Rochefort-sur-Loire

De Wiki-Anjou
Rochefort-sur-Loire
Logo de la commune.
Département Maine-et-Loire
Territoire Saumurois
Arrondissement arr. d'Angers
Canton cant. de Chalonnes s/Loire
Intercommunalité cc Loire Layon Aubance
Code Insee, postal 49259, 49190
Habitants Les Rochefortais(es)
Données locales altitudes, coordonnées, exploitations, populations, secteurs, superficies
Site web Site officiel
Situation dans le département

Situer sur OpenStreetmap

Rochefort-sur-Loire est une commune ligérienne de l'ouest de la France qui se situe dans le département de Maine-et-Loire (49), à un quizaine de kilomètres au sud-ouest d'Angers et dans la zone du Val de Loire inscrite au patrimoine mondial.

Le bras, le Louet, traverse ce territoire de bord de Loire.


Situation administrative

Rochefort, puis Rochefort-sur-Loire.

La commune est membre de la communauté de communes Loire-Layon-Aubance, après disparition de Loire-Layon, et se trouve dans le canton de Chalonnes-sur-Loire et l'arrondissement d'Angers.

Son code commune (Insee) est 49259 et son code postal est 49190. Les habitants se nomment les Rochefortais et les Rochefortaises. Sa population compte 1 537 habitants en 1962, 1 620 en 1975 et 2 355 en 2015[1].

Mairie : place de l'Hôtel de Ville, 49190 Rochefort-sur-Loire (tél. 02 41 78 70 24, courriel rochefortsurloire).

Un projet de modification des limites territoriales entre Chalonnes et Rochefort est étudié en 2018 pour une petite zone chalonnaise de la vallée, deux hameaux et quelques parcelles agricoles. Le projet de transfert des lieux-dits de Robinsonette et des Verdeaux reçoit un avis favorable en novembre des conseils municipaux de Chalonnes et de Rochefort, puis est entériné par la préfecture de Maine-et-Loire le 29 novembre 2018, agrandissant ainsi la vallée de Rochefort[2],[3],[4].

Histoire et patrimoine

La voie antique de la rive gauche de la Loire y longe les coteaux. Le village fortifié d'origine est implanté dans la vallée, protégé par les trois promontoires de Saint-Offange, Saint-Symphorien et Dieuzie. Mais c'est plus haut, au bas des coteaux, à l'abri des crues, que s'implantera le bourg d'aujourd'hui. La situation du château de Saint-Offance en fait un verrou pour la Loire et les routes des deux rives. Au XVIIIe siècle, Rochefort relève de l'élection d'Angers[5],[6].

Éléments du patrimoine[7],[8] :

  • L'église Sainte-Croix (inscrite MH), du XIXe siècle, clocher-tour du XVIe siècle ;
  • Les châteaux de Dieuzie, de l'Epronnière, de la Guimonnière, de Roche-Moron, de St-Offange (XIIIe s., en ruines), de Piedgue, de Saint-Symphorien, de Lietron, de Bellerive, de Suronde ;
  • Demeure rue Basse-du-Martreau (XVIIIe), maison dite la Cour de Pierre (rue de la Grande-Cour, des XVe, XVIe et XVIIIe), maisons place de l'église(XVe et XVIe), maisons place du Pilory (XVIe, XVIIe et XIXe), maison rue Haute-du-Martreau (XVIIIe) ;
  • Fontaine et oratoire de Saint-Lézin, à La Croix-Blanche ;
  • Le manoir dit château du Pilory, des XVe, XVIe, XVIIIe et XIXe siècles ;
  • Le manoir de la Voie, chemin-des-Loges, du XVIe siècle ;
  • Les rochers de St-Offange, de St-Symphorien et de Dieuzie (cheminées volcaniques en vallée).
Photographie de la rue de l'église.
Rue de l'église

Cité ligérienne

Ce village ligérien se situe entre fleuve et coteaux, dans le Val de Loire inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO, de Sully-sur-Loire (45) à Chalonnes-sur-Loire, dans une zone Natura 2000 pour la vallée de la Loire entre Nantes et Les Ponts-de-Cé, et dans le site classé de la confluence Maine Loire et des coteaux angevins[9],[10].

