Varanne

De Wiki-Anjou


Parler angevin

Dictionnaire des mots de l'Anjou

Mots concernant le territoire angevin et son patois.

Aide à la rédaction


Parler angevin (dictionnaire) En Anjou

varanne (topographie)

Mot

Nom commun, féminin singulier.

En Anjou, varanne désigne la vallée angevine au nord de la Loire (rive droite), entre Saint-Georges-sur-Loire et Montjean-sur-Loire.

Le glossaire de Verrier et Onillon en donne la définition suivante : « Varanne, s. f. — Grande vallée qui s'étend au N. de la Loire, depuis les Alleuds, jusqu'à la route de Mj. à Champtocé. V. Folk-Lore, XIX, V. Varenne, Jaub.

Et. — Faut-il voir dans ce mot un doubl. du fr. Garenne ? Peut-être, car cette vallée, longtemps presque déserte, fut sans doute un terrain de chasse pour les seigneurs de Serrant et de Champtocé. — Faut-il le rapprocher du fr. Varaigne, ouverture par où l'eau entre dans les marais salants ? Peut-être aussi, car les eaux de la Loire y font sans cesse irruption, même en dépit de la levée. — « Varanne, Varenne. Le Dict. de l'Académie indique, sous ce mot, des terres incultes, où les bestiaux trouvent qq. nourriture et où le gibier abonde. Je l'ai entendu appliquer, dans le Maine, à des contrées dégarnies d'arbres et qui ont qqf. l'aspect aride, surtout quand l'automne est très sec, mais qui sont bien cultivées et fertiles en grains. Varanne m'a toujours paru désigner spécialement de vastes étendues de ce que nous appelons des groies ; je ne dis pas, pour cela, qu'il n'ait souvent aussi son sens régulier dans notre province. » (De Montess.) Varenne est une terre communément de couleur rousse, qui tient qq. peu de la nature argileuse de laquelle on fait des moules. » (Bern. Palissy, Disc, admir., p. 461. — Eveillé.) — « Toute la varenne de Beauregard se convertit en noble lande et pays de chasse à la grande bête... » (P.-L. Courrier le tire de Arena.) »

Patois et parler angevin (ressources) Notes

  • Voir aussi Grand' Prée, coulée.
  • Anatole-Joseph Verrier et René Onillon, Glossaire étymologique et historique des parlers et patois de l'Anjou, Germain & Grassin, 1908, t. 2, p. 310 (et p. 432)
  • Célestin Port, Dictionnaire historique géographique et biographique de Maine-et-Loire, 1874-1878, édition révisée de 1996 par André Sarazin et Pascal Tellier, t. 4, H. Siraudeau, p. 653
  • Dictionnaire de l'Académie française, Huitième Édition, t. 2, 1932 : varenne, n. f., terrain inculte où les bestiaux trouvent quelque pâture et que le gibier fréquente.


tome