Montsoreau

De Wiki-Anjou
Montsoreau
Département Maine-et-Loire
Territoire Saumurois
Arrondissement arr. de Saumur
Canton cant. de Saumur
Intercommunalité ca Saumur Val de Loire
Code Insee, postal 49219, 49730
Habitants Les Montsorélien(ne)s
Données locales altitudes, coordonnées, populations, superficies
Site web site officiel
Situation dans le département

Situer sur OpenStreetmap

Petite cité de caractère et Beau village de France, Montsoreau est une commune ligérienne de l'ouest de la France qui se situe dans le département de Maine-et-Loire (49), à l'est de Saumur, en bordure du département d'Indre-et-Loire. C'est le premier village du département en descendant la Loire.


Situation administrative

La commune de Montsoreau est membre de la communauté d'agglomération de Saumur-Val-de-Loire, après disparition de Saumur-Loire-Développement, et se trouve dans le canton de Saumur-Sud puis dans celui de Saumur, et l'arrondissement de Saumur[1].

Son code commune (Insee) est 49219 et son code postal est 49730. Ses habitants se nomment les Montsoréliens et les Montsoréliennes. Sa population est de 544 habitants en 1999 et de 446 en 2017[2]. La commune appartient à l'Aire d'attraction des villes de Saumur, à la Zone d'emploi de Saumur et au bassin de vie de Saumur[1].

Mairie : 24 place des Diligences, 49730 Montsoreau (tél. 02 41 51 70 15, courriel montsoreau).

Histoire et patrimoine

À la fin du Xe siècle, le comte Eudes de Blois fait fortifier une petite butte à l'aplomb de la Loire pour protéger son territoire. Le comte d'Anjou Foulques Nerra s'en empare peu après et y installe l'un de ses hommes de confiance. Le peuplement local se résume au Moyen Âge d'un foyer constitué en bord de Loire. La cité se développe ensuite et comprend deux villages, Rest, autour de l'actuelle église, et Montsoreau, sur le flanc du coteau. Elle se développe grâce à l'exploitation du tuffeau, pierre à bâtir. S'y développent aussi la culture du champignon, dans des galeries aux flancs des coteaux, et la viticulture. Montsoreau est érigée en baronnie puis en comté au XVIe siècle. La petite cité devient un centre de commerce important. Le château, construit au milieu du XVe siècle au pied d'une falaise de tuffeau, est occupé en 1587 par les Huguenots, qui ravagent le pays. Au XVIIIe, Montsoreau est de l'élection et subdélégation, baillage et grenier à sel de Saumur[3],[4],[5],[6].

Le roman d'Alexandre Dumas du milieu du XIXe, La Dame de Monsoreau, porté à la télévision en 1971 par une mini-série réalisée par Yannick Andréi, contribueront à faire connaitre la cité et son château[7].

Éléments du patrimoine[8],[4] :

  • Les abris troglodytiques chemin des Caves et rue des Perreyeurs, et l'abri troglodytique de la rue Jeanne-d'Arc des XVe et XVIe siècles ;
  • Le château de Montsoreau (classé et inscrit MH), dominant la Loire, entièrement rebâti aux XVe et XVIe siècles, puis restauré au XXe ;
  • Le dolmen de la Pierrelée (inscrit MH) sur le coteau ;
  • L'église Saint-Pierre (inscrite MH) à l'ouest du bourg dans l'ancien village de Rest (église Saint-Pierre-de-Rest), des XIIe, XIIIe et XVIIIe siècles, et ses stalles sculptées ;
  • Plusieurs maisons des XVe, XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles ;
  • Le manoir dit logis de la Dame de Montsoreau, des XVe, XVIe et XIXe siècles ;
  • Le moulin à vent de la Tranchée (inscrit MH), moulin cavier à farine datant du XVIIIe siècle ;
  • Le moulin à eau dit moulin de Rabaté, des XVIIe et XIXe siècles ;
  • L'ancien palais de la Sénéchaussée, maison ancienne avec colombages.

L'exploitation du tuffeau, pierre blanche crayeuse caractéristique de la région, se développe au XIXe siècle. L'extraction de pierre y était importante, notamment à la Maumenière[6],[9].

Montsoreau est labellisée Petite cité de caractère et Beau village de France[10]. Son territoire se trouve sur la zone du Val de Loire, entre Sully-sur-Loire et Chalonnes, inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO[11].

Champignonnière

La champignonnière du Saut aux Loups est installée sur une mine d'extraction de tuffeau, avec habitations troglodytiques du XVe siècle. On y trouve un musée, des galeries souterraines réparties sur deux hectares, et un restaurant[12].

Loisirs et culture

Présence de plusieurs associations : La Concorde - comité des fêtes, Art et découverte, Tennis club de Montsoreau, Ligeriana Musicale, etc[13]. On pratique la boule de fort à la société l'Union[14].

La bibliothèque Michel-Grégoire de Turquant est gérée par le syndicat intercommunal des communes de la Côte (Turquant, Montsoreau, Parnay). Elle est membre du réseau des bibliothèques saumuroises[15]. Le château de Montsoreau héberge un musée d'art contemporain, qui accueille depuis 2016 un important fond du mouvement Art & Langage[16].

Un marché aux puces se déroule le deuxième dimanche de chaque mois sur les quais de Loire de Montsoreau[17].