La zone de la Vallée de la Loire aval, des Ponts-de-Cé à Ingrandes et La Varenne, est classée espace naturel sensible (ENS)[11].

Territoire viticole

Cette région bénéficie de la douceur du climat angevin favorable à la culture, et notamment à la viticulture (vins d'Anjou, Coteaux-du-Layon, Quarts-de-Chaume). La commune se situe dans l'appellation viticole des Coteaux-du-Layon (AOC)[12], vin blanc liquoreux dont le vignoble est implanté sur la partie sud-est du Massif armoricain et dont l'exposition des coteaux permet l'obtention de vendanges surmûries[13].

C'est un viticulteur de Rochefort, Louis Mignot, qui est à l'origine du verre à vin d'Anjou[14].

Commerce et artisanat

À la fin des années 1980, la commune est encore un centre agricole (cultures dans la vallée) et viticole (vignoble sur les coteaux), un centre d'attraction économique (commerces, zone artisanale) et un centre touristique (camping, piscine, plage)[15]. Dans les années 1970 on y trouve deux boucheries, deux épiceries (Spar et Unico, à l'emplacement précédemment d'un tailleur), trois cafés, une quincaillerie (où les pointes étaient vendues au kilo), un coiffeur, un magasin de pêche, deux charcuteries, deux boulangeries, une mercerie, un tabac-presse, un grainetier, deux garages auto et un garage pour cycles[16]. On y trouve également un tonnelier (pl. St-Jean), un maréchal ferrand (rue R. Gasnier)[16], une fabrique de tire-bouchons[17] et un atelier de confection[15]. Côté services, présences d'un bureau de poste distributeur, d'une pharmacie, de médecins et d'un kinésithérapeute, etc[16],[15].

Loisirs et culture

Depuis 1941 Rochefort-sur-Loire héberge le club de poètes dit « l'École de Rochefort », fondé par le poète Jean Bouhier et le peintre Pierre Penon. Un centre poétique, au sein de la bibliothèque municipale, un marché annuel de la poésie et des publications poétiques entretiennent toujours la flamme. La commune est labellisée Village en poésie[18]. Une galerie d'art actuel a été inaugurée en mai 2018, présentant par exemple fin 2018 une exposition collective intitulée Intimes, formats et portraits[19].

Présence de plusieurs infrastructures sportives et d'un champ de courses, l'hippodrome du Val Fleuri (anciennement hippodrome du Marais[5]) avec piste en herbe de 1 330 mètres inaugurée le 21 juillet 1889[20], mais aussi d'une piscine et d'une plage (Louet). Sur la commune on pratique aussi la boule de fort et la pêche, notamment sur le Louet.

Les courses à Rochefort-sur-Loire ont fêtées leurs 128 ans en août 2019, avec une participation d'environ 8 000 personnes sur quatre jours[21].

Diverses manifestations ont lieu chaque année : rando VTT Rochefortiche (mai), marché de la poésie (juillet), fête des moules (mi-juillet), courses hippiques (15 août) et randonnée des vendanges (octobre). La 43e édition de la Fête des moules s'est déroulée les samedi 13 et dimanche 14 juillet 2019 sur la zone de loisirs à proximité du camping et du Louet. Au programme, restauration, fête foraine, spectacles, vide-greniers et feu d'artifice, à cette manifestation estivale qui reçoit environ 10 000 personnes chaque année[22].

