Segré

De Wiki-Anjou
Segré
(commune déléguée)
Logo de la commune.
Département Maine-et-Loire
Territoire Segréen
Commune Segré-en-Anjou Bleu
Note(s) Regroupement
du 15 décembre 2016
Situation dans le département

Situer sur OpenStreetmap

Aide à la rédaction.
Anciennes communes

Segré est une ancienne commune de l'Ouest de la France intégrée depuis 2016 à Segré-en-Anjou Bleu. Elle se situe dans la partie nord-ouest du département de Maine-et-Loire (49), à plus d'une trentaine de kilomètres au nord-ouest d'Angers[1],[2]. La ville est la capitale historique du Segréen.

Ses habitants se nomment les Segréen(ne)s.


Situation administrative

La commune de Segré est née à la Révolution, remplaçant les seigneuries et paroisses de l'Ancien Régime[3]. Un rapprochement intervient à la fin de 2016 avec la création de la commune nouvelle de Segré-en-Anjou Bleu issue du regroupement des communes de Aviré, Le Bourg-d'Iré, La Chapelle-sur-Oudon, Châtelais, La Ferrière-de-Flée, L'Hôtellerie-de-Flée, Louvaines, Marans, Montguillon, Noyant-la-Gravoyère, Nyoiseau, Sainte-Gemmes-d'Andigné, Saint-Martin-du-Bois, Saint-Sauveur-de-Flée et Segré, qui devient une commune déléguée[4].

Jusqu'alors la commune est membre de la communauté de communes du canton de Segré, et fait partie du canton de Segré situé dans l'arrondissement de Segré. La ville est chef-lieu d'arrondissement jusqu'en 2016 (sous-préfecture), celui-ci devenant l'année suivante Segré-en-Anjou Bleu[5].

Son code commune (Insee) est 49331 et son code postal est 49500. Ses habitants se nomment les Segréens et les Segréennes. La ville compte 6 410 habitants en 1999 et 6 840 en 2016[6].

Mairie déléguée de Segré : place Aristide Briand, Segré, 49150 Segré-en-Anjou-Bleu (tél. 02 41 92 17 83, courriel segre segreenanjoubleu).

Comité de jumelage - Mairie de Segré. La ville est jumelée avec Lauingen (Allemagne) et Ferdown (Angleterre).

Services publics : Segré comporte un pôle santé avec hôpital et maison de santé pluridisciplinaire[7].

Histoire et patrimoine

Segré s'est implantée dans la partie nord-ouest du département, aux marches de Bretagne. Un château y est édifié au Xe siècle, au sommet d'un éperon rocheux dominant les rivières de l'Oudon et de la Verzée. La ville est détruite au XVe siècle, puis reconstruite. Le centre historique comporte un patrimoine bâti durant le XIXe siècle et les quartiers faubourgs s'étendent le long des anciennes voies de communication. Le paysage industriel est principalement localisé à la périphérie[8],[9],[10].

En 1833, Segré absorbe une partie de la commune de Saint-Aubin-du-Pavoil (ordonnance du 12 juin 1833)[11].

Patrimoine architectural[12] :

  • Chapelle Joseph, chapelle Notre-Dame-du-Chêne dite chapelle Pomme-Poire, chapelle Notre-Dame du Pinelier ;
  • Château de la Maladrie ;
  • Cité ouvrière dite cité de Baugé ou cité des Mines ;
  • Église Saint-Aubin, église Sainte-Madeleine dite église de la Madeleine (classée MH), église construite au début du XIXe siècle ;
  • Manoir de l'Ouvrinière, manoir de la Planchette ;
  • Maison de la rue Pasteur (inscrite MH), du XVe siècle ;
  • Moulin à eau de Court-Pivert ;
  • Plusieurs maisons de maître ;
  • Place Aristide-Briand ;
  • Pont du XIVe siècle.

Loisirs et culture

Infrastructures

Segré comporte plusieurs structures culturelles[13] :

  • Le centre culturel, inauguré en 1984 et pouvant accueillir 400 à 500 personnes ;
  • La médiathèque, inaugurée en 1999 et comportant des livres, revues et CD ;
  • Le cinéma le Maingué, comprenant trois salles ;
  • L'école de musique du Pays Segréen.

