Jacques Levron

De Wiki-Anjou
Jacques Levron
Activités Archiviste et professeur
Période XXe siècle
Notes Archiviste des archives départementales
Personnalités de Maine-et-Loire
Personnalités
Loisirs et culture
Agenda
Aide à la rédaction

Jacques Levron est un archiviste du XXe siècle, archiviste en chef de Maine-et-Loire puis conservateur en chef des archives de Seine-et-Oise.


Jacques Levron naît à Rennes (Ille-et-Vilaine) le 7 septembre 1906. Il suit des études de droit et des lettres à Rennes, puis à l'École nationale des chartes à Paris où il obtient un diplôme d'archiviste-paléographe. Après un poste au ministère des Affaires étrangères puis aux archives de la Creuse, il est archiviste en chef des archives départementales de Maine-et-Loire (1931) avant d'être conservateur en chef des archives de Seine-et-Oise (1957). Il sera également professeur à l'Université catholique d'Angers et président de l'Académie des belles-lettres d'Angers[1],[2].

Quelques publications[3] :

  • Les routes de la Haute-Marche et des pays circonvoisins au XVIIIe siècle, Impr. centrale (Guéret), 1930 ;
  • La Bourse de commerce d'Angers au XVIIIe siècle : histoire d'un conflit économique, V. Richou (Angers), 1933 ;
  • Angers, coll. Villes et villages de France, Van Oest (Paris), 1947 ;
  • Petite histoire de l'Anjou, B. Arthaud (Grenoble, Paris), 1947 ;
  • Le Crédit et la banque en Anjou, XVIe siècle à nos jours, Crédit de l'Ouest (Angers), 1950 ;
  • Anjou, Comité départemental du tourisme de Maine-et-Loire (Angers), 1952 ;
  • Notre-Dame des Ardilliers de Saumur, H. Siraudeau (Angers), 1954 ;
  • Béhuard, H. Siraudeau (Angers), 1959 ;
  • Secrète Madame de Pompadour, Arthaud (Grenoble), 1960 ;
  • Contes et légendes d'Auvergne, par Jacques Levron, illustrations de René Péron, F. Nathan (Paris), 1961 ;
  • Châteaux de la Loire, Nagel (Paris, Genève, Hambourg), 1962 ;
  • Le Bon roi René, Arthaud (Paris), 1972 ;
  • Trois sœurs pour un roi ou la Cour de Versailles au début du règne de Louis XV, Éditions Perrin, 1982 (ISBN 978-2-26-200246-6) ;
  • La Vie quotidienne à la Cour de Versailles aux XVIIe et XVIIIe siècles, Hachette (Paris), 1986 (ISBN 2-01-005940-9) ;
  • La Cathédrale Saint-Louis de Versailles, impr. Lescuyer (Lyon), s. d. ;
  • L'Église Notre-Dame de Versailles, impr. Lescuyer (Lyon), s.d.

Il participera aussi à la révision de deux tomes du dictionnaire Célestin Port, en 1965 et 1978.

Jacque Levron a obtenu plusieurs récomprenses littéraires[4] :

  • Le prix Louis-Paul Miller en 1944 pour Les saints du pays angevin ;
  • Le prix Marie-Eugène Simon-Henri-Martin en 1962 pour Madame de Pompadour ;
  • Le prix Marie-Eugène Simon-Henri-Martin en 1964 pour Le château fort et la vie au Moyen-Âge ;
  • Le prix Marie-Eugène Simon-Henri-Martin en 1973 pour Le bon roi René ;
  • Le prix Broquette-Gonin (histoire) en 1982 pour Trois sœurs pour un roi ou la Cour de Versailles au début du règne de Louis XV.

Notes

Sur le même sujet

Célestin Port
Louis Maucourt
Christian Cussonneau

Sources et annotations

  1. Who'S Who in France, Biographie Jacques Levron, décembre 2017
  2. Bibliothèque nationale de France (BnF), Notice de personne - Levron, Jacques (1906-2004), 17 mars 2011
  3. Bibliothèque nationale de France (BnF), Catalogue général - Levron, Jacques (1906-2004), décembre 2017
  4. Académie française, Les prix et fondations - Jacques Levron, décembre 2017

Lien externe

Interview de Jacques Levron en 1965 (INA)


Bibliothèque nationale de France