Château de Montreuil-Bellay

De Wiki-Anjou
Château de Montreuil-Bellay
(monument)
Époque Moyen Âge
Classement Monument historique (1979)
Localité Montreuil-Bellay
Notes Édification du XIe au XVIIe siècle.
Monuments de Maine-et-Loire.
Châteaux angevins
Moulins angevins
Églises angevines

Aide à la rédaction.

Édifié au Moyen Âge, le château de Montreuil-Bellay est un monument historique angevin se trouvant sur la commune de Montreuil-Bellay, en Maine-et-Loire, à une quinzaine de kilomètres au sud de Saumur, à mi-chemin entre Tours et Angers.


Montreuil-Bellay est une localité rurale située dans le Saumurois, dans la partie sud-est de l'Anjou. Le lieu est habité depuis des temps très anciens. Une place forte y est installée en rive droite du Thouet, aux confins de l'Anjou[1],[2],[3].

La première place forte est construite au XIe siècle par Foulques Nerra, comte d'Anjou, qui y fait édifier un donjon dominant le Thouet, et qui est complété ensuite de trois enceintes. Elle est l'objet de plusieurs sièges successifs, comme au XIIe siècle où elle est assiégée durant trois ans pendant les luttes entre le trône d'Angleterre et la couronne de France. Après l'avoir assiégée, Geoffroi Plantagenêt prend la place et la fait détruire. De nouveaux remparts sont reconstruits au XIIIe siècle, vaste enceinte irrégulière intégrant la collégiale et le logis de tuffeau. Cinq logis de chanoines sont ajoutés au XVe.

Aux XIVe et XVe siècles apparaissent de nouveaux types d'édifices de cuisine comme aux châteaux de Montreuil-Bellay et de Saumur. La cuisine de celui de Montreuil-Bellay, dont la surface totale atteint que 81 m2, a fait l'objet d'une construction très soignée. La salle à cheminée centrale présente un modèle architectural original[4].

À la Révolution la citadelle est réquisitionnée et transformée en prison pour femmes royalistes. Au début du XXe siècle, elle est ouverte aux blessés de la Première Guerre mondiale, y accueillant près de 1 200 soldats[2],[3],[5],[6],[7].

Le château de Montreuil-Bellay est un patrimoine protégé, classé aux Monuments historiques par arrêté du 18 juin 1979 (château y compris les parties subsistantes du mur d'enceinte). L'édifice est la propriété d'une personne privée et une propriété viticole. Les anciennes écuries et greniers du château, du XVe siècle, sont également inscrits aux Monuments historiques par arrêté du 12 février 2019[8],[9],[5].

L'ensemble de l'actuelle construction date des XIe, XIIIe, XIVe et XVIIe siècles. Subsistent du Moyen Âge, une barbacane, ouvrage avancé percé de meurtrières, les fortifications, douves et remparts, la cuisine à foyer central. Les logis sont du XVe siècle[8],[2],[5].

Localisation : Château de Montreuil-Bellay, rue du Marché et place des Ormeaux, Montreuil-Bellay (47° 07′ 58″ Nord - 0° 09′ 14″ Ouest, sur OSM).


Le château
Cuisine du château

Notes

Sur le même sujet

Cuisine du château, Viollet le Duc (1868)
Châteaux angevins
Monuments historiques de Maine-et-Loire

Sources et annotations

  1. Institut national de l'information géographique et forestière (IGN), Géoportail (Montreuil-Bellay), mai 2017
  2. a, b et c Célestin Port (révisé par Jacques Levron, Pierre d'Herbécourt, Robert Favreau et Cécile Souchon), Dictionnaire historique, géographique et biographique de Maine-et-Loire et de l'ancienne province d'Anjou, t. II (D-M), H. Siraudeau & Cie (Angers), 1978, p. 467
  3. a et b Nicolas Faucherre, L'étuve à hypocauste du château de Montreuil-Bellay (Maine-et-Loire), dans Bulletin Monumental, tome 159, 1, année 2001, Les Bains privés au Moyen âge et à la Renaissance, p. 55-56
  4. François Blary et Véronique Durey-Blary, L'art culinaire dans un château aux XlVe et XVe siècles. L'exemple de Château-Thierry (Aisne), dans L'innovation technique au Moyen Âge. Actes du VIe Congrès international d'Archéologie Médiévale (1-5 octobre 1996, Dijon - Mont Beuvray - Chenôve - Le Creusot - Montbard) Caen : Société d'Archéologie Médiévale, 1998, p. 255-257 (Actes des congrès de la Société d'archéologie médiévale, 6)
  5. a, b et c Château de Montreuil-Bellay, Quelques lignes d'une histoire glorieuse ..., mai 2017
  6. Mairie de Montreuil-Bellay, Histoire et patrimoine, avril 2017
  7. Ouest-France, Cinq raisons de visiter le château de Montreuil-Bellay, 27 avril 2019
  8. a et b Ministère de la Culture, Base Mérimée - Château (PA00109195), 1993-2021
  9. Ministère de la Culture, Base Mérimée - Anciennes écuries et greniers du château (PA49000099), 8 juillet 2019


Institut national de l'information géographique et forestière

tome

numéro