Angers

De Wiki-Anjou
Angers
Blason de la ville.
Département Maine-et-Loire
Territoire Région d'Angers
Arrondissement arr. d'Angers (chef-lieu)
Canton Angers-1, Angers-2, Angers-3, Angers-4, Angers-5, Angers-6, Angers-7
Intercommunalité cu Angers Loire Métropole
Code Insee, postal 49007, 49000 49100
Habitants Les Angevin(e)s
Données locales altitudes, coordonnées, exploitations, populations, secteurs, superficies
Site web Site officiel
Situation dans le département

Situer sur OpenStreetmap

Angers est une commune de l'ouest de la France qui se situe dans le département de Maine-et-Loire (49) et la région Pays de la Loire, à l'est de Nantes et à l'ouest de Tours[1].

C'est la capitale historique de l'Anjou et la préfecture de Maine-et-Loire.

Les rues étroites de la vieille ville, comme son château, sont couvertes de schistes ardoisiers ; ce qui lui a valu autrefois le surnom de « ville noire ».


Situation administrative

La commune est membre de la communauté urbaine Angers Loire Métropole, dont elle est le chef-lieu.

Angers est divisée en plusieurs cantons : Angers-1, Angers-2, Angers-3, Angers-4, Angers-5, Angers-6, Angers-7. Le conseil départemental se trouve 48B boulevard Foch.

C'est le chef-lieu de l'arrondissement d'Angers. La préfecture se situe place Michel Debré.

Les habitants de la commune se nomment angevins, angevines[2]. La ville comptait 152 337 habitants en 2006 et 151 056 en 2014[3].

Mairie : Boulevard de la Résistance et de la Déportation, 49020 Angers (tél. 02 41 05 40 00, courriel ville.angers).

Histoire et patrimoine

Photographie du Grand Théâtre.
Grand Théâtre

Repères historiques

L'histoire d'Angers est intimement liée à l'histoire de l'Anjou. C'est le peuple Celtes des Andes (Andecaves) qui s'installe à Angers (Juliomagus), à la confluence de la Maine et de la Loire. C'est un endroit stratégique, dont la Maine, la Loire (au sud) et les trois rivières (Mayenne, Sarthe et Loir, au nord) forment des barrières naturelles.

Article détaillé Plus d'informations sur la page Histoire de l'Anjou et du Maine-et-Loire.

Architecture

Ville d'Art et d'Histoire[4], on trouve sur la ville d'Angers 109 monuments historiques[5]. Les sites les plus fréquentés sont le château d'Angers et le musée des beaux-arts[6].
L'époque médiévale est bien représentée à Angers, par des monuments aussi bien conservés que l'ancien évêché ou l'abbaye du Ronceray.

Quelques sites à voir :

  • Abbaye de Toussaint (classée MH), actuel musée David d'Angers, rue Toussaint, portail d'entrée et escalier d'honneur, cour d'honneur et cloître, ruines de l'église.
  • Cathédrale Saint-Maurice (MH), place Monseigneur Chappoulie, située au sommet du rocher de schiste sur lequel la ville d'Angers a pris naissance, elle est un mélange d'art roman et d'art gothique.
  • Château d'Angers (MH), 2 promenade du Bout-du-Monde, vaste forteresse construite au XIIIe siècle sur l'emplacement de l'ancienne forteresse des Comtes d'Anjou. La forteresse médiévale abrite la tapisserie de l'Apocalypse.
    Le château d'Angers, appelé aussi château du roi René, a été édifié sur un promontoire de schiste ardoisier qui domine la Maine. Cette position permettait de surveiller le passage de la rivière. C'est une fois la période des invasions normandes et bretonnes terminée que les comtes d'Anjou édifièrent le premier château.
  • La Cité (quartier), entre château et cathédrale, et délimitée au sud par la rue Toussaint, ancien quartier à fonction religieuse (quartier canonial Saint-Maurice d'Angers), installé depuis la fin du IXe siècle. Il domine à la fois la Maine et la ville actuelle.
  • Collégiale Saint-Martin (MH) puis couvent des pères du Saint-Sacrement puis externat Saint-Maurille, 23 rue Saint Martin - 5 rue des Cloîtres Saint Martin, Haut Moyen Âge, Xe XIe XIIe XIIIe et XVe siècles. Site carolingien et chœur gothique[7].
  • Hôpital Saint-Jean (MH), ensemble architectural du XIIe siècle, abrite depuis 1967 le Chant du Monde de Jean Lurçat.
  • Maison bleue (MH), angle bd Foch et rue d'Alsace.
  • Grand théâtre, place du Ralliement, XIXe siècle, La première salle de spectacle sur la place du Ralliement, installée dans les anciennes Grandes Écoles, date de 1794.

Autres éléments

  • Tenture de l'Apocalypse (ou tapisseries de l'Apocalypse), exposée dans une galerie du château d'Angers, représentation de l'Apocalypse de Jean réalisée à la fin du XIVe siècle.

