François Morellet

De Wiki-Anjou
François Morellet
Activités Artiste
Période XXe siècle (1926-2016)
Notes Né à Cholet
Personnalités de Maine-et-Loire
Personnalités
Loisirs et culture
Agenda
Aide à la rédaction

Artiste angevin, François Morellet est un peintre, sculpteur et graveur du XXe siècle. Il est considéré comme l'un des précurseurs du minimalisme.


L'artiste

François Morellet[1] naît à Cholet, en Maine-et-Loire, le 30 avril 1926[2]. L'artiste fait très vite le choix de l'abstraction géométrique, dans une œuvre toujours minimale. Il expose pour la première fois à Paris en 1950, et introduit le tube de néon en tant que matériau à partir de 1963.

En 1960, François Morellet crée le Groupe de Recherche d'Art Visuel (GRAV) avec Horacio Garcia Rossi, Julio Le Parc, Joël Stein, Francisco Sobrino, les Molnar et Jean-Pierre Yvaral ; groupe qui prit fin en 1968.

Il réalise sa première intégration architecturale en 1971, sur le chantier du Centre Georges-Pompidou.

En 1986, il fait l'exposition inaugurale de la galerie Oniris à Rennes, où il expose ensuite à plusieurs reprises.

Depuis le début du XXIe siècle, des expositions sont organisées en Europe (galerie nationale du Jeu de Paume à Paris, musée Matisse du Cateau-Cambrésis, espace du Stiftung für Konkrete Kunst de Reutlingen en Allemagne…), en Amérique du sud (fondation Hélio Oiticica de Rio de Janeiro au Brésil) et du nord (Los Angeles County Museum of Art aux États-Unis).

Au début des années 2010, son œuvre éphémère, baptisée Les Grandes Ondes, illumine pour trois ans l'une des façades du musée du Louvre (Paris).

L'artiste meurt à Cholet le 11 mai 2016, à l'âge de 90 ans[3],[4],[5],[6],[7],[8].

Ses œuvres

Quelques-unes des œuvres de cet artiste contemporain sont présentes au Centre national d'art et de culture Georges-Pompidou (Paris)[9].

Quelques œuvres[10] :

  • 6 répartitions aléatoires de 4 carrés noirs et blancs d'après les chiffres, 1958, Centre Pompidou ;
  • Sphère trame, 1962 ;
  • Violet, bleu, vert, jaune, orange, rouge, 1953, Centre Pompidou ;
  • Hexagones à côtés bleus et verts, 1953, Centre Pompidou ;
  • 4 panneaux avec 4 rythmes d'éclairage interférents, 1963 ;
  • Néons bilingues aléatoires, 1971, Centre Pompidou ;
  • Super position 2, 2002, Musée des beaux-arts d'Angers ;
  • Seule droite traversant 2 carrés dans 2 plans différents, 1978, Centre Pompidou ;
  • Lunatique neonly 1, Musée des beaux-arts de Rennes ;
  • Patio du musée des beaux-arts de Nantes.

On trouve également ses œuvres dans la région angevine : au Musée d'art et d'histoire de Cholet, au lycée Bergson et au Musée des beaux-arts d'Angers.

Notes

Sur le même sujet

Jeanne Rij-Rousseau
Jean-Pierre Bocquel
Daniel Tremblay
Musée d'art et d'histoire de Cholet‎

Bibliographie

• François Morellet, Géometrée, Fonds régional d'Art contemporain, 1985
• Serge Lemoine, François Morellet, Flammarion, 1996
• F. Morellet B. Chavanne A. Fleury, Mamusée, Fage, 2007
• François Morellet, Le groupe de recherche d'art visuel à la 2e biennale de Paris, Film 16 mm noir et blanc de 1963

Sources et annotations

  1. Morellet, François (1926-2016)
  2. Notice d'autorité BnF
  3. Ouest France, François Morellet à la galerie Oniris, article du 25 juin 2012
  4. Le Monde, Les néons de François Morellet encerclent le Palais royal pour... trois ans, article du 18 octobre 2013
  5. François Morellet, site réalisé par Marie Lamouret, février 2013
  6. François Morellet, Art Directory, février 2013
  7. Conseil général de Maine-et-Loire, Maine-et-Loire - Le Mensuel du Conseil général, 26 de janvier 2014, publié le 14 janvier 2014
  8. Le Monde, François Morellet éteint ses néons, article du 11 mai 2016
  9. Centre Pompidou Mobile, Cercles et carrés, octobre 2012
  10. MORELLET François sur la base Joconde du ministère de la Culture


numéro

millimètres