Canton de Saumur-Sud/Archive wp

De Wiki-Anjou
Ceci est une archive de l'article Canton_de_Saumur-Sud tel qu'il apparaissait sur Wikipédia (fr) le 26 novembre 2013.
Page Canton_de_Saumur-Sud (Auteurs), sous licence Creative Commons paternité partage à l’identique.
Certaines présentations n'ont pas été reprises. Cette page est une archive et ne peut être modifiée.


Le canton de Saumur-Sud est une division administrative française située dans le département de Maine-et-Loire et la région Pays de la Loire.

Composition

Le canton de Saumur-Sud groupe douze communes et compte 31 118 habitants (recensement de 2009 sans doubles comptes[1]).

Géographie

Situé dans le Saumurois, ce canton est organisé autour de Saumur dans l'arrondissement de Saumur, borné au nord par la Loire et à l'est par le département d'Indre-et-Loire. Sa superficie[3],[2] est de moins de 169 km2, et son altitude varie de 20 mètres (Saumur[3]) à 114 mètres (Fontevraud-l'Abbaye[3]).

Surfaces et altitudes des communes du canton[3]
Nom de la commune Surface (ha) Alt. mini (m) Alt. maxi (m)
Artannes-sur-Thouet 661 25 55
Chacé 642 25 73
Distré 1 472 25 77
Fontevraud-l'Abbaye 1 482 37 114
Montsoreau 519 27 88
Parnay 654 26 101
Rou-Marson 1 266 32 87
Saumur[2] 6 625 20 95
Souzay-Champigny 892 26 93
Turquant 786 26 103
Varrains 340 25 81
Verrie 1 649 61 94

Histoire

Le canton de Saumur-Sud (chef-lieu) fut créé en 1790. Initialement constitué en canton unique, il fut éclaté en trois cantons en 1800 (Saumur-Nord-Est, Saumur-Nord-Ouest et Saumur-Sud), puis en deux cantons en 1963 (Saumur-Nord et Saumur-Sud)[4]. D'abord composé de quinze communes, après l'association des communes de Bagneux, Dampierre-sur-Loire et Saint-Hilaire-Saint-Florent, avec celle de Saumur en 1973, le canton n'en comptera plus que douze[5].

À sa création le canton fut rattaché au district de Saumur, puis en 1800 à l'arrondissement de Saumur[4].

Administration

Le canton de Saumur-Sud est la circonscription électorale servant à l'élection des conseillers généraux, membres du conseil général de Maine-et-Loire.

Liste des conseillers généraux successifs :

  • De 1929 à 1940, Robert Amy, Rad., Industriel Maire de Saumur (1925-1929 et 1935-1940)
  • De 1945 à 1953 (décès), Emmanuel Clairefond, MRP, Député (1946) - Sénateur (1946-1948) - Vice-Président du Conseil Général - Maire de Saumur (1945-1953)
  • De 1954 à 1955, Jean Clairefond (fils du précédent)
  • De 1955 à 1973, Lucien Gautier, UNR puis UDR, Sénateur (1965-1983)
  • De 1973 à 1979, Lucien Méhel, UDF, Maire de Saumur (1971-1983)
  • De 1979 à 1985, Jacques Percereau, PS, Député (1986-1988)
  • De 1985 à 1988 (démission), Jean-Paul Hugot, RPR, Sénateur (1992-2001) - Maire de Saumur (1983-2001)
  • De 1988 à 2004, Louis Robineau, UDF-CDS, Maire de Chacé (1967-2006)
  • De 2004 à ..., Jackie Goulet, DVG, Maire de Turquant

Résultats électoraux détaillés

  • Élections cantonales de 2004 : Jackie Goulet (Divers gauche) est élu au 2e tour avec 55,35 % des suffrages exprimés, devant Jean-Paul Hugot (Divers droite) (44,65 %). Le taux de participation est de 64,95 % (13 405 votants sur 20 638 inscrits)[6].
  • Élections cantonales de 2011 : Jackie Goulet (Divers gauche) est élu au 2e tour avec 60,47 % des suffrages exprimés, devant Charles-Henri Jamin (UMP) (39,53 %). Le taux de participation est de 46,17 % (9 998 votants sur 21 654 inscrits)[7].

Démographie

1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007 2008 2009
- - - - - - 30 980 30 959 31 118
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes.
Population municipale à partir de 2006
(Sources : INSEE et cassini)

Notes et références

Références

  1. Insee, Populations légales 2009 du canton de Saumur-Sud, consulté le 15 janvier 2012
    Le terme de « populations légales » regroupe pour chaque commune sa population municipale, sa population comptée à part et sa population totale, somme des deux précédentes (cf définition).
    La population totale 2009 du canton était de 32 718.
  2. a, b et c Chiffre indicatif, la commune de Saumur étant prise dans son ensemble alors que le canton ne comporte que sa partie Sud.
  3. a, b, c et d IGN, Répertoire Géographique des Communes (RCG 2010), consulté le 2 février 2011
  4. a et b EHESS, Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, Notice communale de Saumur, consultée le 11 mars 2012
  5. Célestin Port, Dictionnaire historique géographique et biographique de Maine-et-Loire, 1874 1878, Édition révisée de 1996 par André Sarazin et Pascal Tellier, t. 4 p. 302
  6. Résultats de l’élection cantonale 2004 sur le site du ministère de l’Intérieur. Consulté le 12 mai 2013.
  7. Résultats de l’élection cantonale 2011 sur le site du ministère de l’Intérieur. Consulté le 12 mai 2013.

Liens externes


hectares

pour cent

Institut national de la statistique et des études économiques

Institut national de l'information géographique et forestière

tome

page