Saumur

De Wiki-Anjou
Saumur
Département Maine-et-Loire
Territoire Saumurois
Arrondissement arr. de Saumur
Canton cant. de Saumur
Intercommunalité ca Saumur Val de Loire
Code Insee, postal 49328,
49400
Habitants Les Saumurois(es)
Données locales altitudes, coordonnées, exploitations, populations, secteurs, superficies
Site web Site officiel
Situation dans le département

Situer sur OpenStreetmap

Ville d'art et d'histoire, Saumur est une commune ligérienne de l'ouest de la France qui se situe dans le Saumurois, dans la partie sud-est du département de Maine-et-Loire (49), et dans la zone du Val de Loire inscrite au patrimoine mondial. C'est l'une des principales villes du département.


Situation administrative

La commune de Saumur est née à la Révolution, remplaçant les seigneuries et paroisses de l'Ancien Régime[1]. Elle s'est associée en 1973 à Bagneux, Dampierre-sur-Loire, Saint-Hilaire-Saint-Florent et Saint-Lambert-des-Levées.

Elle est membre de la communauté d'agglomération Saumur-Val-de-Loire. Elle est bureau centralisateur du canton de Saumur et chef-lieu d'arrondissement.

Son code commune est 49328 et son code postal est 49400. Ses habitants se nomment les Saumurois, les Saumuroises[2]. La ville comptait 28 654 habitants en 2006 et 27 125 en 2016[3].

Saumur est jumelée avec Verden (Allemagne) et Formigine (Italie)[4].

Mairie : rue Molière, 49408 Saumur (tél. 02 41 83 30 00).

Histoire et patrimoine

Saumur s'est implantée en bord de Loire dans la partie sud-est du département. Un castrum y existe au moins dès le IXe siècle. La localité est mentionnée au Xe siècle, et se développe dans un premier temps autour du château puis au XIIe sur les parties basses de la rive du fleuve. Au siècle suivant, Saumur devient une des places fortes dans la guerre franco-anglaise. La ville est concédée au milieu du XVe à des franchises municipales, et une académie d'équitation y est établie au sein d'une université Protestante à la fin du XVIe siècle. Le commerce du vin s'y développera au XVIIIe siècle[5],[6]. La ville est aujourd'hui renommée pour son patrimoine, sa tradition équestre et son vignoble.

Éléments du patrimoine[7] :

  • La chapelle Saint-Jean ;
  • Le château de Bagneux et son parc (Bagneux) ;
  • Le château de Briace et son parc ;
  • Le château de Saumur (classé MH) construit du Xe au XVIe siècle sur un éperon rocheux dominant la Loire ;
  • La distillerie Combier ;
  • Le dolmen de Bagneux, allée couverte dite la Grande Pierre couverte (classée MH) ;
  • L'église Notre-Dame-de-Nantilly (classée MH) ;
  • L'église Notre-Dame-des-Ardilliers (classée MH) ;
  • L'église Saint-Pierre (classée MH) des XIIe et XVIIe siècles ;
  • Le pont Cessart ;
  • Le temple protestant ;
  • Le théâtre ;
  • La tour Grénetière.

Article détaillé Plus d'informations sur la page Architecture et patrimoine de Saumur.

Son territoire se trouve sur la zone du Val de Loire, entre Sully-sur-Loire et Chalonnes, inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO[8].

Mention de la commune au XIXe siècle dans la carte de Victor Levasseur (1852).

Traditions agricoles et équestres

Viticulture

Présence dans la région de Saumur de nombreux vins de qualité, au sein des AOC Saumur, et notamment des vins effervescents. Son territoire est situé dans l'appellation Saumur-Champigny, vignoble angevin de la vallée de la Loire[9].

Quelques caves[10] :

Photographie de maisons.
  • caves Ackerman (Saint-Hilaire-Saint-Florent),
  • caves Bouvet-Ladubay (Saint-Hilaire-Saint-Florent),
  • caves Langlois-Château (Saint-Hilaire-Saint-Florent),
  • caves Gratien et Meyer (Saumur),
  • caves Louis de Grenelle (Saumur),
  • caves Veuve Amiot (Saint-Hilaire-Saint-Florent).

On y trouve également la distillerie Combier (Saumur), plus ancienne distillerie artisanale du Val de Loire fondée en 1834.

Vitrine des vins de Saumur, la Maison des vins de Loire de Saumur se trouve quai Carnot.

Champignonnières

La culture du champignon est importante dans la région de Saumur avec la présence de plusieurs sites de productions, comme celui de l'entreprise France Champignon[11].

Tradition équestre

Saumur possède plusieurs infrastructures historiques dans le domaine de l'équitation : École nationale d'équitation (ENE) et le Cadre noir, ainsi que plusieurs musées. Courses hippiques à l'hippodrome de Verrie[12].

Loisirs et culture

Saumur est labellisée Ville d'art et d'histoire[13].

Sites à visiter :

  • l'École nationale d'équitation, située à Saint-Hilaire-Saint-Florent, forment les écuyers du Cadre noir qui perpétuent la tradition équestre ;
  • le musée des blindés, situé 1043 route de Fontevraud, rassemble plus de 800 engins dont des chars de la Seconde Guerre mondiale ;
  • le musée de la cavalerie, situé place Charles de Foucault, présente l'histoire de la cavalerie française ;
  • le musée du champignon, située à Saint-Hilaire-Saint-Florent, culture en caves du champignon ;
  • le musée du moteur, situé 18 rue Alphonse Caillaud à Bagneux, mécaniques d'hier et d'aujourd'hui.