Ainsi que plusieurs structures sportives[14] :

  • Le complexe sportif route de Pouancé, comportant terrains de football, piste d'athlétisme, plateau extérieur de hand et basket, terrain de golf, cours de tennis, etc ;
  • La salle polyvalente, pour la pratique du badminton, basket, handball et volley-ball ;
  • Plusieurs salles spécifiques à la gymnastique, au judo et karaté, au tennis de table ;
  • Le stade du Pinelier, comprenant un terrain pour le rugby et un plateau pour la pétanque ;
  • Le stade des Mines, comprenant un terrain de football et un terrain le hockey sur gazon ;
  • La cité de Bauges avec piste de bicross ;
  • Le city stade, terrain pour la pratique de plusieurs sports ;
  • Le centre équestre, salle de billard, piste de modélisme roulant.

La station de radio angevine Oxygène Radio émet autour des villes de Segré, Pouancé et Laval[15].

Manifestations

  • Foire exposition au printemps au parc des expositions de Sainte-Gemmes-d'Andigné.
  • Comice agricole du canton de Segré.
  • En mai, concours de pêche intercommunal pour les enfants (étang de l'Hôtellerie de Flée).
  • Chaque été s'y déroule la manifestation musicale le Saveurs Jazz festival, dont la 10e édition s'est déroulée en juillet 2019, et tous les deux ans le festival des cultures du monde les Foliklores, dont la 13e édition s'est déroulée en juillet 2016[16].

Le festival de musique classique, les Heures musicales du Haut-Anjou, se déroule tous les ans dans la région, avec par exemple en 2019 un concert donné dans l'église de Segré par le chœur Rimsky-Korsakov de Saint-Pétersbourg[17],[18]. En avril 2016, s'y est aussi déroulé le festival régional de théâtre amateur[19].

Espace et territoire

Segré se situe au nord-ouest du département, dans la région du Segréen dont elle est la capitale historique, au carrefour de deux axes importants de communication, Angers-Rennes et Nantes-Laval[1]. Elle s'étend sur 15,98 km2 (1 598 hectares) et son altitude varie de 22 à 92 mètres[20]. Son territoire se situe sur le plateau du Segréen[21], sur des plateaux et des lignes de coteaux rocheux abrupts entaillés par les vallées de l'Oudon et de son affluent la Verzée[9]. Plusieurs rivières traversent son territoire : l'Oudon (en aval de de Nyoiseau), l'Argos et la Verzée (en aval de de Sainte-Gemmes-d'Andigné)[1].

La ville est constituée des quartiers du centre-ville, du val de l'Aubertière et du court Pivert.

Coordonnées géographiques : 47° 41′ 14″ Nord - 0° 52′ 15″ Ouest[22]. Localités aux alentours : Sainte-Gemmes-d'Andigné (1,8 km, La Chapelle-sur-Oudon (3,3 km), Nyoiseau (4,8 km), Louvaines (5,2 km), La Ferrière-de-Flée (5,2 km), Marans (5,5 km), Aviré (5,8 km), L'Hôtellerie-de-Flée (6,5 km), Noyant-la-Gravoyère (7 km), Andigné (7,2 km)[23].

À découvrir, le jardin du Plessis[24].

La rivière de l'Oudon permet la navigation fluviale à partir du port de Segré[25].

L'office de tourisme de l'Anjou bleu, antenne de Segré, se trouve place du port, Segré, 49500 Segré-en-Anjou-Bleu (tél. +33 (0)2 41 92 86 83, site web tourisme-anjoubleu).

L'essentiel sur la ville de Segré
Terre d'Anjou aux marches de Bretagne, Segré est une ville située dans le Segréen au nord-ouest du département.
La ville compte un port fluvial, permettant la navigation sur l'Oudon.
Patrimoine : vestiges de l'exploitation minière du fer et de l'ardoise, église Sainte-Madeleine, église Saint-Aubin-du-Pavoil, etc.

