Hôtel des Pénitentes

De Wiki-Anjou
Photographie du bâtiment.

Édifié au XVe siècle, l'hôtel des Pénitentes est un monument historique angevin se trouvant sur la commune d'Angers (Maine-et-Loire), dans le quartier de La Doutre.


Au XVe siècle, l'édifice sert de refuge aux moines de l'abbaye Saint-Nicolas en cas de troubles, et est désigné sous le nom de maison de la Voûte. Au XVe, les moines cèdent le bâtiment et plusieurs propriétaires s'y succèdent, dont le sculpteur Pierre Biardeau. Il est repris en 1640 par la communauté des pénitentes, qui est autorisé par lettres-patentes de mars 1642 et par la ville en juillet 1643. On y reçoit des femmes internées par décision de justice ou par lettre cachet. Au début du XIXe, le site est transformé en hospice et prison ; Renée Bordereau, arrêtée en mai 1809, y séjournera.

La ville d'Angers devient propriétaire de l'ensemble des bâtiments au milieu du XIXe siècle, et lui donne successivement plusieurs destinations : justice de paix de la Doutre, musée d'architecture, annexe de l'école des beaux-arts, etc.

Le site, composé de trois corps de logis, date des XVe, XVIe, XVIIe et XIXe siècles. Il est classé aux Monuments historiques par arrêté du 1er août 1902. Il héberge aujourd'hui un lieu d'exposition, où se déroule notamment le salon de La Doutre, et depuis 2018 le Centre du livre gourmand, bibliothèque gastronomique du monde rassemblant quelque 36 000 ouvrages.


Sur le même sujet

Hôtel Demarie
Architecture et patrimoine d'Angers
Monuments historiques de Maine-et-Loire

Sources et annotations

• Ministère de la Culture, Base Mérimée : Hôtel dit maison de la Voûte puis couvent de Pénitentes (IA49000884), 9 novembre 2010
• Ministère de la Culture, Base Mérimée : Hôtel des Pénitents (PA00108891), 13 octobre 2015
• Mairie d'Angers, Laissez-vous conter l'hôtel des Pénitentes, 2002
• André Sarazin, Évocation du vieil Angers, Farré et fils, 1968, p. 82-84
• Le Courrier de l'Ouest, Angers Le Centre du livre gourmand ouvre à l'Hôtel des Pénitentes, 30 octobre 2017


page