Château de Serrant

De Wiki-Anjou
Château de Serrant
(monument)
Époque Temps modernes
Classement Monument historique (1948)
Localité Saint-Georges-sur-Loire
Notes Édification du XVIe au XIXe siècle
Monuments de Maine-et-Loire.
Châteaux angevins
Moulins angevins
Églises angevines

Aide à la rédaction.

Édifié à partir du XVIe siècle, le château de Serrant est un monument historique angevin se trouvant sur la commune de Saint-Georges-sur-Loire, en Maine-et-Loire, à moins d'une vingtaine de kilomètres au sud-ouest d'Angers[1].


Le territoire de Saint-Georges se trouve sur la rive droite de la Loire. Une première forteresse apparaît à l'époque médiévale, et le fief et la seigneurie relèvent de Champtocé[2].

Un nouvel édifice voit le jour au XVIe siècle (Temps modernes), et le château de Serrant connait plusieurs phases de construction du XVIe au XIXe siècle. Jean Delespine en sera un temps le maître d'œuvre. Sa position en fait l'un des plus occidental des châteaux de la Loire[3],[2],[4],[5].

Le domaine change de propriétaire à plusieurs reprises. À la fin du XVIIIe, en dépendent la seigneurie de plusieurs paroisses comme celles de Saint Georges sur Loire, Bécon, Béhuard, Champtocé, Epiré, Louroux-Béconnais, La Membrolle, Plessis-Macé, Savennières, etc[2].

Au début du XXe siècle, Serrant vit au rythme de réceptions, concerts, promenades en calèche, courses de chevaux, etc[6],[7].

Le château de Serrant est un patrimoine protégé, classé aux Monuments historiques par arrêté du 29 septembre 1948 (façades et toitures, douves, cour, porte, ponts, escalier central en pierre à voûtes, intérieur de la chapelle, tombeau du marquis de Vauban, ainsi que les façades et toitures des communs). Ouvert au public, il est la propriété d'une société privée[8].

Photographie du château.

Serrant abrite une des plus belle collection de meubles en France, dont un cabinet d'ébène avec décor de marqueterie dont la réalisation est attribuée à Pierre Gole, ébéniste au XVIIe siècle du roi Louis XIV. Outre ces meubles, la demeure comporte une collection d'objets d'art, une bibliothèque d'environ 12 000 ouvrages anciens, des cuisines installées dans une salle médiévale, un grand salon, salle de réception avec tapisseries et sculptures, un grand escalier de style Renaissance, une chapelle, des communs, dont un pigeonnier et une orangerie, etc. De la forteresse médiévale, il ne reste que les douves[9],[10].

Localisation : Château de Serrant, sentier de la Duchesse, Saint-Georges-sur-Loire (sur OSM).

Notes

Sur le même sujet

Château de Boumois (XVIe)
Châteaux angevins
Monuments historiques de Maine-et-Loire
Alexandre Abellard

Sources et annotations

  1. Institut national de l'information géographique et forestière (IGN), Géoportail (Saint-Georges-sur-Loire), mai 2018
  2. a, b et c Célestin Port (révisé par André Sarazin et Pascal Tellier), Dictionnaire historique, géographique et biographique de Maine-et-Loire et de l'ancienne province d'Anjou, t. IV (S-Z), H. Siraudeau & Cie (Angers), 1996, {{p.|393-394
  3. Ministère de la Culture, Base Mérimée - Château de Serrant (IA49008759), 11 septembre 2012
  4. Olivier Biguet et Dominique Letellier, La reconstruction du château de Serrant dans les années 1540 : un témoignage précoce du classicisme, dans Bulletin Monumental, tome 155, 4, année 1997, p. 289-299
  5. Françoise Boudon, Architecture de la Renaissance à Angers, dans Bulletin Monumental, tome 159, 4, année 2001, p. 337
  6. SCI de Serrant, L'histoire du domaine, mai 2018
  7. Courses de chevaux, document du début du XXe siècle.
  8. Ministère de la Culture, Base Mérimée - Château de Serrant (PA00109270), 10 décembre 2015
  9. SCI de Serrant, Les incontournables, mai 2018
  10. Des racines et des ailes : Terroirs d'excellence en Pays de la Loire, France 3, émission d'Anne-Laure Cahen et Lenni Mérat (co-production de Troisième Œil Productions et France Télévisions), diffusée le 27 avril 2022, avec la participation de Philippe Gilbert, directeur de l'unité de restauration des Ateliers de la Chapelle.


Institut national de l'information géographique et forestière

tome

numéro