Musée Joachim-Du-Bellay de Liré

De Wiki-Anjou
Musée Joachim-Du-Bellay
Thème Personnalité angevine
Contenus Maison d'écrivain
Localité Liré
Administration C.C. de Champtoceaux
Agenda du Maine-et-Loire (49)
Loisirs et culture
Liste des musées
Agenda
Ajouter une salle ou un musée

Le musée Joachim-Du-Bellay est un musée culturel situé à Liré, sur la commune d'Orée d'Anjou en Maine-et-Loire. Il est dédié au poète angevin Joachim du Bellay. Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage.


Le musée

Située au cœur du petit Lyré (Liré), la demeure à tourelle du Grand Logis abrite le musée. Il présente vie, œuvre et voyages de l'écrivain Joachim du Bellay, auteur du XVIe siècle.

Cinq salles présentent le voyage du poète, des rives de la Loire angevine à Rome, en Italie. À travers un parcours composé de gravures, trompe-l'œil et mobilier d'inspiration Renaissance, le musée propose au visiteur la rencontre d'un homme et de sa poésie. Chaque salle correspond à une étape de la vie du poète angevin et chaque gravure illustre son œuvre et son époque.

L'établissement propose également des animations et des ateliers, comme l'art de calligraphie en 2018 ou un parcours ludique conçu pour enfants en 2020. Il participe aussi aux Journées européennes du patrimoine. À deux pas du musée, le visiteur peut également découvrir les ruines du château natal du poète ; forteresse construite au XIIIe siècle, en bas du domaine de la Turmelière.

Photographie du musée.
Musée Joachim-Du-Bellay

Le musée Joachim-Du-Bellay est créé en 1958 (inauguré officiellement le 8 juin), à l'initiative de l'association des Amis du Petit Lyré. Sa gestion est assurée depuis les années 1990 par la communauté de communes de Champtoceaux, puis à partir de décembre 2015 par la commune d'Orée d'Anjou, qui en assure sa gestion et son fonctionnement[1],[2],[3],[4],[5],[6].

Le poète

Joachim du Bellay naît vers 1522 à Liré, au château de la Turmelière, sur les bords de la Loire où il passe son enfance. François 1er est alors roi de France. Le faste de la cour favorise les arts et la culture : c'est la Renaissance. La famille du Bellay, de noblesse ancienne, fournit un contingent important d'ecclésiastiques et d'hommes de guerre. Mais orphelin très tôt, Joachim n'est pas éduqué avec autant d'ambition.

En 1547, étudiant à l'université de Poitiers, il se lie d'amitié avec Pierre de Ronsard. Ensemble, ils rejoignent Paris et les enseignements du Collège Coqueret, où l'helléniste Jean Dorat leur fait découvrir les auteurs de l'Antiquité et ceux de la poésie italienne.

Autour de lui se forme la Pléiade, composée de sept membres. En 1549, du Bellay signe Défense et illustration de la langue française, inspirée des idées du groupe qui souhaite défendre le français contre la domination du latin, cultiver les genres nouveaux, enrichir le vocabulaire... L'Olive (1549) de Joachim du Bellay, premier recueil français de sonnets amoureux, témoigne de ce profond renouvellement de la poésie.

De 1553 à 1557, il devient secrétaire du cardinal Jean du Bellay, cousin de son père et diplomate, avec qui il part pour Rome. Le poète découvre alors la ville mythique de l'Antiquité, qui n'est plus que ruines, faste et débauche. Le regret s'empare du poète, sentiment qui lui inspirera ses plus belles pages. En 1557, il rentre en France et publie Les Antiquités de Rome, les Divers Jeux Rustiques et Les Regrets (1558), d'où sont tirés les fameux sonnets France, mère des Arts et Heureux qui comme Ulysse.

Ces écrits sont reconnus en leur temps et valent à Joachim du Bellay de participer à la vie intellectuelle parisienne. Mais malade, il s'éteint subitement, à sa table de travail, dans la nuit du 1er janvier 1560. Il est enterré dans la cathédrale Notre-Dame de Paris, où sa sépulture est désormais perdue, loin des rives de la Loire[1],[4].

Notes

Infos pratiques - Musée Joachim Du Bellay

• Situation : 1 rue Pierre de Ronsard, Liré, 49530 Orée d'Anjou.
• Téléphone : 02 40 09 04 13.
• Courriel : musee-du-bellay.
• Site internet : museejoachimdubellay.

Sur le même sujet

La page consacrée à Joachim du Bellay
Le château de la Turmelière
Liste des musées de Maine-et-Loire

Bibliographie

• Anneliese Depoux, De l'espace littéraire à l'espace muséal : la muséographisation de Joachim du Bellay, dans Communication et langages, 150, 2006, La « valeur » de la médiation littéraire, p. 93-103

Sources et annotations

  1. a et b Musée Joachim-Du-Bellay (Blandine), 2012-2015
  2. Communauté de communes du canton de Champtoceaux, novembre 2012
  3. Mairie d'Orée d'Anjou, Musée Joachim Du Bellay, 2016-2021
  4. a et b Ouest-France, Liré. Cinq bonnes raisons de visiter le musée Joachim-Du-Bellay, 23 juin 2018
  5. Le Courrier de l'Ouest, Liré. Programme du musée Joachim-du-Bellay, 18 août 2020
  6. Ouest-France, Journées du Patrimoine au musée Joachim-du-Bellay, 12 septembre 2013


numéro