Mine de charbon de La Tranchée

De Wiki-Anjou
Photographie du chevalement.

La mine de charbon de La Tranchée est un ancien site industriel angevin se trouvant à Montjean-sur-Loire (Maine-et-Loire), à plus d'une vingtaine de kilomètres au sud-ouest d'Angers.


Un sillon houiller est présent sur l'Anjou, suivant une diagonale médiane, le sillon houiller de Basse Loire-Anjou[1]. À Montjean, il existait sous l'Ancien Régime, outre une importante batellerie, une activité d'extraction de charbon de terre[2]. L'exploitation des mines y est modernisée au XVIIIe siècle[3]. La concession de Montjean date de 1806, et s'étend sur plus de 10 km², avec une première extension en 1846, une seconde en 1906 et une réduction en 1911[4]. Au lieu-dit La Tranchée, un chevalement maçonné du puits est édifié au milieu des années 1870 pour alimenter les sept fours voisins qui cuisent la pierre à chaux locale[5]. Le chevalement s'élève à une hauteur de 32 mètres, à cheval au-dessus de la mine. Le site comprend un port, sept fours, une mine de charbon et une carrière[6]. Au début du XXe siècle, plusieurs sites sont en activité à Montjean : puits de la Loire, puits de la Tranchée, puits du Cerisier, puits du Village, puits des Marronniers, puits Arthur et puits Ouest[7]. La production de charbon y cessera au début du XXe siècle[3].

L'ancienne mine de charbon de la Tranchée, située quai Mgr Provost, a été inscrite aux Monuments historiques par arrêté du 1er mars 2004. Elle est la propriété d'une personne privée[5].

Une partie du bourg de Montjean-sur-Loire étant construite sur d'anciennes mines de charbon, il survient parfois des affaissements de terrain[8].


Sur le même sujet

Fours à chaux de Montjean
Briqueterie des Rairies
Monuments historiques de Maine-et-Loire

Sources et annotations

  1. Romain Brossé Romain, Mines et carrières en Anjou : cadre géologique, modalités d'exploitation, dans Annales de Bretagne et des pays de l'Ouest, tome 104, numéro 3, 1997 (Mines, carrières et sociétés dans l'histoire de l'Ouest de la France, textes réunis par Jean-Luc Marais, sous la direction de Jean-Luc Marais), pp. 11-18
  2. Charbon de terre, par opposition à charbon de bois.
  3. a et b Célestin Port, Dictionnaire historique, géographique et biographique de Maine-et-Loire et de l'ancienne province d'Anjou, 1874-1878, édition révisée en 1978 par Jacques Levron, Pierre d'Herbécourt et Cécile Souchon, t. 2, p. 462-464
  4. H. Étienne et J.-C. Limasset, Ressources en charbon de la région des Pays de la Loire, Bureau des recherches géologiques et minières, Établissement public régional des Pays de la Loire, juin 1979
  5. a et b Ministère de la Culture, Base Mérimée - Ancienne mine de charbon de la Tranchée (PA49000044), 13 octobre 2015
  6. Communauté de communes de Saint-Florent-le-Vieil, Le chevalement du puits de la Tranchée, mars 2016
  7. Exxplore, Les Houillères Angevine, 2008-2017
  8. Le Courrier de l'Ouest, Montjean-sur-Loire Un bâtiment englouti dans une ancienne galerie minière, 9 octobre 2013


kilomètres carrés

tome

page