Alexis Axilette

De Wiki-Anjou
Peinture Thémistocle se réfugie chez Admète.
Thémistocle se réfugie chez Admète

Artiste angevin, Alexis Axilette est un peintre, dessinateur et pastelliste des XIXe et XXe siècles. Il sera un portraitiste apprécié par les artistes symbolistes.


L'artiste

Alexis Axilette[1] naît à Durtal, en Maine-et-Loire, le 10 octobre 1860. Il étudie à l'École des beaux-arts d'Angers, puis à l'École des beaux-arts de Paris où il sera l'élève de Gérôme[2],[3],[4].

Alexis Axilette est peintre de figure, de paysage et de portrait des XIXe et début du XXe siècles, et est surtout reconnu comme portraitiste. Il expose en 1884 au Salon, le salon des artistes français à Paris. L'année suivante il obtient le grand prix de Rome, concours et bourse d'étude de l'Académie des beaux-arts (Paris) permettant de se former en Italie, avec sa peinture Thémistocle se réfugie chez Admète, une scène historique. Il participe en 1896 à l'exposition de Munich, avec un pastel[2],[5],[6],[7].

L'artiste meurt à Durtal le 3 juillet 1931[8]. En 1977, le musée d'Angers recevra une importante donation de la part de son fils, Jean Axilette[9].

Ses œuvres

Le musée des beaux-arts d'Angers expose quelques-unes de ces œuvres[10] :

  • Paysage avec moulin, peinture, tableau de 1873 ;
  • Portrait de jeune fille, dessin, de 1877 ;
  • Le coin de la cheminée à Durtal, peinture, tableau, entre 1880 et 1931 ;
  • Pont sur la Vienne, peinture, tableau, entre 1880 et 1931 ;
  • Portrait de madame Fleury, peinture, tableau entre 1880 et 1931 ;
  • Silène entrainé par les nymphes, peinture, tableau entre 1880 et 1931 ;
  • Quasimodo, portrait de Lievrat, peinture, tableau de 1881 ;
  • Portrait de Fernand Corot au chapeau de paille, peinture, tableau de 1883 ;
  • Académie, huile sur toile, tableau de 1882 ;
  • Thémistocle se réfugie chez Admète, peinture, tableau de 1885 ;
  • Vue prise de la villa Médicis à Rome, peinture, tableau de 1887 ;
  • L'été, salon de 1888[11] ;
  • Environs d'Albano, peinture, tableau de 1888 ;
  • Vieux château sur une colline, peinture, tableau de 1888 ;
  • Les peupliers, peinture, tableau de 1890 ;
  • Le bouquet d'arbres, peinture, tableau de 1893 ;
  • Etude de grand nu, peinture, tableau vers 1894 ;
  • Femme nue, peinture, tableau de 1894 ;
  • Portrait de la femme à la fourrure, peinture, tableau vers 1895 ;
  • Etude de femme nue, peinture, tableau vers 1898 ;
  • Paysage de Moret-sur-Loing, peinture, tableau de 1898 ;
  • La belle-mêre, l'épouse et le jeune fils de l'artiste à Dammartin-sur-Tigeaux, peinture, tableau de 1899 ;
  • Portrait de Fernand Corot, dessin, de 1889 ;
  • Femme nue sortant du bain, peinture, tableau entre 1900 et 1931 ;
  • Portrait de mademoiselle Raffard, peinture, tableau vers 1900 ;
  • Dammartin-sur-Tigeaux, peinture, tableau de 1903 ;
  • Environs de Chinon, peinture, tableau de 1904 ;
  • Le pont à Chinon, peinture, tableau vers 1904 ;
  • Portrait de Charles Victor, peinture, tableau de 1910 ;
  • Portrait de madame Axilette, peinture, tableau de 1910 ;
  • Portrait de Paul Laurens, peinture, tableau de 1910 ;
  • Autoportrait, dessin, de 1911.

Notes

Sur le même sujet

Jules Lenepveu (1819-1898)
Ludovic Alleaume (1859-1941)
Alexis Mérodack-Jeaneau (1873-1919)
Peinture, sculpture, photographie
Personnalités, artistes, écrivains

Sources et annotations

  1. Axilette, Alexis (1860-1931)
  2. a et b Célestin Port, Dictionnaire historique, géographique et biographique de Maine-et-Loire et de l'ancienne province d'Anjou, t. I (A-C), édition révisée en 1965 par Jacques Levron et Pierre d'Herbécourt, H. Siraudeau et Cie, p. 215
  3. Revue de l'Anjou, Nouvelle série, 1re et 2e livraisons - Janvier et février 1894, Tome XXVIII, Germain et G. Grassin impr.libr., 1894, p. 375
  4. Georges Lafenestre, Le livre d'or du Salon de peinture et sculpture, E. Flammarion successeur, 1889, p. 6
  5. Les collections du département des arts graphiques du Louvre, Axilette Alexis, fiche du 29 décembre 2012.
  6. Dictionnaire critique et documentaire des peintres, sculpteurs, dessinateurs et graveurs, Emmanuel Bénézit (dir.), tome premier (A-C), Ernest Gründ éditeur, 1924, p. 290
  7. Connaissance des arts, Numéros 323 à 326, Société française de promotion artistique, 1979, p. 22
  8. Notice d'autorité BnF.
  9. Georges Bernier et Rosamond Bernier, L'Oeil, revue d'art mensuelle, numéros 276 à 281, 1978, p. 89
  10. Axilette Alexis sur la base Joconde du ministère de la Culture.
  11. Armand Dayot, Quatrième année - 1891 - Salon illustré, Ludovic Baschet éditeur


tome