Canton de Candé/Archive wp

De Wiki-Anjou
< Canton de Candé
Révision datée du 7 décembre 2013 à 07:53 par Franck-fnba (discussion | contributions) (Canton de Candé/Archive wp)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Ceci est une archive de l'article Canton_de_Candé tel qu'il apparaissait sur Wikipédia (fr) le 26 novembre 2013.
Page Canton_de_Candé (Auteurs), sous licence Creative Commons paternité partage à l’identique.
Certaines présentations n'ont pas été reprises. Cette page est une archive et ne peut être modifiée.


Le canton de Candé est une division administrative française située dans le département de Maine-et-Loire et la région Pays de la Loire.

Composition

Le canton de Candé, d'une superficie de 224 km2, est composé de six communes[1].

Géographie

Situé dans la partie occidentale du Segréen, ce canton est organisé autour de Candé dans l'arrondissement de Segré. Sa superficie est de plus de 223 km2 (22 356 hectares[2]), et son altitude varie de 27 mètres (Chazé-sur-Argos[2]) à 106 mètres (Challain-la-Potherie[2]), pour une altitude moyenne de 51 mètres.

Surfaces et altitudes des communes du canton[2]
Nom de la commune Surface (ha) Alt. mini (m) Alt. maxi (m)
Angrie 4 097 36 88
Candé 491 32 67
Challain-la-Potherie 4 787 42 106
Chazé-sur-Argos 3 082 27 83
Freigné 6 526 27 85
Loiré 3 373 32 90

Histoire

Le canton de Candé (chef-lieu) fut créé en 1790. Il fut tout d'abord intégré au district de Segré, puis en 1800 à l'arrondissement de Segré[3].

Administration

Le canton de Candé est la circonscription électorale servant à l'élection des conseillers généraux, membres du conseil général de Maine-et-Loire.

Liste des conseillers généraux successifs :

  • De 1848 à 1852, Albert de La Rochefoucauld-Bayers
  • De 1852 à 1887, Amedée Brillet, comte de Villemorge
  • De 1887 à 1899, Gaëtan de Rochebouët
  • De 1899 à 1918, Laurent Bougère
  • De 1919 à 1925, Georges Marchand
  • De 1925 à 1940, Joseph de Kerautem, Conservateur, Maire d'Angrie
  • De 1945 à 1961, Jean de Fontanges, DVD, Maire de Challain-la-Potherie
  • De 1961 à 1967, Albert Auvray, UNR puis UDR
  • De 1967 à 1985, Henri de Kerautem, RI puis UDF-PR, Maire d'Angrie
  • De 1985 à 1998, René Lefrancq, RPR, Maire de Candé (1983-2001)
  • De 1998 à ..., Gérard Delaunay, UDF-DL puis UMP, Maire de Candé depuis 2001 - Vice-Président du Conseil Général

Résultats électoraux détaillés

  • Élections cantonales de 2004 : Gérard Delaunay (UMP) est élu au 1er tour avec 74,84 % des suffrages exprimés, devant Hugues Bouvet (PCF) (11,26 %) et Sylvie Maroille-Vanhelstraete (FN) (8,96 %). Le taux de participation est de 64,82 % (3 269 votants sur 5 043 inscrits)[4].
  • Élections cantonales de 2011 : Gérard Delaunay (UMP) est élu au 1er tour avec 68,54 % des suffrages exprimés, devant Claude Averty (PCF) (16,03 %) et Denis Payen (FN) (6,82 %). Le taux de participation est de 35,85 % (16 655 votants sur 46 456 inscrits[5].

Démographie

Évolution démographique

En 2009, le canton de Candé comptait 7 616 habitants, soit une augmentation de 14,9 % par rapport à la population de 1999 qui était de 6 627 habitants[Note 1].

