Saint-Martin-de-la-Place

De Wiki-Anjou
Saint-Martin-de-la-Place
(commune déléguée)
Département Maine-et-Loire
Territoire Baugeois
Commune Gennes-Val-de-Loire
Note(s) Regroupement
du 1er janvier 2018
Situation dans le département

Situer sur OpenStreetmap

Aide à la rédaction
Compléter - Témoigner - Créer une page

Saint-Martin-de-la-Place est un village ligérien (rive droite) de l'ouest de la France qui se situe dans le département de Maine-et-Loire (49), en face de Chênehutte-Trèves-Cunault et au sud de Longué-Jumelles, et dans la zone du Val de Loire inscrite au patrimoine mondial. Cette ancienne commune est rattachée à Gennes-Val-de-Loire depuis le 1er janvier 2018.

Ses habitants se nomment les Saint-Martinien(ne)s.


Situation administrative

Suite aux regroupements de communes intervenant au milieu des années 2010, Saumur envisage un rapprochement avec les communes voisines, dont Saint-Martin-de-la-Place, qui préfère un rapprochement avec Gennes-Val de Loire[1]. Il intervient au début de 2018 avec la création de la commune nouvelle de Gennes-Val-de-Loire (II) issue du regroupement des communes de Gennes-Val de Loire (I), Les Rosiers-sur-Loire et Saint-Martin-de-la-Place. Cette dernière en devient une commune déléguée[2].

Jusqu'alors Saint-Martin-de-la-Place fait partie de la communauté d'agglomération Saumur-Val-de-Loire, et se trouve dans le canton de Longué-Jumelles et l'arrondissement de Saumur.

Son code commune (Insee) est 49304 et son code postal est 49160.

Quatre communes du département portent le nom de « Saint-Martin » : Saint-Martin-d'Arcé, Saint-Martin-de-la-Place, Saint-Martin-du-Bois et Saint-Martin-du-Fouilloux.

Patrimoine

Le territoire de Saint-Martin-de-la-Place n'est encore qu'un bois au Xe siècle, alors défriché par les moines de St-Florent de Saumur, à la suite de quoi apparait une paroisse. De profondes transformations ont ensuite lieu à l'époque des travaux d'achèvement des levées[3].

Éléments du patrimoine[4],[5] :

  • Le château de Boumois (classé MH), des XVe et XVIe siècles ;
  • Le château de La Poupardière, du XVIe siècle ;
  • Le domaine de La Blairie, des XVIIIe et XIXe siècles ;
  • L'église Saint-Étienne (Saint-Martin), avec clocher (inscrit MH) du XVIIe ;
  • Le manoir dit La Martinière, des XVIe, XVIIIe et XIXe siècles ;
  • Le prieuré de la Madeleine de Boumois, avec chapelle (inscrite MH) du XIIe siècle ;
  • L'ancien geznier à sel, du XVIe siècle ;.

Saint-Martin-de-la-Place se trouve sur la zone du Val de Loire, entre Sully-sur-Loire et Chalonnes, inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO[6].

Loisirs et culture

Présence d'équipements comme la bibliothèque municipale Le livre pour tou, un club de boule de fort, la société La Renaissance, ainsi qu'une entente sportive St-Clément-des-Levées St-Martin-de-la-Place (gym adulte, tennis, yoga, rugby)[7]. Des manifestations sont aussi organisées en bords de Loire[8].

Les frères Aristide Aubert du Petit-Thouars (1760-1798) et Louis-Marie Aubert du Petit-Thouars (1758-1831) sont originaires de la commune.

Cité ligérienne

« Entre Loire et Authion », telle est la devise de la commune.

La Loire inondait régulièrement la vallée, couverte de forêts et de prairies. Pour s'en protéger, une digue est édifiée à partir du Moyen Âge en rive droite, dite la Grande Levée, qui s'étendra en Anjou de Varennes-sur-Loire aux Ponts-de-Cé[9],[10].

Territoire

Saint-Martin-de-la-Place s'étend sur 14,84 km² (1 484 hectares) en rive droite de la Loire et en rive gauche de l'Authion, et son altitude varie de 20 à 29 mètres. Venant de la commune voisine de Saumur (Saint-Lambert-des-Levées), la rivière l'Authion marque la limite Nord de son territoire. En dépendent, la partie Sud de l'île ligérienne de Pistolet ainsi que l'île de la Croix-Rouge. La commune se situe sur l'unité paysagère du val d'Anjou[11],[12],[13].

Son territoire se trouve dans le périmètre du parc naturel Loire-Anjou-Touraine, zone de préservation et de protection située entre Tours et Angers[14]. La zone de la Vallée de la Loire amont, de Montsoreau aux Ponts-de-Cé, est classée espace naturel sensible (ENS)[15].

Notes

  1. Le Courrier de l'Ouest, Saumur Commune nouvelle : Saumur veut séduire Villebernier, 11 octobre 2016
  2. Préfecture de Maine-et-Loire, Arrêté préfectoral DRCL-BI-2017-33, du 22 mai 2017 — Voir création de la nouvelle commune de Gennes-Val-de-Loire (2018).
  3. Célestin Port, Dictionnaire historique, géographique et biographique de Maine-et-Loire et de l'ancienne province d'Anjou, t. 4, édition révisée en 1996 par André Sarazin et Pascal Tellier, H. Siraudeau, p. 174
  4. Ministère de la Culture, Base Mérimée (Saint-Martin-de-la-Place), 2012
  5. Mairie de Saint-Martin-de-la-Place, A voir, à faire, mai 2019
  6. DREAL Pays de la Loire (Ministère de l'Écologie), Données communales - 933 Val de Loire entre Sully-sur-Loire et Chalonnes, juin 2017 — Voir Val de Loire angevin classé à l'UNESCO.
  7. Mairie de Saint-Martin-de-la-Place, Culture, mai 2019
  8. Le Courrier de l'Ouest, Saumur Où sortir ce week-end en Saumurois, 9 juillet 2016
  9. Mission Val de Loire (syndicat mixte interrégional des régions Centre-Val de Loire et Pays de la Loire), La grande levée d'Anjou, avril 2017
  10. Mairie de Saint-Martin-de-la-Place (Emmanuel Brunet), Historique de la commune de Saint Martin de la Place, mai 2019
  11. Institut national de l'information géographique et forestière (IGN), Géoportail (Saint-Martin-de-la-Place 49160), mai 2019
  12. IGN, Répertoire géographique des communes (RGC), données 2014 (altitude, superficie)
  13. Atlas des paysages de Maine et Loire, voir unités paysagères.
  14. PNR Loire-Anjou-Touraine, 2012
  15. Espaces naturels sensibles de Maine-et-Loire, 2018


Institut national de la statistique et des études économiques

Monument historique, bâtiment ou objet inscrit ou classé

kilomètres carrés

numéro

tome

page

Institut national de l'information géographique et forestière