Notes

Sources et annotations

  1. a, b et c IGN et BRGM, Géoportail (Segré 49), décembre 2010
  2. Lion1906 (Lionel Delvarre), Distances à partir de Segré (49), juin 2010 — Les distances affichées sont des distances orthodromiques (à vol d'oiseau).
  3. Assemblée nationale constituante, le 11 novembre 1789 : « il y aura une municipalité dans chaque ville, bourg, paroisse ou communauté de campagne ».
  4. Préfecture de Maine-et-Loire, Arrêté préfectoral DRCL-BSFL-2016-126 du 28 septembre 2016, portant création de la commune nouvelle de Segré-en-Anjou bleu — Voir création de la nouvelle commune de Segré-en-Anjou bleu (2016).
  5. Préfecture de la région Pays de la Loire, Arrêté 2016-SGAR-560 du 27 décembre 2016, portant modification des limites des arrondissements de Maine-et-Loire à compter du 1er janvier 2017 — Voir arrondissement de Segré.
  6. Insee, Population légale (population municipale) — Voir Population de Maine-et-Loire (1793, 1800, 1999, 2016).
  7. Segré-en-Anjou Bleu, Pôle santé Simone Veil, 2019
  8. Mairie de Segré, Son histoire, juin 2017
  9. a et b Mairie de Segré, Diagnostic agenda 21, 2009
  10. Élisabeth Zadora-Rio, Maine-et-Loire — Segré, dans Archéologie médiévale, tome 9, 1979, p. 180-181
  11. Célestin Port (révisé par André Sarazin et Pascal Tellier), Dictionnaire historique, géographique et biographique de Maine-et-Loire et de l'ancienne province d'Anjou, t. IV (S-Z), H. Siraudeau & Cie (Angers), 1996, 2e éd. (1re éd. 1878), p. 20 (Saint-Aubin-du-Pavoil)
  12. Ministère de la Culture, Base Mérimée (Segré), juin 2012
  13. Mairie de Segré, Culture, mars 2013
  14. Mairie de Segré, Sport, mars 2013
  15. Le Courrier de l'Ouest, Segré. Oxygène, la dernière radio commerciale basée en Maine-et-Loire, 1 et 2 juin 2019
  16. Le Courrier de l'Ouest, Segré Festival Les Foliklores : en piste !, 11 juillet 2016
  17. Heures musicales du Haut-Anjou, 2011-2019
  18. Ouest-France (Justine Brichard), Maine-et-Loire. 29 ans de musique classique avec les Heures musicales du Haut-Anjou, 26 juillet 2019
  19. Le Courrier de l'Ouest, Maine-et-Loire La belle vitalité du théâtre amateur en Anjou, 22 avril 2016
  20. IGN, Répertoire géographique des communes (RGC), données 2014 (altitude, superficie)
  21. Atlas des paysages de Maine et Loire, voir unités paysagères (Département de Maine-et-Loire - DIREN Pays de la Loire - DDE Maine-et-Loire, Atlas des paysages de Maine-et-Loire, Le Polygraphe Éditeur(Angers), 2003).
  22. Institut national de l'information géographique et forestière (IGN), Répertoire géographique des communes (RGC) — Voir coordonnées géographiques.
  23. Lion1906 (Lionel Delvarre), Distances à partir de Segré (49), juin 2010 — Les distances affichées sont des distances orthodromiques (à vol d'oiseau).
  24. Le Courrier de l'Ouest, Maine-et-Loire. Une cinquantaine de jardins d'exception à découvrir, 30 mai 2018
  25. Le Courrier de l'Ouest (Joël Audouin), Segré. La remise à l'eau des bateaux avant la mise au sec de l'Oudon, 23 mai 2020

Ainsi que

Segré dans l'encyclopédie Diderot (1751),
Segré dans l'Indicateur de Millet (1861).

Autres données

Liste des communes en 2016
Altitudes en 2014
Populations 2013, en vigueur au 1er janvier 2016
Superficies en 2014
Divisions administratives et électorales en 2014


Institut national de la statistique et des études économiques

téléphone

Monument historique, bâtiment ou objet inscrit ou classé

disque compact (compact disc)

kilomètres

Institut national de l'information géographique et forestière

Bureau de recherches géologiques et minières

numéro

tome