Hôpital de Segré : Différence entre versions

De Wiki-Anjou
(Hôpital de Segré)
 
(relecture)
Ligne 14 : Ligne 14 :
  
  
L'hôpital de Segré, situé dans le quartier de la Gare, à environ trente-cinq kilomètres au nord-ouest d'Angers<ref>Lion1906 (Lionel Delvarre), ''Distances orthodromiques à partir de Segré (49)'', janvier 2019</ref>, est intégré au centre hospitalier du Haut-Anjou. C'est un établissement de proximité regroupant des services médicaux, comme les urgences, la médecine, la chirurgie, répartis sur les sites de [[Segré]], sous-préfecture de Maine-et-Loire, et de [[Départements limitrophes au Maine-et-Loire|Château-Gontier]], sous-préfecture de Mayenne<ref>Centre Hospitalier du Haut Anjou, ''Hôpital Pôle Santé de Segré'', 2016-2019</ref>.
+
L'hôpital de Segré est intégré au centre hospitalier du Haut-Anjou. C'est un établissement de proximité regroupant des services médicaux, comme les urgences, la médecine, la chirurgie, répartis sur les sites de [[Segré]], sous-préfecture de Maine-et-Loire, et de [[Départements limitrophes au Maine-et-Loire|Château-Gontier]], sous-préfecture de Mayenne<ref>Centre Hospitalier du Haut Anjou, ''Hôpital Pôle Santé de Segré'', 2016-2019</ref>. Il se trouve dans le quartier de la Gare, à environ trente-cinq kilomètres au nord-ouest d'Angers<ref>Lion1906 (Lionel Delvarre), ''Distances orthodromiques à partir de Segré (49)'', janvier 2019</ref>,
  
 
La clinique Notre-Dame de Segré ferme en 1982, puis est rachetée par l'hôpital rural de [[Sainte-Gemmes-d'Andigné]] en 1984, qui s'y installe. Le centre hospitalier de Segré fusionne ensuite en 1993 avec le centre hospitalier de Château-Gontier pour donner naissance au Centre hospitalier du Haut-Anjou. Par la suite, un hôpital psychiatrique ouvre ses portes à Segré en 1992<ref>Célestin Port (édition révisée par André Sarazin et Pascal Tellier), ''Dictionnaire historique, géographique et biographique de Maine-et-Loire et de l'ancienne province d'Anjou'', t. 4, éd. H. Siraudeau, 1996, p. 364</ref>{{,}}<ref>Centre Hospitalier du Haut Anjou, ''Historique'', 2013-2019</ref>. L'hôpital des Hauts-Saint-Jean de Segré ne comporte pas, en 2014, de service d'urgences mais un centre d'accueil premiers soins ; les urgences étant traitées à Château-Gontier. À cette époque, une Maison de santé pluridisciplinaire ouvre à Segré, puis en 2016, le pôle santé de la ville se dote d'un nouvel hôpital. Il compte dès lors deux unités de 25 lits chacune, l'une en médecine et l'autre en soins de suite et de réadaptation. Il est intégré au pôle santé Simone-Veil, composé d'un hôpital et d'une maison de santé pluridisciplinaire<ref>Ouest-France, ''Santé : l'hôpital de Segré revoit ses horaires'', 22 janvier 2015</ref>{{,}}<ref>Ouest-France, ''Segré. L’hôpital du pôle santé, un "bel outil"… à consulter !'', 21 juin 2017</ref>{{,}}<ref>Fédération Hospitalière de France, ''Pôle Santé du Segréen (SEGRE)'', janvier 2020</ref>{{,}}<ref>Segré-en-Anjou Bleu, ''Pôle santé Simone Veil'', 2019</ref>.
 
La clinique Notre-Dame de Segré ferme en 1982, puis est rachetée par l'hôpital rural de [[Sainte-Gemmes-d'Andigné]] en 1984, qui s'y installe. Le centre hospitalier de Segré fusionne ensuite en 1993 avec le centre hospitalier de Château-Gontier pour donner naissance au Centre hospitalier du Haut-Anjou. Par la suite, un hôpital psychiatrique ouvre ses portes à Segré en 1992<ref>Célestin Port (édition révisée par André Sarazin et Pascal Tellier), ''Dictionnaire historique, géographique et biographique de Maine-et-Loire et de l'ancienne province d'Anjou'', t. 4, éd. H. Siraudeau, 1996, p. 364</ref>{{,}}<ref>Centre Hospitalier du Haut Anjou, ''Historique'', 2013-2019</ref>. L'hôpital des Hauts-Saint-Jean de Segré ne comporte pas, en 2014, de service d'urgences mais un centre d'accueil premiers soins ; les urgences étant traitées à Château-Gontier. À cette époque, une Maison de santé pluridisciplinaire ouvre à Segré, puis en 2016, le pôle santé de la ville se dote d'un nouvel hôpital. Il compte dès lors deux unités de 25 lits chacune, l'une en médecine et l'autre en soins de suite et de réadaptation. Il est intégré au pôle santé Simone-Veil, composé d'un hôpital et d'une maison de santé pluridisciplinaire<ref>Ouest-France, ''Santé : l'hôpital de Segré revoit ses horaires'', 22 janvier 2015</ref>{{,}}<ref>Ouest-France, ''Segré. L’hôpital du pôle santé, un "bel outil"… à consulter !'', 21 juin 2017</ref>{{,}}<ref>Fédération Hospitalière de France, ''Pôle Santé du Segréen (SEGRE)'', janvier 2020</ref>{{,}}<ref>Segré-en-Anjou Bleu, ''Pôle santé Simone Veil'', 2019</ref>.
Ligne 29 : Ligne 29 :
 
