Archéologie

De Wiki-Anjou
Découvertes archéologiques (Juliomagus).
Découvertes archéologiques (Juliomagus).

Région chargée d'histoire, il existe sur le territoire angevin plusieurs sites archéologiques, comme à Chênehutte-les-Tuffeaux, Gennes, Mozé-sur-Louet, Saint-Rémy-la-Varenne, etc.


Quelques sites archéologiques

  • Cité gallo-romaine de Chênehutte-les-Tuffeaux, un des sites archéologiques les plus importants du département.
  • Amphithéâtre gallo romain de Gennes, plus grand édifice de spectacle gallo romain de l'ouest de la France.
  • Habitat du Paléolithique à Mozé-sur-Louet, donnant une image claire des choix techniques de l'Azilien, faciès culturel de l'Épi-paléolithique, dernière phase de la Préhistoire.
  • Prieuré de Saint-Rémy-la-Varenne, monument historique ligérien témoin de l'aménagement de la Vallée à partir du XIe siècle.
  • Reconstitution d'un château à Motte des Xe et XIe siècles à Saint-Sylvain-d'Anjou, par une équipe d'archéologues, d'historiens et de compagnons du Devoir.
  • Site médiéval de Trèves, couvrant par ses vestiges et monuments l'intégralité de cette époque.

Sites référencés et rapports

Sites archéologiques référencés par l'INRAP[1],[2]

  • Angers, 28 avenue de la Blancheraie, vestiges des Ier et IIe siècles (Antiquité), fouilles réalisées sur une parcelle de 1 400 située à environ 500 m au sud du cœur historique de la ville d'Angers ;
  • Angers, château, fouilles préventives ayant permis d'étudier les occupations successives du site ;
  • Angers, clinique Saint-Louis, fouille sur 9 000 du site de l'ancienne clinique, avec découverte d'un sanctuaire dédié au dieu indo-iranien Mithra ;
  • Angers, rue Saint-Maurille et place du Ralliement, découverte de trois sarcophages mérovingiens ;
  • Angers, théâtre rue de la Tannerie, diagnostic mené sur un îlot urbain de près de 8 700 situé sur la rive droite de la Maine, face au château, fouilles ayant révélé la présence de vestiges médiévaux et modernes ;
  • Angers, 28 avenue de la Blancheraie
  • Avrillé, Les Préaux, diagnostic réalisé dans la tranchée antichar construite en 1944 pour défendre l'accès d'Angers par Avrillé et protéger le terrain d'aviation et le quartier général de l'amiral Dönitz situé à Saint-Barthélémy-d'Anjou, ayant permis de trouver un important lot de matériel de guerre ;
  • Saint-Barthélémy-d'Anjou, parc communautaire, fouilles portant sur une surface de 28 000 , avec exploitation de trois fermes médiévales des XIIIe-XIVe siècles.

Catalogue Dolia[3]
Les ressources documentaires conservées par l'INRAP[2] (rapports, plans, clichés, etc.) sont enregistrées dans le catalogue Dolia. Quelques rapports :