Photographie du pont du Louet.
Pont du Louet

Quelques associations présentes sur la commune[23] :

  • Amicale des Sapeurs-Pompiers, dont l'objet est d'organiser des manifestations autour des sapeurs-pompiers ;
  • Les bouffées d'art, dont l'objet est la promotion de l'art dans le cadre d'activités pédagogiques et culturelles ;
  • Le Cri, dont l'objet est la promotion, l'organisation et la gestion de projets et d'activités ;
  • Les déchiffreurs de paysages, dont l'objet est de favoriser la rencontre des hommes avec le paysage ;
  • Foyer des jeunes, dont l'objet est de permettre aux jeunes de participer à un ensemble varié d'activités ;
  • Histoires de jouer, dont l'objet est de promouvoir et de développer les jeux de société ;
  • Paroles de Rochefortais, dont l'objet est de contribuer à l'amélioration du bien être des habitants de la commune ;
  • Rochefort en poésie, dont l'objet est de développer des activités littéraires et culturelles autour du centre de poésie ;
  • Rochefort en randonnée, dont l'objet est la pratique de la marche.

Espace et territoire

Rochefort-sur-Loire s'étend sur 28,01 km² (2 801 hectares)[4] et son altitude varie de 12 à 104 mètres. Le Louet traverse la commune, tandis que la Loire marque sa limite nord. Au sud, sur le village voisin de Saint-Aubin-de-Luigné, se trouve le Layon qui marque la limite des Mauges[24].

Une partie de son territoire se trouve sur la Loire des promontoires, tandis que sa partie Est se trouve sur les plateaux de l'Aubance[25]. À l'est du bourg, sur la route de Chalonnes, on trouve le site de la Corniche Angevine. Au nord, ce sont les bords de Loire. De la vallée, émergent trois pointes rocheuses, Saint-Offange, Saint-Symphorien et Dieuzie ; buttes insubmersibles dominant l'étiage de 10 à 35 mètres[26]. Le pont venant de Rochefort, et se dirigeant vers Béhuard et Savennières, enjambe le bras des Lombardières[24].

Le Louet borde le bas du bourg. Ce cours d'eau est un bras de la Loire qui s'écoule entre Juigné-sur-Loire et Chalonnes-sur-Loire. Sur la Loire angevine, il y a peu de ponts jusqu'au XIXe siècle. Au dessus du Louet, à Rochefort, un pont suspendu est construit en 1837. Ceux des Lombardières et de la Guillemette datent de 1888. Ils sont détruits à la fin de la Seconde Guerre mondiale et reconstruits ensuite[27].

Au nord-ouest du bourg on trouve la boire de la Ciretterie, au sud de la Loire et en face de la commune de La Possonnière. Elle comporte notamment deux franchissements, le pont des Robins et le gué de la Chapelle. Ce bras mort n'est connecté au bras principal de la Loire qu'une partie de l'année[28].

Les communes les plus proches sont Béhuard, La Possonnière, Savennières, Saint-Aubin-de-Luigné et Denée[24],[29].

Randonnées : Plusieurs randonnées sont possibles sur son territoire, dont le sentier GR 3 (Montsoreau - Champtoceaux) qui passe par la commune[30].

Randonnées en Maine-et-Loire

Chalonnes-sur-Loire
Sentier GR 3
Rochefort-sur-Loire

Denée

L'office de tourisme se trouve à Chalonnes-sur-Loire (office de tourisme Loire-Layon).


Notes

Sur le même sujet

Le hameau de Chaume
Le hameau des Lombardières
Monument aux morts de Rochefort-sur-Loire
De la Loire au Layon
Rochefort-sur-Loire en photos