:• [[Service départemental d'incendie et de secours]]
 
:• [[Service départemental d'incendie et de secours]]
 
:• [[Hôpital de Longué]]
 
:• [[Hôpital de Longué]]
:• [[Services départementaux de l'État]]
+
:• [[Centre médical de Saint-Germain-sur-Moine]]
  
 
Sources et annotations
 
Sources et annotations

Version du 23 janvier 2020 à 18:44

Hôpital des Hauts-Saint-Jean
(service public)
Domaine Centre hospitalier
Périmètre Segréen
Siège Segré
Notes Hôpital public
Situation dans le département
Situer sur OpenStreetmap
Services publics de Maine-et-Loire
Administrations et services publics

Lhôpital pôle santé de Segré est un établissement public hospitalier situé à Segré-en-Anjou Bleu, en Maine-et-Loire. Le pôle santé Simone-Veil est composé d'un hôpital et d'une maison de santé.


L'hôpital de Segré est intégré au centre hospitalier du Haut-Anjou. C'est un établissement de proximité regroupant des services médicaux, comme les urgences, la médecine, la chirurgie, répartis sur les sites de Segré, sous-préfecture de Maine-et-Loire, et de Château-Gontier, sous-préfecture de Mayenne[1]. Il se trouve dans le quartier de la Gare, à environ trente-cinq kilomètres au nord-ouest d'Angers[2],

La clinique Notre-Dame de Segré ferme en 1982, puis est rachetée par l'hôpital rural de Sainte-Gemmes-d'Andigné en 1984, qui s'y installe. Le centre hospitalier de Segré fusionne ensuite en 1993 avec le centre hospitalier de Château-Gontier pour donner naissance au Centre hospitalier du Haut-Anjou. Par la suite, un hôpital psychiatrique ouvre ses portes à Segré en 1992[3],[4]. L'hôpital des Hauts-Saint-Jean de Segré ne comporte pas, en 2014, de service d'urgences mais un centre d'accueil premiers soins ; les urgences étant traitées à Château-Gontier. À cette époque, une Maison de santé pluridisciplinaire ouvre à Segré, puis en 2016, le pôle santé de la ville se dote d'un nouvel hôpital. Il compte dès lors deux unités de 25 lits chacune, l'une en médecine et l'autre en soins de suite et de réadaptation. Il est intégré au pôle santé Simone-Veil, composé d'un hôpital et d'une maison de santé pluridisciplinaire[5],[6],[7],[8].

Le pôle santé de Segré réunit, depuis septembre 2016, praticiens libéraux et hôpital public[9].

Notes

Renseignements - Hôpital de Segré

• 5 rue Joseph Cugnot, 49500 Segré.
• Téléphone 02 41 94 50 00.
• Site web ch-hautanjou.

Sur le même sujet

Service départemental d'incendie et de secours
Hôpital de Longué
Centre médical de Saint-Germain-sur-Moine

Sources et annotations

  1. Centre Hospitalier du Haut Anjou, Hôpital Pôle Santé de Segré, 2016-2019
  2. Lion1906 (Lionel Delvarre), Distances orthodromiques à partir de Segré (49), janvier 2019
  3. Célestin Port (édition révisée par André Sarazin et Pascal Tellier), Dictionnaire historique, géographique et biographique de Maine-et-Loire et de l'ancienne province d'Anjou, t. 4, éd. H. Siraudeau, 1996, p. 364
  4. Centre Hospitalier du Haut Anjou, Historique, 2013-2019
  5. Ouest-France, Santé : l'hôpital de Segré revoit ses horaires, 22 janvier 2015
  6. Ouest-France, Segré. L’hôpital du pôle santé, un "bel outil"… à consulter !, 21 juin 2017
  7. Fédération Hospitalière de France, Pôle Santé du Segréen (SEGRE), janvier 2020
  8. Segré-en-Anjou Bleu, Pôle santé Simone Veil, 2019
  9. Le Courrier de l'Ouest, Haut-Anjou. Le Pôle santé de Segré inauguré, 25 septembre 2016


tome

page