Conseil général - délibérations de 1861 - page 198

De Wiki-Anjou
Révision datée du 5 juin 2019 à 17:23 par Franck-fnba (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Langue et littérature angevine
Document   Délibérations du conseil
Auteur   Conseil général de Maine-et-Loire
Année d'édition   1861
Éditeur   Impr. de Cosnier et Lachèse (Angers)
Note(s)   Page 198


Conseil général de Maine-et-Loire de 1861


Département de Maine-et-Loire, Conseil général, Session de 1881, Rapports du préfet et procès-verbaux des délibérations du conseil, Imprimerie de Cosnier et Lachèse (Angers), 1861. Page 198.


Situation des mines houillères, ardoisières, et carrières du département : « Un membre de cette Commission donne lecture au Conseil du rapport de M. le Préfet sur la situation des mines houillères, ardoisières et carrières du département.

Les mines de houille du département sont au nombre de 9, dont 5 seulement sont exploitées et emploient 750 ouvriers ; l'extraction en 1860, un peu supérieure à celle de 1859, s'est élevée de 529 mille à 546 mille hectolitres.

Les ardoisières d'Angers sont exploitées avec prospérité et le nombre des ouvriers employés à la fin de 1860, s'élevait à 2,800.

Les carrières de craie-tuffeau emploient environ 400 ouvriers.

Il existe aujourd'hui dans le département de Maine et Loire 187 chaudières et 153 machines à vapeur représentant une force de 2,400 chevaux.

Onze chaudières et 10 machines représentant une force de 86 chevaux, ont été autorisées pour l'année 1860.

Le Conseil remercie M. le Préfet de cette communication qui prouve l'état de développement et de prospérité de l'industrie dans notre département. »


Autres documents : Arts et métiers de 1782 (ardoisier), Dictionnaire de 1789 (ardoise), Inondation en 1856, Visite de l'Empereur en 1856, Conseil général de 1861, Indicateur de 1864 (carrières), Poème de Daillière (1864), Mémoires de 1865 (schiste), Pétition du 3 octobre 1869, Carte des ardoisières de 1874, Les ardoisières d'Angers (1874), Célestin Port (1878), Excursion géologique de 1885, La France de l'Ouest de 1900 (carrières), L'Anjou historique de 1909 (ardoisières), Ardoisières de Trélazé en 1912.

Sites ardoisiers en Maine-et-Loire : Angers, Angrie, Avrillé, Châtelais, Combrée, L'Hôtellerie-de-Flée, La Jaille-Yvon, Juigné, Noyant-la-Gravoyère, Les Ponts-de-Cé, La Pouëze, Saint-Barthélemy, Trélazé, Vern-d'Anjou et autres.


Attention : La législation protégeant les droits d'auteurs s'applique quel que soit le support d'information utilisé. Plus d'informations sur la page du fichier.