Discussion:Dictionnaire des mots de l'Anjou

De Wiki-Anjou
Révision datée du 29 août 2019 à 16:51 par Franck-fnba (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)


Pour ajouter un mot au dictionnaire, voir les pages :


fieule

Demande du 29 octobre 2015 : « souflé à la fieule » et « 2 cuillères à soupe de fieule ».

fieule, soufflé (ou souflé) :

  • pas de mention dans le glossaire des parlers et patois de l'Anjou de Verrier et Onillon (1908) ;
  • pas de mention dans le dictionnaire (Mots d'Galarne) de Dominique Fournier (1998) ;
  • pas de mention dans les dictionnaires d'autrefois (dictionnaires des XVIIe aux XXe siècles) de l'ARTFL Project ;
  • pas de mention dans le centre de ressources textuelles et lexicales du CNRTL.

Aucun résultat non plus dans Wikisource.

On trouve plusieurs traces du mot fieule :

  • en Picardie au XIXe siècle (« j'ai fouait honneur à ein lapan, ein aleuve à m'fieule ») dans les Mémoires de l'Académie des sciences, agriculture, commerce, belles-lettres et arts du département de la Somme en 1835 (sur Gallica) ;
  • au milieu du XIXe siècle (« le lait, le beurre, le caillé, la fieule, l'urine, ont ulle vertu éminemment purifiante pour le corps et pour l'âme ») dans le second tome du Dictionnaire universel historique et comparatif de toutes les religions du monde de François-Marie Bertrand en 1848-1851 (sur Gallica) ;
  • dans le Bessin (pays de Normandie) au début du XXe siècle (« fieule, feuille, en patois du Bessin ») dans la Revue celtique publiée en 1904 (sur Gallica).

On trouve aussi des erreurs (coquilles) de transcription de textes anciens, fieule pour seule.

Ne semble donc pas un mot angevin. --Franck (d) 31 octobre 2015 à 08:56 (CET)

nichet

Demande du 27 décembre 2015 : « Pourriez vous m'aider a traduire le mot «NICHET» qui est l'œuf en pierre que l'on mettait dans le nid pour engager les poules à pondre ».

Réponse : niot, œuf mis dans un nid pour engager les poules à pondre. --Franck (d) 6 août 2016 à 07:15 (CEST)

Leclerc

2015-2017, voir les mots de Leclerc (d · c).

Hupont

Demandes de janvier et février 2018 (d · c) : pichelin, lisette, jotte.

enfumer (pour rater, louper) :

  • pas de mention dans le glossaire de Charles Ménière (1880) ;
  • pas de mention dans le glossaire des parlers et patois de l'Anjou de Verrier et Onillon (1908) ;
  • pas de mention dans le dictionnaire (Mots d'Galarne) de Dominique Fournier (1998).

Le Centre national de ressources textuelles et lexicales (CNRTL, 2012) mentionne, au sens figuré, « troubler l'esprit » en parlant de « l'ivresse ou de ce qui grise ». Quant au Dictionnaire de l'Académie française (9e édition, 1992) il ne fait aucune autre mention que « emplir de fumée ».

guigne

Demande d'avril 2018 : « ils s’en foute comme d’une guigne ».

Dictionnaire de Français

  • Dictionnaire de l'Académie française, Première édition (1694), t. 1 : s. f. Espece de petite cerise assez approchante du goust & de la forme d'un bigarreau (guigne noire, guigne ronge, guigne blanche, un panier de guignes).
  • Dictionnaire de la langue française (Littré), t. 2 (1873) : (ghi-gn') s. f. Cerise douce d'une forme assez semblable au bigarreau, mais plus petite, et dont la chair est d'un rouge noir et très sucrée.
  • Dictionnaire de l'Académie française, Huitième édition (1932), t. 1 :
  1. n. f. Mauvaise chance habituelle. Avoir la guigne. Porter la guigne, porter guigne à quelqu' un. Il est familier.
  2. n. f. Espèce de cerise douce qui se rapproche par le goût et par la forme du bigarreau, mais qui est plus petite et très sucrée (Guigne noire, Guigne rouge, Guigne blanche).

Parler angevin

  • Glossaire angevin étymologique de Charles Ménière (1880) : pas de mention.
  • Glossaire des parlers et patois de l'Anjou de Verrier et Onillon (1908, t. 1, p. 462) : espèce de cerise servant à faire la liqueur (Guignolet).
  • Dictionnaire (Mots d'Galarne) de Dominique Fournier (1998) : pas de mention.

Voir page mot.

Autres mots

Margasin pour magasin, Nouël pour Noël, peinturer pour dessiner, séson pour saison, signard pour cygne :

  • pas de mention dans le glossaire angevin étymologique de Charles Ménière (1880) ;
  • pas de mention dans le glossaire des parlers et patois de l'Anjou de Verrier et Onillon (1908) ;
  • pas de mention dans le dictionnaire (Mots d'Galarne) de Dominique Fournier (1998).

tome

page