Article détaillé Plus d'informations sur la page Architecture et patrimoine d'Angers

Loisirs et culture

jardin du Mail.
Jardin du mail

Manifestations

Angers accueille de nombreuses scènes nationales et présente plusieurs festivals reconnus au niveau national :

Autrefois s'y déroulait aussi le festival du scoop et du journalisme et le salon de la jeune peinture.

Article détaillé Plus d'informations sur les pages Beaux-arts et Agenda.

En sport, les compétitions des clubs de football SCO d'Angers et de hockey sur glace les Ducs d'Angers réunissent régulièrement de nombreux spectateurs.

Équipements

Principale ville du département, on trouve plusieurs structures sur l'agglomération : le centre des congrès, le parc des expositions, où se déroule notamment le salon du végétal, plusieurs théâtres, la scène musicale du Chabada ...

Article détaillé Plus d'informations sur les pages Salles de spectacles.

... ainsi que des installations permettant les activités sportives et physiques : le parc de loisirs du Lac de Maine, l'espace sportif de La Baumette, les piscines Jean-Bouin, André-Bertin, de la Baumette, de Belle-Beille, de Monplaisir et de la Roseraie, la patinoire, etc. Courses hippiques à l'hippodrome d'Angers-Éventard[8].

Article détaillé Plus d'informations sur les pages Sport.

Capitale de la tapisserie, Angers possède des équipements culturels[9] : cinémas, musées, théâtres…

Article détaillé Plus d'informations sur les pages Musées.

Vie associative

De nombreuses associations sont présentes sur son territoire[10], comme ATD Quart-monde, Les Amis des orgues de la Doutre, Kali club Angers, La LIMA, le Secours populaire, Fédération des oeuvres laïques, Tango Fuego Angers, etc.

On y trouve aussi l'Orchestre d'Harmonie, musique municipale d'Angers.

Article détaillé Plus d'informations sur la page Associations sur Angers.

Gastronomie

La gastronomie est bien représentée en Anjou, n'échappant pas à la règle française des spécialités de terroir.

On trouve notamment à Angers la spécialité du Quernon d'ardoise créé par l'artisan-chocolatier La Petite Marquise, ainsi que les restaurants gastronomiques La Salamandre, situé en centre-ville à l'hôtel d'Anjou, Le Favre d'Anne, situé face au château en bord de Maine, et Une Île, situé entre la gare et le centre-ville.

Vitrine des vins de Loire, la Maison des vins de Loire d'Angers se trouve face au château, place Kennedy.

Article détaillé Plus d'informations sur la page Côté cuisine angevine.

Espace et territoire

Photographie aérienne du 13 juin 1949.
Photo aérienne du 13 juin 1949

Situation géographique

Angers est distante de 80 kilomètres de Nantes, 94 km de Tours, 110 km de Rennes, 120 km de Poitiers et 265 km de Paris[11].

Sa situation est centrale. L'agglomération est entourée des quatre pays angevins que sont le Baugeois, le Saumurois, les Mauges et le Segréen.
Les communes les plus proches sont Saint-Barthélemy-d'Anjou (4,6 km), Avrillé (4,7 km), Sainte-Gemmes-sur-Loire (5,5 km), Beaucouzé (5,8 km), Les Ponts-de-Cé (6,5 km), Bouchemaine (6,7 km), Écouflant (6,8 km), Cantenay-Épinard (7,0 km), Trélazé (7,1 km) et Saint-Jean-de-la-Croix (7,6 km)[11].

Située dans le Val de Loire, Angers se trouve sur l'axe de communication entre le Bassin parisien et l'océan Atlantique. La ville s'est développée à partir d'un promontoire rocheux qui domine la Maine et les Basses vallées angevines.

De basse altitude (12 à 64 mètres[12]), une partie de son territoire (4 270 hectares[13]) se compose de zones inondables, qui subissent régulièrement les crues de la Maine.
La Maine traverse la commune, après la confluence des trois rivières la Mayenne, la Sarthe et le Loir.

Quartiers, places et rues

Entre 1790 et 1794, Angers a absorbé les anciennes communes de Saint-Augustin, Saint-Léonard et Saint-Samson[14].

Sites naturels

On y trouve plusieurs parcs et jardins : arboretum, île Saint-Aubin, jardin du Mail, Terra Botanica, etc.

Plusieurs zones naturelles sont inventoriées[16] :

  • Site de la Baumette, étang Saint-Nicolas, place de la Laiterie et quartier de la Doutre, quartier de la Cité, ancien quartier des Halles, et le site de la confluence Maine Loire et des coteaux angevins[17].
  • Zone de conservation des oiseaux aux marais de Basse-Maine et l'île de Saint-Aubin, et Zone naturelle d'intérêt écologique floristique et faunistique aux Prairies et rocher de la Baumette, Lac de Maine, prairies alluviales de la Mayenne, de la Sarthe et du Loir.
  • Eau et milieux aquatiques : Zones humides d'importance nationale, pour la Loire (entre Maine et Nantes) et les Basses vallées angevines, et secteurs d'application de la convention de Ramsar[18], pour les marais de basse Maine et de Saint-Aubin.