Sources et annotations

  1. Insee, Population en 2015, janvier 2018
  2. Ouest-France, La Vallée de Rochefort va s'étendre, 28 septembre et 13 octobre 2018
  3. Ouest-France, Des lieux-dits chalonnais bientôt rochefortais ?, 19 novembre 2018
  4. a et b Préfecture de Maine-et-Loire, Arrêté DRCL/BI/2018-169 du 29 novembre 2018, portant modification des limites territoriales des communes de Chalonnes-sur-Loire et Rochefort-sur-Loire, RAA spécial n° 85 du 30 novembre 2018, p. 9 et 10 (fraction de territoire de 20 ha 51 a 67 ca).
  5. a et b Célestin Port (révisé par André Sarazin et Pascal Tellier), Dictionnaire historique, géographique et biographique de Maine-et-Loire et de l'ancienne province d'Anjou, t. 3, H. Siraudeau, 1989, p. 467-475
  6. Coteaux du Layon et région de Rochefort [archive], février 2010
  7. Ministère de la Culture, Base Mérimée (Rochefort-sur-Loire), mai 2012
  8. Dictionnaire Célestin Port de 1989, op. cit., p. 468
  9. DREAL Pays de la Loire, Données environnementales GéoSource, mai 2012
  10. Confluence Maine-Loire et coteaux angevins, Décret du 23 février 2010 portant classement d'un site, JORF 0047 du 25 février 2010, page 3564, texte 2 (sur Légifrance).
  11. Espaces naturels sensibles de Maine-et-Loire, 2018
  12. Décret 0272 du 24 novembre 2011 relatif à l'appellation d'origine contrôlée « Coteaux du Layon », JORF 0272 du 24 novembre 2011 page 19757, texte 68.
  13. Institut national de l'origine et de la qualité (INAO), Aire géographique - Fiche produit - Coteaux du Layon, 28 janvier 2019 (statut FR : AOC - statut CE : AOP)
  14. Janine Brouard, Groupe de recherches ethnologiques de l'Anjou, Les vignerons en Anjou, Éditions L'Harmattan, 1990, p. 32
  15. a, b et c Dictionnaire Célestin Port de 1989, op. cit., p. 469
  16. a, b et c Témoignage oral d'une personne de Rochefort-sur-Loire.
  17. Christine Pasquier-Croiset, Le tire-bouchon « cep de vigne », mars 2017, dans Revue de l'APEC Rochefort-sur-Loire, 33, printemps 2018 — Voir Ets Siret
  18. Ouest-France, Pourquoi Rochefort-sur-Loire tourne le dos à la poésie…, 27 juin 2018
  19. Ouest-France, Exposition « Intimes » à la galerie Corbata Rosa, 26 novembre 2018
  20. Les Courses Hippiques, Hippodrome - Rochefort sur Loire - Fleuri du Val de Loire, 2010-2019
  21. Le Courrier de l'Ouest, Angers. Un dimanche aux courses à Rochefort-sur-Loire, 11 août 2019
  22. Le Courrier de l'Ouest, 43e Fête des moules à Rochefort-sur-Loire, journal du 22 juillet 2019, édition d'Angers, p. 5
  23. Journal officiel, Annonces du JO Associations, mai 2012
  24. a, b et c IGN et BRGM, Géoportail (Rochefort-sur-Loire 49), mai 2012
  25. Atlas des paysages de Maine et Loire, voir unités paysagères.
  26. Dominique Oudot, Les îles de la Loire angevine armoricaine, dans Norois, 142, avril-juin 1989, p. 206
  27. Ouest France, Pour être incollable sur les ponts !, 15 février 2016
  28. Ouest France, Pourquoi il faut sauver la boire de la Ciretterie, 26 novembre 2015
  29. Lion1906 (Lionel Delvarre), Distances à partir de Rochefort-sur-Loire (49), juin 2010 — Les distances affichées sont des distances orthodromiques (à vol d'oiseau).
  30. Sentier GR 3, mai 2012
Ainsi que les formes anciennes du nom et les homonymies.


Institut national de la statistique et des études économiques

téléphone

Monument historique, bâtiment ou objet inscrit ou classé

kilomètres carrés

numéro

page

hectares

tome

opus citatum (ouvrage cité)

Institut national de l'origine et de la qualité

appellation d'origine contrôlée

appellation d'origine protégée

Institut national de l'information géographique et forestière

Bureau de recherches géologiques et minières