Métives

De Wiki-Anjou


Parler angevin

Dictionnaire des mots de l'Anjou

Mots concernant le territoire angevin et son patois.

Aide à la rédaction


Parler angevin (dictionnaire)
 En Anjou

Entendu ici, mais pas que…
métives

Étymologie

Du latin mestiva, formé de messis (moissons) et de œstiva (été).

Mot

Nom commun, féminin pluriel, métive au singulier.

En Anjou, métive désigne une moisson, une récolte de céréales (le temps de la métive). S'emploie le plus souvent au pluriel (la fête des métives). Métives, à la fois travaux de moissons et période de moissons. Régionalisme que l'on trouve dans l'Ouest de la France et au Canada.

Au Moyen Âge, l'affermage des métives à La Possonnière recouvrait la vente des pailles des métairies, réservées pour partie ou pour le tout au seigneur des lieux.

Gaudim d'Épinard réclamait diverses coutumes, dont la liberté de prélever ce qu'il prétendait à titre de métives.

Apparenté

Un métivier désigne un moissonneur.

Parler angevin (ressources) Notes

  • Voir aussi barge, veilloche, ainsi que fête des Moissons d'Angrie, fête des métives de Dénezé-sous-Doué.
  • Anatole-Joseph Verrier et René Onillon, Glossaire étymologique et historique des parlers et patois de l'Anjou, Germain & Grassin, 1908, t. 2e, p. 28 (métive)
  • Paul Marchegay (archiviste du département), Archives d'Anjou - Recueil de Documents et mémoires inedits sur cette province, tome troisième, Impr. de Cosnier et lachèse, 1854, p. 352 (cartulaire du Ronceray)
  • Michel Le Mené, Les campagnes angevines à la fin du Moyen Age (vers 1350-vers 1530) : étude économique, Cid, 1982, p. 947 (métives), 284 et 447
  • Pierre-Louis Augereau, Les secrets des noms de communes et lieux-dits du Maine-et-Loire, Cheminements, 2004, p. 301 (métives)
  • Edgar Chaigne, Trésors du parler des pays de l'ouest : Poitou, Charentes, Vendée, Aubéron, 1997, p. 54 (métives)
  • CNRS et ATILF, Centre national de ressources textuelles et lexicales (CNRTL), 2012 (métive)
  • Pascal Poirier, Glossaire acadien : G à M, Université de Moncton, Centre d'études acadiennes, Université Saint-Joseph, 1977, p. 316 (métives)


tome

page