Activités

L'agglomération d'Angers est la plus importante du département. Pôle urbain et économique, c'est un centre d'activités industrielles et tertiaires[19]. Au niveau de la communauté d'agglomération d'Angers-Loire-Métropole, à fin 2009 on comptait 17 441 établissements actifs, répartis en 3 % dans le secteur de l'agriculture, 6 % dans l'industrie, 7 % dans la construction, 65 % dans le commerce et les services, et 19 % dans l'administration et la santé[20].

Randonnées

Balades et randonnées :

Infos utiles

Photographie de la gare Saint-Laud.
Gare Saint-Laud

Se renseigner

La mairie se trouve boulevard de la Résistance et de la Déportation, BP 23527, 49035 Angers cedex 01 - Tél. +33 (0)2 41 05 40 00.

L'office de tourisme se trouve face au château, 7 place Kennedy, BP 15157, 49051 Angers cedex 02 - Tél. +33 (0)2 41 23 50 00.

Accès et transports

Angers est à 1 h 30 de Paris par TGV, et est reliée par autoroute ou voie rapide à toutes les grandes villes de l'Ouest.
Outre un réseau traditionnel de transport en commun, depuis juin 2011 un réseau de tram dessert l'agglomération du Nord au Sud.

  • Accès routier : autoroutes A11 (Paris - Le Mans - Nantes), A87 (Angers - Cholet - La Roche sur Yon), A85 (Tours), voie rapide D775 (Rennes, Laval)[1].
  • Accès ferroviaire : gare Angers Saint Laud, ligne Paris - Le Mans - Nantes, ligne Tours - Nantes, et ligne Angers - Cholet.
  • Accès aérien : aérodrome d'Angers Marcé (21 km)[11].

Article détaillé Plus d'informations sur les pages Services publics.

Coordonnées géographiques : 47° 28′ 25″ Nord - 0° 33′ 15″ Ouest[21].


L'essentiel sur la ville d'Angers
L'agglomération d'Angers est située dans le Val de Loire.
Ville touristique, elle possède une architecture riche de par son histoire, et de nombreux sites naturels de par sa situation géographie.
À voir : château du roi René, musée des Beaux-Arts, tapisserie de l'Apocalypse, quartier de La Cité, parc végétal Terra-Botanica, île Saint-Aubin.

Vue de la ville depuis le château.

Notes

  1. a et b IGN et BRGM, Géoportail (Angers 49), mai 2012
  2. Angevin : adjectif relatif à Angers ou à ses habitants, ou relatif à l'Anjou ou à ses habitants.
  3. Insee, Population légale (population municipale) — Voir Population (2013, 2006, 1999, 1800, 1793).
  4. Villes et pays d'art et d'histoire : label attribué par le Ministère de la Culture aux communes qui s'engagent dans une politique d'animation et de valorisation de leur patrimoine. Dans le département, seul Angers et Saumur ont ce label.
  5. Ministère de la Culture, Base Mérimée (Angers), novembre 2010
  6. CDT Maine-et-Loire, Chiffres clés — Voir Sites les plus visités.
  7. Collégiale Saint-Martin, La collégiale, juillet 2013
  8. Les Courses Hippiques, Maine - Liste des hippodromes, septembre 2017
  9. Anjou Tourisme (Comité départemental du tourisme), Magazine Anjou émotions, numéro de novembre 2012, p. 102 à 106
  10. Journal officiel, Annonces du J.O. associations, février 2011
  11. a, b et c Lion1906, Distances à vol d'oiseau (orthodromie), janvier 2012
  12. IGN, Répertoire Géographique des Communes (RGC 2010) — Voir Altitudes.
  13. Insee, Chiffres clés sur un territoire — Voir Superficies.
  14. EHESS, Fiche de la commune d'Angers (49), juin 2012
  15. Insee, Cartes de positionnement par commune des Iris de l'agglomération (unité urbaine), janvier 2013
  16. DREAL Pays de la Loire, Données environnementales GéoSource, novembre 2010
  17. Confluence Maine-Loire, site formé par la confluence de la Maine et de la Loire, et les coteaux angevins (décret du 23 février 2010).
  18. La Convention de Ramsar est un traité international pour la conservation des zones humides.
  19. En 2009, Angers comptait 10 133 établissements actifs, pour 3 960 à Cholet et 2 355 à Saumur. Cf Nombre d'établissements.
  20. Insee, Statistiques locales de l'EPCI de la C.A. Angers Loire Métropole, janvier 2012
  21. IGN, Répertoire géographique des communes (RGC) — Voir Coordonnées géographiques.

Ainsi que

Angers dans l'encyclopédie Diderot (1751)
Angers dans l'Indicateur de Maine et Loire de Millet (1861)
• P.Wagret J.Boussard J.Levron S. Mailliard-Bourdillon, Visages de l'Anjou, Horizons de France, 1951
• Jacques Maillard, Angers XXe siècle, Édition ville d'Angers, 2000


Institut national de la statistique et des études économiques

téléphone

Monument historique, bâtiment ou objet inscrit ou classé

kilomètres

pour cent

téléphone

heures

Institut national de l'information géographique et forestière

Bureau de recherches géologiques et minières

page

établissement public de coopération intercommunale