La médiathèque de Saumur fait partie du réseau des bibliothèques de la communauté d'agglomération de Saumur[14]. Tous les ans se déroule une manifestation littéraire sur la ville, les Journées du livre et du vin de Saumur[15].

Photographie de la ville et son château.

La gastronomie est bien représentée en Anjou, n'échappant pas à la règle française des spécialités de terroir. On trouve notamment à Saumur le restaurant gastronomique Le Gambetta, situé en centre-ville[16].

On trouve aussi sur la commune l'aérodrome de Saumur-Saint-Florent (2,5 kilomètres à l'ouest de la Ville), à vocation de loisirs et de tourisme.

En 2016, Saumur fut ville-départ de la 4e étape du Tour de France ; étape la plus longue de l'édition[17].

Espace et territoire

Saumur se trouve au sud-est du département, dans la région du Saumurois, dont elle est la principale ville. Elle s'étend sur 66,35 km² (6 635 hectares) et son altitude varie de 20 à 95 mètres[18]. Son territoire se situe sur les unités paysagères du val d'Anjou et du plateau du Saumurois[19].

Quartiers, places et rues

Outre les anciennes communes de Bagneux, Dampierre, Saint-Hilaire et Saint-Lambert-des-Levées, on y trouve plusieurs quartiers sur la commune : Chemin vert - Violettes, Croix-verte, le Fenêt - les Ardilliers, les hauts-Quartiers et Nantilly[20].

Cité ligérienne

La Loire (en aval de Souzay-Champigny) et le Thouet (en aval d'Artannes-sur-Thouet) traversent son territoire. Une digue en rive droite de la Loire, dite la Grande Levée, et dont l'origine remonte au Moyen Âge, s'étend en Anjou de Varennes-sur-Loire aux Ponts-de-Cé[21].

Commune de bord de Loire, les quais. Il est possible de faire des balades fluviales[22].

Randonnées

Son territoire se situe dans le périmètre du parc naturel Loire-Anjou-Touraine.

Les sentiers GR 3 et GR 36 passent par la commune de Saumur (Dampierre-sur-Loire, Saumur, Bagneux).

Randonnées en Maine-et-Loire

Chênehutte-Trèves-Cunault
Sentier GR 3
Saumur

Souzay-Champigny

L'office de tourisme du Saumurois se trouve 8 bis quai Carnot (tél. +33 (0)2 41 40 20 60 - site web).

Coordonnées géographiques : 47° 15′ 36″ Nord - 0° 04′ 37″ Ouest[23].


Notes

Sur le même sujet

Saumur dans l'encyclopédie Diderot (1751)
Saumur dans l'Indicateur de Maine-et-Loire de Millet (1861)
Plan de Saumur d'Émile Roffay (1879).
• Presse locale ancienne : Affiches et annonces de Saumur (1825), Courrier de Saumur (1849), L'Écho saumurois (1853), Le Guignol (1866), Le Bonhomme angevin (1881).

Sources et annotations

  1. Assemblée nationale constituante, le 11 novembre 1789 : « il y aura une municipalité dans chaque ville, bourg, paroisse ou communauté de campagne ».
  2. Saumurois (mot) : adjectif relatif à la ville de Saumur ou à ses habitants, ou relatif à la région du Saumurois ou à ses habitants.
  3. Insee, Population légale (population municipale) — Voir Population (2013, 2006, 1999, 1800, 1793).
  4. Mairie de Saumur, Associations de Jumelage, mai 2019
  5. Ministère de la Culture, Base Mérimée (Ville, IA00031668), 1986
  6. Célestin Port, Dictionnaire historique, géographique et biographique de Maine-et-Loire et de l'ancienne province d'Anjou, t. 4, édition révisée de 1996 par André Sarazin et Pascal Tellier, H. Siraudeau, p. 302 et suivantes
  7. Ministère de la Culture, Base Mérimée (Saumur), février 2012
  8. DREAL Pays de la Loire (Ministère de l'Écologie), Données communales - 933 Val de Loire entre Sully-sur-Loire et Chalonnes, juin 2017 — Voir Val de Loire angevin classé à l'UNESCO.
  9. Décret 2011-649 du 8 juin 2011 relatif à l'appellation d'origine contrôlée « Saumur-Champigny », JORF 0135 du 11 juin 2011 page 9974, texte 25.
  10. Office de tourisme du Saumurois, août 2013
  11. Champignonnières France Champignon, septembre 2013
  12. Les Courses Hippiques, Maine - Liste des hippodromes, septembre 2017
  13. Labels et classements des villes et villages, février 2011
  14. Bibliothèque municipale de Saumur, mai 2015
  15. Journées du livre et du vin de Saumur, février 2014
  16. Côté cuisine angevine, septembre 2012
  17. Tour de France en Maine et Loire, juillet 2016
  18. IGN, Répertoire géographique des communes (RGC), données 2014 (altitude, superficie)
  19. Atlas des paysages de Maine et Loire, voir unités paysagères.
  20. Insee, Cartes de positionnement par commune des Iris de l'agglomération (unité urbaine), janvier 2013
  21. Mission Val de Loire (syndicat mixte interrégional des régions Centre-Val de Loire et Pays de la Loire), La grande levée d'Anjou, avril 2017
  22. Tourisme fluvial en Maine-et-Loire, septembre 2014
  23. IGN, Répertoire géographique des communes (RGC) — Voir coordonnées géographiques.


Institut national de la statistique et des études économiques

téléphone

Monument historique, bâtiment ou objet inscrit ou classé

appellation d'origine contrôlée

kilomètres carrés

tome

page

numéro

Institut national de l'information géographique et forestière