Carte des traces gallo-romaines en 1858.
Carte des traces gallo-romaines en 1858.
  • Angers, château, évaluation du mégalithe du château ;
  • Angers, château, porte des Champs ;
  • Angers, château, terrasse du logis royal ;
  • Angers, plateau des Capucins, aménagements agraires contemporains et quelques traces d'occupation médiévale ;
  • Angers, 10-12 rue Delage, éléments de quatre périodes, dont période augustéenne ;
  • Angers, boulevard Descazeaux, fondation d'un mur appartenant probablement à l'ancien hôpital de la Charité (XVIIe-XIXe siècles) ;
  • Angers, La Gatellière, occupations de la période de la Tène[4] ;
  • Angers, 1 rue de Jussieu, extension du cimetière de l'abbaye Saint-Serge ;
  • Angers, place Marengo, série de fosses du début de l'Empire romain au début du second siècle ;
  • Angers, vallée de la Maine, lieu-dit Lanchenau, étude paléoenvironnementale ;
  • Angers, contournement Nord (La Gatellière à Angers, Les Préaux et Champmorannes à Avrillé, La Corbinière à Beaucouzé), quatre sites couvrant une période allant de l'époque gauloise à la Seconde Guerre mondiale ;
  • Aubigné-sur-Layon, place de l'église, présence d'une dizaine de sépultures ;
  • entre Avrillé et La Membrolle-sur-Longuenée, La Bouguelière à Avrillé et Le Bois Fleuri au Plessis-Macé, fosses et fossés de l'époque mérovingienne ou carolingienne ;
  • Beaufort-en-Vallée, Le Boulerot, établissement du Néolithique ;
  • Beaucouzé, La Corbinière, établissement rural de La Tène moyenne[4] jusqu'au IIe siècle ;
  • Beaufort-en-Vallée, Le Boulerot 2, établissement rural de la fin de l'âge du fer ;
  • Beaulieu-sur-Layon, parc d'activités du Layon, diverses structures de la Protohistoire aux périodes moderne et contemporaine ;
  • Briollay, nécropole[5] des Varennes, ensemble de sept petits enclos et huit inhumations ;
  • Chanzeaux, La Cantinerie, villa gallo-romaine et ensemble de bâtiments d'habitat de l'époque médiévale (IXe-XIe siècles) ;
  • Cholet, Champ Vallée, ensembles protohistoriques, vaste ensemble funéraire allant du Bronze ancien à la fin du premier âge du fer ;
  • Cholet, Les Natteries, habitat aristocratique de La Tène[4] ;
  • Cholet, ZAC L'Écuyère, éléments attribués aux périodes protohistorique (âge du Fer) et médiévale ;
  • Cholet, ZAC du Val de Moine, vestiges allant de la fin du 1er âge du fer au bas Moyen Âge ;
  • Coron, contournement Sud, La Guinebaudière et Le Coteau, vestiges de fossés et de fosses ;
  • entre Coron et de Vihiers, Coudray-Montbault à Vihiers, plusieurs céramiques ;
  • Doué-la-Fontaine, Montfort, dont mobilier de la fin de l'âge du fer et de l'Antiquité ;
  • Durtal, ZID des Portes de l'Anjou, dont enclos gaulois ;
  • Mûrs-Erigné, Les Humelles, habitat fortifié du second âge du fer ;
  • Noyant-la-Gravoyère, L'Alexandrière, enclos de la fin du Moyen Âge ;
  • Nyoiseau, Le Bois Savary, vestiges caractérisés par un enclos datant de La Tène finale[4] à la période augustéenne ;
  • Saint-Barthélémy-d'Anjou, parc communautaire La Bouvinerie 2, installation agricole de la fin du XIIIe et le début du XVIe siècle ;
  • Saint-Barthélémy-d'Anjou, parc communautaire La Crônerie 2, installation occupée entre la fin du XIIIe siècle et le début de la période moderne ;
  • Saint-Barthélémy-d'Anjou, parc communautaire Les Ecoublères, restes d'une installation agricole occupée au cours du XIVe siècle ;
  • Saint-Jean-de-Linières, La Forêterie et La Boisnière, matériels de la fin du XIIIe à la fin du XVIe siècle ;
  • Saint-Lambert-du-Lattay, La Midonnière, établissement agricole de la fin de la Tène[4] et du début de la période gallo-romaine ;
  • Saumur, place Saint-Nicolas, mur de la fin du Moyen Âge ;
  • Saumur, Le Champ de Repos à Bagneux, deux artefacts du Paléolithique moyen ;
  • Saumur, Le Petit Souper à Saint-Hilaire-Saint-Florent, vaisselier de l'âge du Bronze ;
  • Segré - Nyoiseau - Sainte-Gemmes-d'Andigné, contournement nord de Segré, deux aménagements en schiste local non datés ;
  • La Séguinière, rue de l'Industrie, dont céramique romaine du Ier siècle ;
  • Thouarcé, quartiers des Cailleteries, deux tessons protohistoriques et quelques tessons antiques ;
  • Trémentines, Richebourg, site comprenant trois occupations, dont un de l'époque gallo-romaine ;
  • Vergonnes, contournement du bourg, dont grand enclos de La Tène finale.

Découvertes archéologiques au XXIe siècle

Le bois le plus vieux du monde

La paléobotaniste Christine Strullu-Derrien a découvert en 2008, sur le site de la carrière de Châteaupanne à Montjean-sur-Loire, un fossile âgé de 407 millions d'années, bois le plux vieux connu à ce jour[6],[7],[8].

Les sarcophages de la place du Ralliement

Le chantier du tramway angevin a permis une découverte historique majeure. Le 23 septembre 2008, à l'occasion des travaux réalisés place du Ralliement à Angers, les ouvriers du chantier ont découvert dix sarcophages mérovingiens, situés à moins d'un mètre de profondeur. Ces vestiges seraient datés entre le Ve et le VIe siècle.

Le 16 octobre, les sarcophages ont été ouverts devant de nombreux angevins, un écran géant installé par la ville d'Angers permettant à tout le monde de suivre cette découverte importante pour l'histoire d'Angers[9].

Musées angevins

  • Musée des Beaux-arts (Angers, 14 rue du Musée) : pièces archéologiques du néolithique jusqu'au XIXe siècle.
  • Musée Pincé (Angers, 32 bis rue Lenepveu) : civilisations grecques, romaines et égyptiennes.
  • Musée Joseph-Denais (Beaufort-en-Vallée, place Notre-Dame) : section consacrée à Beaufort et sa région, alimentée par les campagnes de fouilles.
  • Château-musée (Saumur) : collections d'archéologie régionales, pièces de la préhistoire, de l'âge du bronze, de la période gallo-romaine et du moyen-âge.

