Fendeur

De Wiki-Anjou


Parler angevin

Dictionnaire des mots de l'Anjou

Mots concernant le territoire angevin et son patois.

Aide à la rédaction


Mot angevin (dictionnaire) En langue française

fendeur

Étymologie

Dérivé de fendre (du latin findere) avec le suffixe -eur.

Mot

Nom commun, singulier ; au pluriel fendeurs.

Fendeur,

  • celui, celle qui fend ;
  • ouvrier, ouvrière qui travaille à fendre du schiste ardoisier, du bois, le fer, etc.

Le féminin fendeuse désigne l'ouvrière qui découpe les roues des montres et des horloges.

Ouvrier fendeur d'ardoise (fente d'ardoise) : Avant l'industrialisation du travail, les blocs de schiste ardoisier (reparton) étaient transportés sur une butte, où s'accumulait les déchets de sa fabrication, devant la cabane du fendeur qui, protégé par une claie en paille, les transformait en ardoise (de couverture). Les ouvriers fendeurs étaient qualifiés d’ouvriers d'à-haut par opposition aux ouviers carriers qualifiés d’ouvriers d'à-bas.

En Anjou, on trouvait également des activités de fente de bois entre Baugé et Mouliherne ; artisans forestiers fabriquants des pieux et des échalas.

Citation

« Ouvrier fendeur qui divise l'ardoise en repartons ; les morceaux g qu'on voit autour de lui, passent à un autre ouvrier qui les pose de même entre ses jambes ; & à l'aide du ciseau moyen C2, pousse la division des repartons en contrefendis ; ensuite, à l'aide du passe-partout ou ciseau C4, C3, on divise les contrefendis en fendis ou ardoise brute. » (Encyclopédie méthodique)

« Le fendeur, placé debout, prend un bloc d'ardoise et le tient fortement fixé entre ses genoux. Puis, à l'aide d'un maillet et d'un ciseau de fer, il le divise en blocs de moindre grosseur. L'ouvrier a eu soin d'abord d'attacher autour de ses jambes d'énormes plastrons destinés à le protéger contre les écarts de son ciseau. » (Les ardoisières d'Angers)

Fendeurs d'ardoise aux ardoisières de La Pouëze.
Fendeurs d'ardoise

Parler angevin (ressources) Notes

  • Encyclopédie méthodique, tome premier, 1784, p. 62
  • Émile Littré, Dictionnaire de la langue française, tome 2, 1873 (fendeur, euse)
  • Les ardoisières d'Angers, Journal officiel de la République française, 21 septembre 1874, p. 6636 (voir)
  • Dictionnaire de l'Académie française, huitième édition, 1932-1935 (fendeur)
  • L'histoire de l'ardoise à Trélazé, journal télévisé du 11 avril 1964 (INA)
  • Furcy Soulez Larivière, Les ardoisières d'Angers, impr. Ménard-Garnier, 1986, p. 7 et 67-68
  • Gérard Linden, Les mots des mines et carrières du Maine-et-Loire, Cheminements, 2004, p. 209
  • Claude Grimal, Forêts d'Anjou entre Loire et Loir, l'exploitation de la forêt, dans Annales de Bretagne, tome 58, numéro 1, 1951, p. 162 (artisans forestiers)


grammes

page