Goule : Différence entre versions

De Wiki-Anjou
m
m
Ligne 9 : Ligne 9 :
 
=== Mot ===
 
=== Mot ===
 
* Nom commun, féminin, singulier.
 
* Nom commun, féminin, singulier.
* Se prononce /gul/ .
+
* Se prononce /gul/ ([[api}}).
 
* En Anjou, désigne le visage, la gueule. Terme familier que l'on retrouve dans beaucoup d'autres régions.
 
* En Anjou, désigne le visage, la gueule. Terme familier que l'on retrouve dans beaucoup d'autres régions.
 
* Diminutif : gouline ([[gouline|voir ce mot]]).
 
* Diminutif : gouline ([[gouline|voir ce mot]]).

Version du 8 juin 2013 à 17:23


Parler angevin

Dictionnaire angevin

Mots concernant le parler angevin.

Aide à la rédaction


Patois angevin (dictionnaire) En patois angevin

goule

Étymologie

Du latin gulam.

Mot

  • Nom commun, féminin, singulier.
  • Se prononce /gul/ ([[api}}).
  • En Anjou, désigne le visage, la gueule. Terme familier que l'on retrouve dans beaucoup d'autres régions.
  • Diminutif : gouline (voir ce mot).
  • Exemple : Viens que je te lave la goule.

Expressions

  • « La goule enfarinée » veut dire avoir un visage faussement avenant, avoir une expression de satisfaction injustifiée ; dicton populaire que l'on retrouve aussi en Basse-Normandie, en Mayenne, Sarthe, et Indre-et-Loire.
  • « Avoir de la goule » veut dire avoir une parole audacieuse.
  • « Foutre sus la goule » veut dire gifler, battre (se foutre sur la goule pour se battre).
  • « Taire sa goule » veut dire se taire (tais ta goule pour tais-toi). On utilise aussi la variante « Fermer sa goule ».

Patois et parler angevin (ressources) Notes

  • Yves Brochet, Le braco, mémoire d'un angevin, Cheminements, 2000, p. 41
  • Hippolyte-François Jaubert, Glossaire du Centre de la France, France-expansion, 1869, p. 337
  • Émile Littré, Dictionnaire de la langue française, 1872-77 (enfariné)
  • Paul Martellière, Glossaire du Vendomois, Herluison & Ripé, 1893, p. 151
  • Pierre Rézeau, Variétés géographiques du français de France aujourd'hui, De Boeck & Larcier, 1999, p. 212
  • A.-J. Verrier et R. Onillon, Glossaire étymologique et historique des parlers et patois de l'Anjou, 1908, vol. 1 p. 440