Cité de l'objet connecté

De Wiki-Anjou
Logo.

La Cité de l'objet connecté (COC) est une plateforme angevine d'innovation industrielle, située en Maine-et-Loire à Saint-Sylvain-d'Anjou, accompagnant les entreprises dans l'industrialisation de leurs nouveaux concepts.


La structure

Un site dédié à la filière électronique des objets connectés (IoT) est créé en janvier 2015 dans l'agglomération d'Angers, bassin historique de l'industrie électronique[1]. Il est inauguré le 12 juin par le président de la République et le maire d'Angers, dans le cadre du projet gouvernemental de la Nouvelle France industrielle[2]. Le groupe angevin Eolane, spécialiste de l'électronique, en est le principal actionnaire, aux côtés d'autres partenaires privés et avec le soutien des collectivités[3].

À sa création, l'objectif était d'accompagner 170 projets par an à l'horizon 2018[2].

Le plan Nouvelle France industrielle a défini 34 priorités de politique industrielle française, dont celui des objets connectés (Internet des objets) présenté en mars 2014[4]. En 2015, les 34 plans industriels ont été réorganisés en 10 grands axes, dont celui des objets intelligents comprenant notamment les objets connectés[5]. La Cité de l'objet connecté s'inscrit dans le cadre de ce plan, où elle est présentée comme permettant d'accélérer la phase d'industrialisation en réalisant, en France, la conception, le prototypage et la production de leurs objets[6].

Début 2019, la Cité de l'objet connecté intègre l'agglomérat de l'électronique du Grand Ouest pour mettre sur pied un technocampus de l'électronique[7]. L'agglomérat We Network reprend dès lors la Cité, détenue majoritairement jusqu'ici par le groupe électronique Eolane, avec l'objectif de créer une plateforme d'envergure nationale pour l'industrie 4.0[8].

L'activité

La Cité de l'objet connecté (COC) est basée près d'Angers, sur la commune de Verrières-en-Anjou à Saint-Sylvain-d'Anjou, dans un espace de près de 2 000 comprenant un parc de machines industrielles, un espace de coworking, un fab lab, où créateurs et industriels se partagent leurs bureaux d'études et d'ingénierie. Deux ans après sa création, ce sont plus de 300 projets qui ont vu le jour à la Cité de l'objet connecté, où se côtoient une trentaine d'entreprises, allant des start-up aux groupes comme Eram, Orange et Enedis. En 2017, le réseau de programmes d'innovation et de formation Numa y installe une équipe pour assurer la gestion de l'accélérateur de start-up[9],[3],[2].

La filière numérique et électronique étant ancrée sur le territoire angevin depuis un quarantaine d'années, avec notamment la présence d'entreprises comme Bull, Eolane, Evolis, Creativ Eurecom, la métropole a été labellisée French Tech en 2015[10]. En parallèle, le 22eWorld Electronics Forum, rendez-vous mondial des innovations technologiques, s'est tenu à Angers en novembre 2017[11].

Notes

Renseignements - Cité de l'objet connecté

• Bureaux : 7 rue du Bon puits, Saint-Sylvain-d'Anjou, 49480 Verrières-en-Anjou (France).
Tél. + 33 (0)2 41 19 50 50.
• Site web citedelobjetconnecte.

Sur le même sujet

World electronics forum 2017 Angers
Végépolys
Entreprises de Maine-et-Loire

Sources et annotations

  1. CITE DE L'OBJET CONNECTE, société par actions simplifiée immatriculée au RCS à Angers le 30 janvier 2015, SIREN 809285984, NAF 7112B Ingénierie études techniques (Infogreffe, 1er janvier 2018)
  2. a, b et c La Tribune (Frédéric Thual), François Hollande inaugure la cité de l'objet connecté à Angers, 11 juin 2015
  3. a et b L'Usine digitale (Maureen Le mao), La Cité de l'objet connecté d'Angers s'allie à Numa pour créer un accélérateur de start-up, 4 juillet 2017
  4. Direction générale des entreprises (Ministère l'Économie), Plan industriel « objets connectés », 24 mai 2014
  5. L'Usine Nouvelle (Anne-Sophie Bellaiche), En détail : Les 10 solutions de la Nouvelle France industrielle, 18 mai 2015
  6. Ministère de l'Économie, Nouvelle France industrielle - Objets intelligents, août 2018
  7. Angers Loire métropole, La filière électronique du Grand Ouest se structure au sein d’un Technocampus, publié le 7 février 2019
  8. L'Usine Nouvelle (Emmanuel Guimard), La filière électronique se coalise dans un Technocampus à Angers, 7 février 2019
  9. Radio France internationale (Dominique Desaunay), La Cité de l'objet connecté à Angers, 28 octobre 2017
  10. Ouest-France Entreprises, Angers. Le label french tech fédère de multiples porteurs de projets, 10 décembre 2017
  11. Ouest-France (Katell Morin et Benoît Guérin), World Electronics Forum. L'objet connecté tient son forum mondial à Angers, 24 octobre 2017


mètres carrés

téléphone