Mines de charbon des Malécots

De Wiki-Anjou
Site de la mine des Malécots

Le site des Malécots est un ancien site angevin d'exploitation du charbon situé à Chaudefonds-sur-Layon, en Maine-et-Loire, à une vingtaine de kilomètres au sud-ouest d'Angers. Ce site s'inscrit dans l'histoire minière des gueules noires de l'Anjou.


En se promenant sur la route de la Corniche Angevine, entre le village d'Ardenay et de La Haie-Longue, une structure en bois retient l'attention. Il s'agit d'un chevalement en bois, réplique assez fidèle du chevalement du puits 2 de la mine de Charbon de Malécot. Cette mine de charbon, la dernière du sillon houiller de la basse Loire, a fermé en 1964. Elle était exploitée par les usines Bessonneau et servait à alimenter les machineries de la fameuse fabrique.

Aujourd'hui, de cette mine, il ne reste d'origine que le bâtiment du transformateur et le terril. Ont été reconstruits en 2009, le chevalement et le bureau du comptable qui est aujourd'hui un abri pour les randonneurs.

La mise en valeur du site a été réalisée en collaboration avec la communauté de communes Loire-Layon, la commune de Chaudefonds-sur-Layon et l'association Sainte-Barbe-des-Mines[1].

Des visites commentées sont parfois organisées notamment à l'occasion de rendez-vous du patrimoine[2].

Localisation : Le chevalement de Malécots (La mine des Malécots II), D 751, Chaudefonds-sur-Layon (sur OSM).

Les 2 000 hectares de la Corniche angevine sont classés comme grand paysage patrimonial du Val de Loire, lui-même inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco depuis l'an 2000[3].

Notes[modifier]

Sur le même sujet

Village d'Ardenay
Chapelle Sainte-Barbe des Mines
Mine de charbon de Montjean

Sources et annotations

  1. Association Sainte-Barbe-des-Mines (François Martin), Les Malécots : un site mémoire sur la Corniche Angevine, avril 2010 (archive)
  2. Ouest-France (Chloé Subileau), Les anciennes mines des Malécots s'ouvrent au public ce vendredi près d’Angers, 12 août 2022
  3. Ouest-France (Étienne Cartayrade), « La Loire est tout sauf un fleuve sauvage » : comment préserver son environnement ?, 23 juillet 2023