Saint-Georges-sur-Loire

De Wiki-Anjou
Saint-Georges-sur-Loire
Département Maine-et-Loire
Territoire Segréen
Arrondissement arr. d'Angers
Canton cant. de Chalonnes s/Loire
Intercommunalité cc Loire Layon Aubance
Code Insee, postal 49283, 49170
Habitants Les Saint-Georgeois(es)
Données locales altitudes, coordonnées, populations, superficies
Site web site officiel
Situation dans le département

Situer sur OpenStreetmap

Saint-Georges-sur-Loire est une commune ligérienne (rive droite) de l'ouest de la France qui se situe dans le département de Maine-et-Loire (49), au sud-ouest de l'agglomération d'Angers, sur la route qui relie Angers à Nantes, et dans la zone du Val de Loire inscrite au patrimoine mondial.


Situation administrative

La commune est née à la Révolution, remplaçant les seigneuries et paroisses de l'Ancien Régime[1]. Saint-Georges, puis Saint-Georges-sur-Loire.

Elle est membre de la communauté de communes de Loire-Layon-Aubance, après disparition de celle de Loire-Layon, et se trouve dans le de Chalonnes-sur-Loire dans l'arrondissement d'Angers, après disparition de celui de de Saint-Georges-sur-Loire dont elle était le chef-lieu[2].

Son code commune (Insee) est 49283 et son code postal est 49170. Les habitants se nomment les Saint-Georgeois[3] et les Saint-Georgeoises. Sa population est de 1 960 habitants en 1962, 3 015 en 1982 et de 3 610 en 2017[4]. La commune appartient à l'Unité urbaine de Saint-Georges-sur-Loire, à l'Aire d'attraction des villes d'Angers, à la Zone d'emploi d'Angers et au bassin de vie de Saint-Georges-sur-Loire[2]. Ce dernier comprend les deux communes de Saint-Georges-sur-Loire et Saint-Martin-du-Fouilloux[5].

Mairie : Place de l'Hôtel de Ville, 49170 Saint-Georges-sur-Loire (tél. 02 41 72 14 80, courriel saintgeorgessurloire).

Plusieurs communes du département comportent le nom « Saint-Georges » : Saint-Georges-du-Bois, Saint-Georges-des-Gardes, Saint-Georges-sur-Layon, Saint-Georges-sur-Loire et Saint-Georges-des-Sept-Voies. Homonymie avec Saint-Georges-sur-Loire, ancienne commune d'Indre-et-Loire aujourd'hui rattachée à Rochecorbon.

Histoire et patrimoine

La tradition place la première église au hameau de l'Éculard, aux abords de la voie longeant la Loire. Une motte féodale est installée près de Nombreuil ; motte aujourd'hui dénommée Le Vieux Château. Devant les menaces des invasions normandes et bretonnes, le village se déplace vers l'intérieur des terres, vers les zones boisées. Une église y est édifiée au XIe siècle, appartenant à l'abbaye Saint-Nicolas d'Angers. Un peu plus loin, une forteresse médiévale est construite à Serrant, appartenant à une famille qui en porte le nom. Le fief et seigneurie relève de Champtocé. Une abbaye est fondée au sommet du coteau rocheux au milieu du XIIe siècle par le seigneur du Plessis-Macé. Le village se développe autour d'elle. Elle est pillée au XVe et les cloîtres sont reconstruits au siècle suivant. L'édifice primitif de Serrant est remplacé durant ce même siècle par un nouveau château dans l'esprit de la Renaissance. À la fin de l'Ancien Régime, le seigneur de Saint-Georges-sur-Loire est celui de Serrant. La localité dépend de l'élection, des aides et du présidial d'Angers, et du grenier à sel d'Ingrandes[6],[7].

