Corniche Angevine

De Wiki-Anjou
Carte de situation.
La Corniche Angevine (Géoportail).

Le site de la Corniche Angevine est un point haut immanquable, un secteur géographique avec de nombreux panoramas sur la vallée de la Loire qui en font l'un des sites les plus emblématiques de l'Anjou.

Ce site est classé par décret du 11 février 2003 parmi les sites du département de Maine-et-Loire pour son caractère pittoresque.


Situation

À 15 kilomètres au sud-ouest d'Angers, la Corniche Angevine est une barre rocheuse se trouvant entre la vallée du Layon et celle de la Loire, sur l'unité paysagère de la Loire des promontoires. Cet ensemble paysager de 2 390 hectares se situe sur les communes de Chalonnes-sur-Loire, Rochefort-sur-Loire, Chaudefonds-sur-Layon et principalement Saint-Aubin-de-Luigné, en limite occidentale du périmètre du Val de Loire classé au patrimoine mondial de l'UNESCO. La Corniche Angevine est également classée par décret en conseil d'État du 11 février 2003[1],[2],[3],[4],[5].

Paysages

La route de la Corniche, qui serpente sur le relief escarpé de la rive gauche du fleuve, est célèbre par son aspect pittoresque et les panoramas qu'elle offre sur la vallée ligérienne et ses paysages d'où l'on peut voir l'ampleur du lit du fleuve. Le site ouvre la vallée de la Loire sur la région des Mauges[5],[6],[7],[3],[8].

Cette zone est divisés en deux parties bien distinctes :

  • au nord, côté Loire et Louet, une vaste plaine de prairies délimitée par le fleuve ;
  • de l'autre côté, au sud, on trouve des vallons et des coteaux bordés par le Layon[1].

La Haie Longue

Entre Rochefort et Chalonnes, La Haie-Longue est le point culminant de la Corniche Angevine à une altitude d'une centaine de mètres au dessus de la vallée[1]. Illustré par une table d'orientation datant de 1924, le site offre une vue unique au visiteur pour contempler la vallée de la Loire. En contrebas, après port Paty, la prairie de la Grand' Prée fut le témoin des débuts de l'aviation.

La Haie-Longue, située à flanc de coteau, est un ancien hameau de mineurs qui appartient à la commune de Saint-Aubin-de-Luigné. Au XIXe siècle, la concession houillère de Layon-et-Loire y a son centre. Ce village classé possède quelques beaux logis et une vue remarquable sur le Louet et la Loire. Le poète René Guy Cadou, qui participa à l'École de Rochefort au milieu du XXe siècle, en fit un hymne à l'amitié dans son texte La Haie Longue : 1 km[9],[10],[11].

Un lieu chargé d'histoire

La Corniche Angevine, avec Chalonnes, sont parmi les lieux les plus anciennement peuplés de l'Anjou[6].

Débuts de l'aviation

À La Haie-Longue (commune de Saint-Aubin), les champs en contre-bas de la corniche angevine (rive droite du Louet, commune de Rochefort) ont été le théâtre de vols du pionnier de l'aviation René Gasnier. Pilote angevin, il repose dans la chapelle Notre-Dame de Lorette[12].

Exploitation du charbon

On trouve à proximité, au village d'Ardenay situé sur la commune de Chaudefonds, les traces d'une importante exploitation du charbon qui dura pendant près de six siècles. Ce paysage charbonnier du sillon houiller de la Basse-Loire est taillé en coteaux dans la corniche angevine. Témoignage de cette époque, la chapelle Sainte-Barbe des Mines et le chevalement des Malécots[13],[14].

Photographie du panorama.

Notes

À lire aussi

Esplanade de Montglonne
Promontoire de Champalud
La Roche-de-Mûrs
Promenade du Bout du Monde
Coteaux du Layon

Lien externe

La Corniche Angevine [archive]

Sources et annotations

  1. a, b et c IGN et BRGM, Géoportail (Corniche Angevine 49), mars 2010
  2. Département de Maine et Loire - DIREN Pays de la Loire - DDE Maine et Loire, Atlas des paysages de Maine et Loire, Le Polygraphe, 2003, p. 178 — Voir Unités paysagères.
  3. a et b Frédéric Zégierman, Le guide des pays de France, Fayard, 1999, p. 580
  4. UNESCO Centre du patrimoine mondial (Nations Unies), Val de Loire entre Sully-sur-Loire et Chalonnes, 2000-2017 — Voir Val angevin classé à l'UNESCO.
  5. a et b Direction régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement des Pays de la Loire (DREAL), Projet de classement au titre des sites (livre III, titre IV du code de l'environnement) - Rapport de présentation, février 2019
  6. a et b Danièle Sallenave, Dictionnaire amoureux de la Loire, Éditions Plon, 2014 (Chalonnes-sur-Loire)
  7. Fabienne Joliet, Véronique Beaujouan et Marta Jacob, Quelle naturalité du paysage ligérien ?, dans la revue Norois 192, 2004, p. 85-94
  8. Jacques Levron, Prestiges du Val de Loire, France-Empire, 1970, p. 211
  9. Célestin Port, Dictionnaire historique géographique et biographique de Maine-et-Loire, t. 3, Lachèse & Dolbeau libraires, 1878, p. 332
  10. DREAL des Pays de la Loire, Atlas de Paysage des Pays de la Loire - Unités paysagères - La Loire des promontoires, 22 décembre 2015
  11. Christian Moncelet, René Guy Cadou : les liens de ce monde, éd. Cham Vallon, 1983, p. 34
  12. Le Petit Courrier, parution du 9 septembre 1923, p. 1
  13. Philippe Cayla, Paysages miniers en Anjou : réflexions et application au paysage du bassin houiller de la Basse-Loire, dans Annales de Bretagne et des pays de l'Ouest, tome 96, numéro 2, 1989, p. 207-209
  14. France 3 Centre Val de Loire (Anne Lepais), La corniche angevine, 16 novembre 2016


kilomètres

Institut national de l'information géographique et forestière

Bureau de recherches géologiques et minières

page

tome