Organismes

Fouille du mithraeum à Angers.
Fouille du mithraeum à Angers

ADIA - Association départementale d'initiation archéologique

  • Adresse : Sarreau - 49350 Gennes.
  • Téléphone : 02 41 51 89 19.
  • Site web : adia.

Service archéologique départemental

  • Adresse : 122 rue de Frémur - 49000 Angers.
  • Téléphone : 02 41 66 46 90.

Inrap - Direction interrégionale Grand-Ouest

  • Adresse : 37 rue du Bignon, CS 67737, 35577 Cesson-Sévigné cedex.
  • Téléphone : 02 23 36 00 40.
  • Site web : inrap.

Revues locales

Revues locales en archéologie (Maine-et-Loire)[10] :

  • Archives d'Anjou : mélanges d'histoire et d'archéologie angevines ;
  • Bulletin de la Société d'études scientifiques de l'Anjou ;
  • Bulletin de la Société des lettres, sciences et arts du saumurois ;
  • Bulletin de la Société des sciences, lettres arts de Cholet et de sa région ;
  • Les Cahiers des Mauges ;
  • Les Cahiers du Baugeois ;
  • Fontevraud : histoire et archéologie ;
  • Maine découvertes ;
  • Mémoire de l'Académie des sciences, belles lettres et arts d'Angers ;
  • La province du Maine ;
  • Revue archéologique et historique de l'Anjou ;
  • Revue historique et archéologique du Maine.

Notes

Sur le même sujet

• L'article consacré à l'histoire de l'Anjou.
• La liste des monuments historiques de Maine-et-Loire.
• La liste des musées de Maine-et-Loire.
• La Société des sciences, lettres et arts de Cholet

Bibliographie

• Camille De La Croix, Les Découvertes archéologiques de Saint-Maur de Glanfeuil, Impr. Saint-Martin, 1899
• Joseph Déchelette, Manuel d'archéologie préhistorique celtique et gallo-romaine. 2, Archéologie celtique et protohistorique, troisième partie Second âge du fer ou époque de la Tène, édition A. Picard (Paris), 1914
• Michel Provost, Archéologie en Anjou, 1980-1985
• Le Document d'évaluation du patrimoine archéologique urbain, par François Comte et Jean Siraudeau, 1990
• Michel Cousin, Archéologie des carrières souterraines de Doué-la-Fontaine : à la recherche d'un passé souterrain en Anjou, A.S.G. Gal'Art Edition, 2002
• A. Alduc-Le Bagousse, Inhumations et édifices religieux au Moyen Âge entre Loire et Seine, Publications du CRAHM, 2004
• Jean Chapelot, 30 ans d'archéologie médiévale en France, Publications du CRAHM, 2010
• Virginie Serna (direction), La Loire dessus dessous : archéologie d'un fleuve de l'âge de bronze à nos jours, Ed. Faton, 2010
• Association des Amis des archives de l'Anjou, Archives d'Anjou : mélanges d'histoire et d'archéologie angevines, 2011
• Association Les Amis du vieux Châteauceaux, Archéologie, histoire et patrimoine - Champtoceaux et ses alentours, dans revue des Amis du vieux Châteauceaux, Les éditions d'ici, 2012
• Alain Joubert, Etude de cartographie archéologique et historique de la ville de Candé au Moyen âge, Université de Paris 1, 2013
• Céline Chauveau, Emmanuel Litoux et Daniel Prigent, Angers - Premiers résultats du suivi archéologique des travaux de restauration du front sud du château (XIIIe siècle), Société française d'archéologie, 2013

Notes et références

  1. Institut national de recherches archéologiques préventives (INRAP), Sites archéologiques en Maine-et-Loire, 21 janvier 2012 (maj juin 2014)
  2. a et b L'Institut national de recherches archéologiques préventives (INRAP) est un établissement public à caractère administratif, placé sous la tutelle conjointe des ministères de la Culture et de la Recherche. Il a pour missions de détecter (diagnostics) et d'étudier le patrimoine archéologique (fouilles) touché par les travaux d'aménagement du territoire.
  3. Catalogue Dolia, Ressources documentaires archéologiques, 21 janvier 2012 (maj juin 2014)
  4. a, b, c, d et e Tène, ou second âge du fer, période marquant la fin de la Protohistoire.
  5. Nécropole, groupement de sépultures monumentales.
  6. Université d'Angers, Le bois le plus vieux connu à ce jour découvert en Anjou, 30 septembre 2011
  7. Ouest France, Découverte scientifique. Le bois le plus vieux du monde trouvé en Anjou, 24 mai 2014
  8. Ouest-France, Sciences. Le plus vieux morceau de bois du monde découvert près d'Angers, 12 mai 2015
  9. Institut national de recherches archéologiques préventives (INRAP), Les sarcophages mérovingiens d'Angers, 5 novembre 2010
  10. DRAC Pays de la Loire, Revues nationales, régionales et locales en archéologie, 5 septembre 2015


mètres carrés

direction régionale des Affaires culturelles