Anjou tourisme

De Wiki-Anjou
Agence départementale du tourisme
(service public)
Logo.
Domaine Tourisme
Périmètre Département
Siège Angers
Notes Groupement d'intérêt public
Situation dans le département
Services publics de Maine-et-Loire
Administrations et services publics

Anjou Tourisme est l'agence départementale du tourisme mettant en œuvre la politique touristique angevine en lien avec les acteurs d'animations touristiques du territoire.


Mission

Créé à l'initiative du conseil général de Maine-et-Loire, Anjou Tourisme est initialement une association dont l'action s'inscrit dans le cadre de la loi du 23 décembre 1992[1]. Dénommée « Comité départemental du tourisme » (CDT), la structure devient en 2016 l'« Agence départementale du tourisme de l'Anjou »[2].

En juin 2019, une centaine d'acteurs du tourisme du département réunis par le conseil départemental valident la transformation d'Anjou Tourisme en groupement d'intérêt public (GIP) en janvier 2020[3]. Les mebres fondateurs du groupement sont le conseil départemental, les intercommunalités Angers-Loire-Métropole, Mauges-Communauté, Agglomération-du-Choletais, Saumur-Val-de-Loire, Loire-Layon-Aubance, Vallées-du-Haut-Anjou, Baugeois-Vallée, Anjou-Bleu-Communauté et Anjou-Loir-et-Sarthe[4].

Cette agence départementale du tourisme, devenue un groupement d'intérêt public, coordonne et met en œuvre la politique touristique du Maine-et-Loire, sous l'égide de l'administration départementale. Sont action se définit en quatre grands axes : le développement, la promotion, l'environnement et l'innovation digitale. Elle répertorie les sites à visiter, les gîtes, les randonnées et excursions fluviales angevines[2].

Pour séduire un peu plus de visiteurs étrangers, Anjou Tourisme sort en novembre 2019 un nouveau magazine tout en anglais, All you need is Loire[5].

Tourisme en Anjou

Le tourisme en Maine-et-Loire représente un pan important de l'économie du département. Une partie du territoire est classée au patrimoine mondial de l'UNESCO au titre du Val de Loire, une partie au parc naturel régional Loire-Anjou-Touraine, et plusieurs communes sont labellisées Petites cités de caractère ou Villages de charme.

Au milieu des années 2010, le tourisme en Anjou représente plus de 9 millions de nuitées, plus de deux millions d'entrées dans l'un des sites départementaux, avec les quatre sites majeurs que sont Terra Botanica, Bioparc de Doué-la-Fontaine, Château d'Angers et Abbaye royale de Fontevraud, environ treize mille emplois liés au tourisme, plus de neuf cent millions d'euros de chiffre d'affaires[6],[7].

La saison 2019 est qualifiée de record, avec un nombre de nuitées en hôtellerie et campings en augmentation de près de 6 % d'avril à septembre par rapport à la même période de l'année précédente[8].

Notes

Renseignements - Agence départementale du tourisme de l'Anjou

• Bâtiment O, 26 ter rue de Brissac, BP 32147, 49021 Angers cedex 02.
Tél. +33 (0)2 41 23 51 51.
• Courriel anjou-tourisme.
• Site web anjou-tourisme.

Sur le même sujet

Offices de tourisme de Maine-et-Loire
Tourisme en Maine-et-Loire
Sites les plus visités

Sources et annotations

  1. Loi n° 92-1341 du 23 décembre 1992 portant répartition des compétences dans le domaine du tourisme, et article L 132-2 du Code du tourisme à propos de l'organisation du tourisme par les collectivités territoriales.
  2. a et b Comité départemental du tourisme, octobre 2010
    Agence départementale du tourisme de l'Anjou, 2016-2019
  3. Le Courrier de l'Ouest, Maine-et-Loire. Anjou tourisme se transforme pour mieux promouvoir le territoire, 28 juin 2019
  4. Convention constitutive du groupement d'intérêt public « Anjou Tourisme » du 18 novembre 2019
  5. Le Courrier de l'Ouest, Maine-et-Loire. « All you need is Loire » : Anjou Tourisme séduit en anglais, 8 novembre 2019
  6. Département de Maine-et-Loire, Tourisme : une nouvelle stratégie, 21 avril 2017
  7. Fréquentations, voir Sites les plus visités de Maine-et-Loire.
  8. Le Courrier de l'Ouest, INFOGRAPHIES. Anjou Tourisme : les chiffres clés d'une « saison record » 2019 en Maine-et-Loire, 10 janvier 2020


pour cent

téléphone