Patrimoine architectural[8],[6],[9] :

  • L'ancienne abbaye du XIIe siècle, transformée au XVIe, reconstruite au XVIIe (inscrite et classée MH), qui abrite aujourd'hui la mairie ;
    avec peintures murales romanes dans l'ancien réfectoire de l'abbaye[10] ;
  • Les jardins en terrasse de l'ancienne abbaye ;
  • Le château de Chevigné (inscrit MH) du XVIIe siècle ;
  • Le château de Serrant (classé MH) des XVIe au XIXe siècles ;
  • Le château de la Touche-Savary des XVIIe et XVIIIe siècles ;
  • Le domaine de la Bénaudière (partiellement inscrit MH) des XVIIe et XVIIIe siècles, avec chapelle du XVIe ;
  • L'église Saint-Georges (inscrite MH) du XIXe siècle, de style néo-grec ;
  • Le moulin de la Salle.

Son territoire se trouve sur la zone du Val de Loire, entre Sully-sur-Loire et Chalonnes, inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO[11].

Loisirs et culture

On trouve à Saint-Georges-sur-Loire une bibliothèque municipale, une troupe de théâtre amateur et quatre sociétés de jeux (pétanque, boule de fort, boule de sable)[9]. Depuis 2014, à l'initiative des trois communes de Saint-Georges-sur-Loire, La Possonnière et Saint-Martin-du-Fouilloux, un cinéma associatif en circuit itinérant parcourt la région[12]. Saint-Georges reçoit aussi le festival Regards sur le cinéma européen, dont la 9e édition s'est déroulée en mars 2018 dans les salles de La Pommeraye, Ingrandes, Chalonnes et Saint-Georges. Dix-huit films y étaient présentés[13].

L'école intercommunale de musique Loire-Layon dispense des cours à Saint-Georges-sur-Loire, à La Possonnière, à Rochefort-sur-Loire et à Chalonnes-sur-Loire[14].

Le centre social intercommunal de la région de Saint-Georges-sur-Loire comprend un cyber-centre et un point information jeunesse[15].

S'y déroule tous les ans, la foixe-expo, comice agricole et forum des associations, dont la 46e édition a eu lieu en septembre 2014[16]. La 50e foire-comice-forum a réunie en septembre 2018 des garagistes, des associations et des participants du comice agricole[17]. S'y déroule aussi chaque année, le Grand prix cycliste de Saint-Georges-sur-Loire, dont août 2021 en a été la 99e édition[18].

Le comité des fêtes de Saint-Georges organise plusieurs manifestations au cours de l'année, comme un loto ou la fête communale annuelle du 15 août, avec vide-greniers, courses cyclistes dont le Grand prix cycliste, etc[19].

Espace et territoire

Saint-Georges-sur-Loire s'étend sur 33,36 km2 (3 336 hectares) et son altitude varie de 11 à 81 mètres[20]. Son territoire se trouve sur un coteau incliné en pente douce et sa partie sud sur la vallée, la Loire marquant sa limite en cet endroit[6], et sur les unités paysagères de la Loire des promontoires et de la confluence angevine[21]. La commune est dans la zone Natura 2000 de la vallée de la Loire entre Nantes et Les Ponts-de-Cé, zone de 90 kilomètres le long de la vallée pour la préservation de la diversité biologique s'intégrant dans l'entité écologique du bassin de la Loire[22]. La zone des Étangs de Serrant et de Chevigné est classée espace naturel sensible (ENS), ainsi que La vallée de la Loire aval, des Ponts-de-Cé à Ingrandes et La Varenne[23].

Localités aux alentours : Saint-Martin-du-Fouilloux, Saint-Germain-des-Prés, Chalonnes-sur-Loire, Saint-Augustin-des-Bois, La Possonnière, Saint-Léger-des-Bois, Champtocé-sur-Loire, Montjean-sur-Loire, Savennières, Saint-Jean-de-Linières[24].

À découvrir, le parc du château de Serrant[25].

