Patois angevin

De Wiki-Anjou
(Redirigé depuis Parler angevin)
Blason de Maine-et-Loire.

L’angevin est un dialecte encore en usage dans les conversations. Géographiquement situé dans l’ouest de la France, entre la Bretagne, le Maine, la Touraine, le Poitevin et la Vendée, cette région ligérienne possède un patrimoine important, dont son patois.


Le parler angevin

L’angevin fait partie de la famille des langues d’oïl[1], branche des langues romanes, qui comprend également le gallo, le picard, le poitevin-saintongeais et le wallon notamment[2]. On trouve la langue angevine dans les départements de Maine-et-Loire, de la Mayenne et de la Sarthe (ancienne province d’Anjou).

La Loire a longtemps été une frontière difficilement franchissable, délimitant naturellement les régions angevines mais aussi les parlers. Ce qu’on peut appeler le patois angevin est très divers ; suivant les territoires de l’Anjou il existe une diversité d’expressions et de prononciations. Par exemple le parler des Mauges (français des Mauges)[3] est le plus différent, et se rapproche du patois vendéen[2].

L’une des principales caractéristiques du patois angevin est l’utilisation du « e » muet[4]. On retrouve encore aujourd'hui dans les conversations cette utilisation, tout comme certains termes.

Quelques phrases

Quelques phrases du patois angevin[5],[6] :

  • L’temp s’abernodit va y avoièr ein’ r’napée ! Pouille ton fàite, tu vo éte tout guené. (Le temps se couvre, il va y avoir une averse ! Couvre-toi, tu vas être trempé.)
  • Il me semble ben qu’il va faire beau an’huit, le soleil s’est couché të rouge d’hier ou soir. (Il me semble bien qu’il va faire beau aujourd'hui, le soleil s’est couché tout rouge hier soir.)
  • Alle en fait des cacassées ; quelle feille ! (Elle en fait des bavardages ; qu’elle fille !)
  • A n'est côre pas venue. (Elle n’est pas encore venue.)
  • Pou’ l’jeu d’boul’, tu tourn’s adret’, pis côr’ adret’. (Pour le jeu de boule, tu tournes à droite, puis encore à droite.)
  • Je vais mettre une bouteille d’eau sur la table, sinon il va s’embedoufler. (s’étouffer)
  • La Louis’ a’ folleill’ quand Léon roussine à la société. (La Louise devient folle quand Léon traine au cercle.)
  • Je craillai ti voièr le gâs Mile dans l’milieu d’la carré, c n’es point lui mais le gâs R’né. (Je croyais voir le gars Émile au milieu de la cour, ce n’était que le gars René.)
  • D’où que t’as été t’fourré ? t’es tout guené, regarde më ça ! va don changer tes hardes avant d’attraper quieque chose. (Où es-tu allé ? T’es tout trempé, regarde ça ! Va te changer avant d'attraper quelque chose.)
  • Bon ! vlà côr ein’ panne, astheûre’ ? (Bon ! voilà encore une panne, maintenant !)
  • Ça n’était que de la roquille, tout ce que illy avait. (Ça n’était que des débris, tout ce qu’il y avait.)
  • Oh ! mais non, je n’aime pas à me laisser rudanger comme ça. (Oh ! mais non, je n’aime pas me laisser malmener comme ça.)

Quelques mots

Le parler angevin est encore très présent sur le territoire. Il n’est pas rare d’y entendre un « tôpette » ou qu’on va être « trempé-guené »[7]. Des écrivains et poètes du parler angevin en ont fait des rimiaux.

Article détaillé Plus de détail sur la page Recueil de mots et d’expressions de l’Anjou.


Notes

Sur le même sujet

Dictionnaire des mots de l'Anjou
Glossaire
On dit quoi
Mots curieux, dialectaux ou spécialisés
Écrivains du parler angevin

Bibliographie

• Charles Ménière, Glossaire angevin étymologique comparé avec différents dialectes, Lachèse et Dolbeau, 1880
• Anatole-Joseph Verrier et René Onillon, Glossaire étymologique et historique des parlers et patois de l'Anjou, t.tome I et II, 1908
• Augustin Jeanneau et Adolphe Durand, Le Parler populaire en Anjou, Choletais, 1982
• Henri Boré, Glossaire du patois angevin et régional, A.-H. Hérault, 1988
• Gérard Cherbonnier, Mots et expressions des Patois d'Anjou, Édition du Petit Pavé, 2002

Références et annotations

  1. Les langues d'oïl sont des langues latines (romanes) qui se sont développées dans la partie nord de la France.
  2. a et b Wikipédia, Angevin et articles connexes, octobre 2009
  3. Hervé Abalain, Le français et les langues historiques de la France, Éditions Jean-Paul Gisserot, 2007
  4. Arthur Loiseau, Rapports de la langue de Rabelais avec les patois de la Touraine et de l'Anjou, Imprimerie Lachèse Belleuvre et Dolbeau, 1867
  5. A.-J. Verrier et R. Onillon, Glossaire étymologique et historique des parlers et patois de l'Anjou, 1908
  6. Dominique Fournier, Mots d'Galarne : Dictionnaire pour bien bagouler notre patois aujourd'hui, Cheminements, 1998
  7. Voir Dictionnaire des mots de l'Anjou.