Louis-Marie Aubert du Petit-Thouars

De Wiki-Anjou
Portrait.

Né en Anjou, Louis-Marie Aubert du Petit-Thouars est un botaniste français du XVIIIe-XIXe siècle, et frère d'Aristide.


La famille Du Petit-Thouars est d'origine Poitevine et s'installe en Anjou, dans la région de Saumur, à la fin du XVIIe siècle. Louis-Marie Aubert du Petit-Thouars naît le 5 novembre 1758, de Gilles Aubert du Petit-Thouars (1727-1770), capitaine d'infanterie au régiment de Rouergue, et Marie Gohin de Boumois, au château de Boumois à Saint-Martin-de-la-Place où la famille s'est principalement installée.

Il entre à l'école militaire de La Flèche, puis se consacre ensuite à l'étude de la botanique, initié par Dolomieu. Il s'associe à son frère qui organise une expédition, et la rejoint à l'Île de France (Île Maurice). Il y passe plusieurs années durant lesquelles il recueille des matériaux sur le règne végétal. Durant cette période il séjourne aussi quelques mois à l'île Bourbon (La Réunion) et l'île de Madagascar. Il revient en France en 1802 avec un herbier de 2 000 plantes exotiques.

Il entre ensuite dans une pépinière, et continue ses travaux, notamment en physiologie végétale.

Louis-Marie Aubert du Petit-Thouars publie plusieurs écrits sur la botanique et l'agriculture, dont :

  • Dissertation sur l'enchainement des êtres, 1788 ;
  • Histoire des végétaux recueillis dans les îles de France, de Bourbon et de Madagascar, 1804 ;
  • Essai sur la végétation considérée dans le développement des bourgeons, 1809 ;
  • Mélanges de botanique et de voyages, 1809 ;
  • Cours de botanique appliquée aux productions végétales, 1815 (ouvrage inachevé) ;
  • Verger français, 1817 ;
  • Cours de physiologie ou de botanique générale, 1819-1820 ;
  • Flore des îles australes de l'Afrique, 1822.

Il meurt le 12 mai 1831 à Paris. Son portrait a été lithographié par Bailly.

Notes

Sur le même sujet

• Louis-Marie Aubert du Petit-Thouars (1758-1831), botaniste, à ne pas confondre avec :
Aristide Aubert du Petit-Thouars (1760-1798), navigateur ;
Abel Aubert du Petit-Thouars (1793-1864), navigateur et explorateur.
Pierre-Charles Trémolières, peintre du XVIIIe siècle.
Pierre-Paul Lemercier de La Rivière de Saint-Médard, physiocrate du XVIIIe siècle.
Alexandre Boreau, botaniste du XIXe siècle.
Flore de Maine-et-Loire

Sources et annotations

botanique, qui est relatif à l'étude des végétaux.
• Pierre Larousse, Grand dictionnaire universel du XIXe siècle, tome sixième (D), Administration du grand Dictionnaire universel (Paris), 1870, p. 1405-1406 (voir)
• Célestin Port (édition révisée en 1978 par Jacques Levron, Pierre d'Herbécourt, Cécile Souchon), Dictionnaire historique, géographique et biographique de Maine-et-Loire et de l'ancienne province d'Anjou, 1874-1878, tome 2, p. 82-83
• Christian Cussonneau, Boumois : le dernier château gothique en Anjou, dans Bulletin Monumental, tome 158, 2, année 2000, pp. 119-146
• Wikipédia, Louis-Marie Aubert du Petit-Thouars, février 2015


page

numéro