Notes

  1. Assemblée nationale constituante, le 11 novembre 1789 : « il y aura une municipalité dans chaque ville, bourg, paroisse ou communauté de campagne ».
  2. a et b Insee, Géographie administrative et d'étude - Commune de Saint-Georges-sur-Loire (49283), 2020
  3. Mairie de Saint-Georges-sur-Loire, janvier 2019
  4. Population de Maine-et-Loire (1999, 2017)
  5. Insee, Géographie administrative et d'étude - Bassin de vie de Saint-Georges-sur-Loire (49283), 2020
  6. a, b et c Célestin Port (révisé par André Sarazin et Pascal Tellier), Dictionnaire historique, géographique et biographique de Maine-et-Loire et de l'ancienne province d'Anjou, t. IV (S-Z), H. Siraudeau & Cie (Angers), 1996, 2e éd. (1re éd. 1878), p. 82-88
  7. Dictionnaire Célestin Port de 1996, op. cit., p. 393-394
  8. Ministère de la Culture, Base Mérimée (Saint-Georges-sur-Loire), juin 2012
  9. a et b Mairie de Saint-Georges-sur-Loire, décembre 2016
  10. Alain Delaval, Maine-et-Loire. Saint- Georges-sur- Loire, Découvertes de peintures murales romanes dans l'ancien réfectoire de l'abbaye, dans Bulletin Monumental, t. 144, 1, année 1986, p. 50
  11. DREAL Pays de la Loire (Ministère de l'Écologie), Données communales - 933 Val de Loire entre Sully-sur-Loire et Chalonnes, juin 2017
  12. Ouest-France, C'était le dernier ciné-goûter de l'année pour Cinévillage, 15 mai 2018
  13. Ouest-France, Festival Regards sur le cinéma européen. Un festin de 18 films, 6 mars 2018
  14. Ouest-France, Chalonnes-sur-Loire. L'école de musique affiche un record d'inscriptions, 21 septembre 2021
  15. L'Atelier - centre social intercommunal de Saint-Georges-sur-Loire, février 2018
  16. Le Courrier de l'Ouest, Saint-Georges-sur-Loire Foire-expo, Comice et Forum associatif réunis, 12 septembre 2014
  17. Ouest-France, Saint-Georges-sur-Loire. Le forum des associations fait un flop, 13 septembre 2018
  18. Le Courrier de l'Ouest, Cyclisme. Le Grand Prix de Saint-Georges/Loire de retour ce dimanche 15 août, 15 août 2021
  19. Comité des fêtes de St Georges s/Loire, Animations, 22 janvier 2018
  20. IGN, Répertoire géographique des communes (RGC), données 2014 (altitude, superficie)
  21. Département de Maine-et-Loire - DIREN Pays de la Loire - DDE Maine-et-Loire, Atlas des paysages de Maine-et-Loire, Angers, Le Polygraphe Éditeur (Angers), 2003 (unités paysagères)
  22. DREAL Pays de la Loire (Ministère de l'Écologie), Données communales - FR5212002 Vallée de la Loire de Nantes aux Ponts-de-Cé et ses annexes, juin 2017 (Arrêté du préfet de la Loire-Atlantique en date du 2 décembre 2011 et du préfet de Maine-et-Loire en date du 24 novembre 2011, DREAL 2011-44/49-01)
  23. Espaces naturels sensibles de Maine-et-Loire, 2018
  24. Lion1906 (Lionel Delvarre), Distances à partir de Saint-Georges-sur-Loire (49), juin 2010
  25. Le Courrier de l'Ouest, Maine-et-Loire. Une cinquantaine de jardins d'exception à découvrir, 30 mai 2018
Les formes anciennes du nom ;
Les homonymies dans le département ;
Alexandre Abellard, photographe à Saint-Georges au début du XXe.


Institut national de la statistique et des études économiques

téléphone

Monument historique, bâtiment ou objet inscrit ou classé

kilomètres

tome

opus citatum (ouvrage cité)

numéro

Institut national de l'information géographique et forestière