Vins du Layon : Différence entre versions

De Wiki-Anjou
Ligne 1 : Ligne 1 :
Dans le [[Maine-et-Loire]] il existe plusieurs vignobles, dont celui des '''Coteaux du Layon'''.<br /><br />
+
Dans le [[Maine-et-Loire]] il existe plusieurs vignobles, dont celui des '''Coteaux du Layon'''.
  
  
 
==Vignoble==
 
==Vignoble==
 +
 +
En Anjou, les conditions naturelles sont favorables à la viticulture. Le climat est en hiver doux et pluvieux, et ensoleillé et sec en été.<br>
 +
Les sols sont souvent pauvres (schistes).
 +
 +
Dans les coteaux du Layon, les vignes sont plantées à flanc de coteau.
  
 
Le vignoble des Coteaux-du-Layon (1700 hectares) est un vignoble du Val-de-Loire qui produit un vin blanc moelleux aux tonalités fruitées. Ce vignoble a été classé AOC en 1950.<br>
 
Le vignoble des Coteaux-du-Layon (1700 hectares) est un vignoble du Val-de-Loire qui produit un vin blanc moelleux aux tonalités fruitées. Ce vignoble a été classé AOC en 1950.<br>
Les vignes sont plantées à flanc de coteau.
 
 
 
Trois terroirs sont devenus des appellations à part entière : le Bonnezeaux, le Chaume et le Quarts-de-Chaume.
 
Trois terroirs sont devenus des appellations à part entière : le Bonnezeaux, le Chaume et le Quarts-de-Chaume.
  
Ligne 12 : Ligne 15 :
 
==Histoire==
 
==Histoire==
  
La culture de la vigne est connue dès le moyen-âge, et s'étendait à l'époque des Plantagenêt sur tout l'Anjou.<br>
+
La culture de la vigne est connue dès le moyen-âge, et s'étendait à l'époque des Plantagenêt sur tout l'Anjou.
 +
 
 
Au XVIIe siècle les hollandais étaient de gros acheteurs. Au XVIIIe la renommée des vins du Layon est telle qu'ils déplacèrent leur comptoir des Ponts-de-cé à Chalonnes-sur-Loire, où aboutit le Layon canalisé.<br>
 
Au XVIIe siècle les hollandais étaient de gros acheteurs. Au XVIIIe la renommée des vins du Layon est telle qu'ils déplacèrent leur comptoir des Ponts-de-cé à Chalonnes-sur-Loire, où aboutit le Layon canalisé.<br>
 
A cette époque les vins de qualité s'exportaient vers Nantes, tandis que les vins ordinaires remontaient la Loire jusqu'à Orléans, où une partie était achetée pour fabriquer du vinaigre.
 
A cette époque les vins de qualité s'exportaient vers Nantes, tandis que les vins ordinaires remontaient la Loire jusqu'à Orléans, où une partie était achetée pour fabriquer du vinaigre.

Version du 24 juin 2010 à 19:16

Dans le Maine-et-Loire il existe plusieurs vignobles, dont celui des Coteaux du Layon.


Vignoble

En Anjou, les conditions naturelles sont favorables à la viticulture. Le climat est en hiver doux et pluvieux, et ensoleillé et sec en été.
Les sols sont souvent pauvres (schistes).

Dans les coteaux du Layon, les vignes sont plantées à flanc de coteau.

Le vignoble des Coteaux-du-Layon (1700 hectares) est un vignoble du Val-de-Loire qui produit un vin blanc moelleux aux tonalités fruitées. Ce vignoble a été classé AOC en 1950.
Trois terroirs sont devenus des appellations à part entière : le Bonnezeaux, le Chaume et le Quarts-de-Chaume.


Histoire

La culture de la vigne est connue dès le moyen-âge, et s'étendait à l'époque des Plantagenêt sur tout l'Anjou.

Au XVIIe siècle les hollandais étaient de gros acheteurs. Au XVIIIe la renommée des vins du Layon est telle qu'ils déplacèrent leur comptoir des Ponts-de-cé à Chalonnes-sur-Loire, où aboutit le Layon canalisé.
A cette époque les vins de qualité s'exportaient vers Nantes, tandis que les vins ordinaires remontaient la Loire jusqu'à Orléans, où une partie était achetée pour fabriquer du vinaigre.

Deux catastrophes faillirent ruiner ce vignoble : la guerre de Vendée, qui causa de gros dégâts notamment dans cette région, et l'apparition du phylloxéra en 1883.


Layon

Le nom de Layon peut se rapporter à trois choses : la rivière, le relief des coteaux et les vins du Layon.
Le territoire du Layon se situe en Anjou, au sud de la Loire, entre le saumurois et les mauges.

A lire aussi


appellation d'origine contrôlée