Viticulture

Montsoreau est dans l'appellation Saumur-Champigny, vignoble angevin de la vallée de la Loire[18].

Espace et territoire

Située sur les rives de la Loire, à la limite de l'Anjou et de la Touraine, Montsoreau s'étend sur 5,19 km2 (519 hectares) et son altitude varie de 27 à 88 mètres[19],[20]. Son territoire se trouve à l'est du plateau du Saumurois[21], dans le val de Loire, zone classée au patrimoine mondial de l'UNESCO, et dans le périmètre du parc naturel Loire-Anjou-Touraine, zone s'étendant sur le Maine-et-Loire et l'Indre-et-Loire dont la mission est la préservation et la valorisation du patrimoine naturel, architectural et culturel. La maison du parc est sur la commune, avenue de la Loire[22],[23],[6]. L'établissement héberge également l'office de tourisme de Montsoreau (Saumur Val de Loire Tourisme - Bureau de Montsoreau)[24].

La zone de la Vallée de la Loire amont, de Montsoreau aux Ponts-de-Cé, est classée espace naturel sensible (ENS)[25].

Lieux de balades et randonnées :

  • Bords de Loire ;
  • Forêt de Fontevraud ;
  • Panorama des hauts de Montsoreau.

Longeant la Loire de sa source à l'estuaire, le sentier de randonnées GR 3, balisé blanc et rouge, passe par la commune pour se diriger à l'ouest vers Champtoceaux.

Randonnées en Maine-et-Loire

Turquant
Sentier GR 3
Montsoreau

Candes-Saint-Martin


Notes

  1. a et b Insee, Géographie administrative et d'étude - Commune de Montsoreau (49219), 2020
  2. Population de Maine-et-Loire (1999, 2017)
  3. Région Pays de la Loire - Inventaire général et Département de Maine-et-Loire - Conservation départementale du patrimoine (Florian Stalder), Patrimoine des Pays de la Loire : Montsoreau présentation de la commune, dossier IA49010823 réalisé en 2010
  4. a et b Célestin Port (édition révisée par Jacques Levron, Pierre d'Herbécourt, Robert Favreau et Cécile Souchon), Dictionnaire historique, géographique et biographique de Maine-et-Loire et de l'ancienne province d'Anjou, t. II (D-M), H. Siraudeau & Cie (Angers), 1978, 2e éd. (1re éd. 1876), p.  474-476
  5. Mairie de Monsoreau, Histoire : Les ancêtres du Montsoreau actuel, mai 2017
  6. a, b et c Ouest-France (Françoise Surcouf), Chinon et Montsoreau, terres de légendes et lieux de pouvoir, 14 mars 2021
  7. V. L. Bourilly, L. Mouton. Bussy d'Amboise et Madame de Montsoreau - 1912, dans Revue d'histoire moderne et contemporaine, tome 17 no 4, juillet-août 1912, p. 307-308
  8. Ministère de la Culture, Base Mérimée (Montsoreau), mai 2012
  9. Montsoreau - La Maumenière, mai 2015
  10. Labels et classements des villes et villages, février 2011
  11. DREAL Pays de la Loire (Ministère de l'Écologie), Données communales - 933 Val de Loire entre Sully-sur-Loire et Chalonnes, juin 2017 — Voir Val de Loire angevin classé à l'UNESCO.
  12. Le Saut aux Loups, novembre 2016 — Sur ce sujet voir aussi champignonnières France Champignon.
  13. Mairie de Montsoreau, Les associations, 2021
  14. Le Courrier de l'Ouest, Montsoreau. La société l'Union en pleine forme, 2 février 2020
  15. Réseau des bibliothèques de la communauté d'agglomération Saumur Val-de-Loire, septembre 2019
  16. Ouest-France, Anjou. Cinq bonnes raisons de visiter le château de Montsoreau, 23 février 2019
  17. France 3 Centre Val de Loire (Anne Lepais), Les puces de Montsoreau, 2016-2018
  18. Décret 2011-649 du 8 juin 2011 relatif à l'appellation d'origine contrôlée « Saumur-Champigny », JORF 0135 du 11 juin 2011 page 9974, texte 25.
  19. IGN, Répertoire géographique des communes (RGC), données 2014 (altitude, superficie)
  20. Michel Bonneau, Les problèmes du développement touristique dans une commune rurale : Le cas de Montsoreau, station ligérienne, dans Hommes et Terres du Nord, 1975/1, p. 3-28
  21. Département de Maine et Loire - DIREN Pays de la Loire - DDE Maine et Loire, Atlas des paysages de Maine et Loire, Le Polygraphe (Angers), 2003, p. 190-191 — Voir unités paysagères.
  22. Parc naturel régional Loire-Anjou-Touraine, juin 2012
  23. Le Courrier de l'Ouest, Saumurois. Une année dédiée aux troglodytes à la Maison du Parc, 9 mai 2021
  24. Mairie de Montsoreau, L'Office de Tourisme et la Maison du Parc, 2016-2020
  25. Espaces naturels sensibles de Maine-et-Loire, 2018


Institut national de la statistique et des études économiques

téléphone

Monument historique, bâtiment ou objet inscrit ou classé

kilomètres

tome

numéro

Institut national de l'information géographique et forestière