Touil

De Wiki-Anjou


Parler angevin

Dictionnaire des mots de l'Anjou

Mots concernant le territoire angevin et son patois.

Aide à la rédaction


Patois angevin (dictionnaire) En patois angevin

touil, touille

Mot

Nom commun, masculin singulier, touille au féminin. Ancien français devenu régionalisme.

En Anjou, le touil (ou la touille) désigne une tige de bois utilisée par les mariniers pour sonder les chenaux et mesurer la profondeur de l'eau. Sonder une rivière avec la touille.

En Français, touille désigne une pelle creuse avec laquelle on brassait les fécules (le touillage) ou une variété de squale qui remue l'eau.

Parler angevin (ressources) Notes

  • Voir aussi piautre, étrou, touiller et termes de marine.
  • Anatole-Joseph Verrier, Défense et illustration du patois angevin, dans Mémoires de la Société d'agriculture, sciences et arts d'Angers de l'Académie des sciences, belles-lettres et arts (Angers), Ed. de l'Ouest, 1912, p. 333 (touiller)
  • Anatole-Joseph Verrier et René Onillon, Glossaire étymologique et historique des parlers et patois de l'Anjou, 1908, vol. 2e, p. 288 (touil, touille)
  • Mémoires de la Société d'agriculture, sciences et arts d'Angers, Cinquième série, tome XVI, Académie des sciences, belles-lettres et arts d'Angers, G. Grassin imprimeur-éditeur, 1913, p. 395 (de fait, chez nous, ce mot signifie surtout sonder une rivière, avec la touille, tige de bois dont les mariniers se servent pour mesurer la profondeur de l'eau dans les chenaux)
  • Émile Littré, Dictionnaire de la langue française, t. 4, 1873 (touille)
  • Centre national de ressources textuelles et lexicales (CNRTL), touiller, 2012


page

volume

tome