle Séguy - Christine Théré, Communes d'hier, communes d'aujourd'hui - Les communes de la France métropolitaine, 1801-2001 - Dictionnaire d'histoire administrative, Institut national d'études démographiques (Paris), 2003 (ISBN 978-2-73321-028-4) (notice BnF).

Institut national de la statistique et des études économiques