Évolution de la population
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
8 121 7 862 7 481 7 177 6 733 6 627 7 185 7 331 7 468
2009 - - - - - - - -
7 616 - - - - - - - -
Sources : Base Insee (population sans doubles comptes à partir de 1962 [6] puis population municipale à partir de 2006[7].

Âge de la population

La pyramide des âges, à savoir la répartition par sexe et âge de la population, du canton de Candé en 2009[8] ainsi que, comparativement, celle du département de la Maine-et-Loire la même année[9] sont représentées avec les graphiques ci-dessous. La population du canton comporte 49,7 % d'hommes et 50,3 % de femmes. Elle présente en 2009 une structure par grands groupes d'âge similaire à celle de la France métropolitaine[Note 2]. Il existe en effet 115 jeunes de moins de 20 ans pour cent personnes de plus de 60 ans, alors que pour la France l'indice de jeunesse, qui est égal à la division de la part des moins de 20 ans par la part des plus de 60 ans, est de 1,06. L'indice de jeunesse du canton est par contre inférieur à celui du département (1,18) et supérieur à celui de la région (1,1)[10].

Pyramide des âges du canton de Candé en 2009 en pourcentage.
Hommes Classe d’âge Femmes
0,4 
90  ans ou +
1,6 
7,9 
75 à 89 ans
10,7 
13,6 
60 à 74 ans
14,6 
18,4 
45 à 59 ans
18,1 
19,8 
30 à 44 ans
19,7 
15,6 
15 à 29 ans
14,8 
24,3 
0 à 14 ans
20,6 
Pyramide des âges du département de la Maine-et-Loire en 2009 en pourcentage.
Hommes Classe d’âge Femmes
0,4 
90  ans ou +
1,2 
6,5 
75 à 89 ans
9,6 
12,4 
60 à 74 ans
13,4 
19,9 
45 à 59 ans
19,3 
20,1 
30 à 44 ans
19,0 
19,9 
15 à 29 ans
18,8 
20,8 
0 à 14 ans
18,7 

Notes et références

Références

  1. Liste des communes du canton de Candé, sur le site de l'Insee, consulté le 11 mai 2013
  2. a, b, c et d IGN, Répertoire Géographique des Communes (RCG 2010), consulté le 2 février 2011
  3. EHESS, Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, Notice communale de Candé, consultée le 28 janvier 2012
  4. Résultats de l’élection cantonale 2004 sur le site du ministère de l’Intérieur. Consulté le 11 mai 2013.
  5. Résultats de l’élection cantonale 2011 sur le site du ministère de l’Intérieur. Consulté le 11 mai 2013.
  6. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  7. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2007, 2008, 2009
  8. Évolution et structure de la population du canton de Candé en 2009, sur le site Recensement 2009 de l'Insee, consulté le 11 mai 2013
  9. Recensement de la population du département de la Maine-et-Loire en 2009, sur le site de l'Insee, consulté le 11 mai 2013
  10. Bases de données du recensement 2009 - départements et régions (à télécharger, 265 ko), sur le site de l'Insee, consulté le 11 mai 2013.

Notes

  1. Le tableau et le graphique présentent les populations légales publiées par l'Insee et issues des recensements de population. Les enquêtes de recensement étant, depuis la réforme de 2004, réparties sur cinq années, il est recommandé de calculer des évolutions sur des périodes d'au moins 5 ans. Ainsi la population de 2009, ne peut être comparée qu'avec une population antérieure de plus de 5 ans, à savoir, celle de 1999.
  2. L'âge est la durée écoulée depuis la naissance. Il peut, selon l'Insee, être calculé selon deux définitions : l'âge par génération (ou âge atteint dans l'année ou encore âge en différence de millésimes), qui est la différence entre l'annLes résultats du recensement de la population sont désormais présentés en utilisant l'âge en années révolues.

Liens externes


hectares

disque optique numérique (digital versatile disc)

pour cent

Institut national de la statistique et des études économiques

Institut national de l'information géographique et forestière