On dit quoi

De Wiki-Anjou

Le Maine-et-Loire ou la Maine-et-Loire, Chavagnes ou Chavagnes-les-Eaux, Beaupreau ou Beaupréau, on dit quoi ?


On dit quoi ?

  • Beaupréau : On entend souvent dire « Beaupreau » (Bôprô, [bopʁo]) au lieu de « Beaupréau »[1],[2], ce qui pourrait venir du fait qu’autrefois il n'y avait pas d’accent (XVIIIe siècle, Beaupreau)[3].
    Le patois local reste également très présent dans la prononciation de certains noms géographiques, comme par exemple pour « Chemillé » où l’on dit souvent « Ch’millé » ou pour « Feneu » où l’on dit souvent « F’neu » (le « e » s’élide).
  • Béhuard : On entend quelques-fois les anciens dire « Buhard » ou « Beuhard ». Cette pronociation vient du maintient de la forme ancienne Buhard, nom de celui qui donna son nom à l’île[4].
  • Les Cerqueux : On dit « Les Cerqueux-de-Maulévrier » ou « Les Cerqueux » ? Selon le code des communes[5], depuis 1996 le nom officiel de la commune est « Les Cerqueux »[6].
    Une autre commune du département comporte le nom de « Cerqueux », Les Cerqueux-sous-Passavant.
  • Chavagnes : Bien que le nom officiel[5] de la commune soit « Chavagnes »[7],[8], on rencontre le nom d’usage de « Chavagnes-les-Eaux »[9],[10],[11]. On trouve cette utilisation de Chavagnes-les-Eaux aux XIXe et XXe siècles[12].
  • Craonnais : On dit « Craonnais » ou « Crannais » ? On prononce « Crannais » en raison d’une synérèse (contraction de deux syllabes en une seule), comme c’est le cas pour les mots faon ou paon.
  • Ingrandes : Bien que le nom officiel[5] de la commune soit « Ingrandes »[13], on rencontre le nom d’usage de « Ingrandes-sur-Loire »[13],[11].
    Deux autres communes françaises portent le nom d’ « Ingrandes », l’une dans l'Indre et l’autre dans la Vienne.
  • Maine-et-Loire : Les noms de département français formés par deux termes de genre féminin sont féminins si les termes qui les composent sont féminins : on devrait dire « la Maine-et-Loire » (Maine comme Loire sont de genre féminin) et non « le Maine-et-Loire ». Pour autant, le genre féminin n’est pas rentré dans l’usage[14].
    Si le nom du département est formé par le nom de deux cours d’eau (« Maine » et « Loire »), il n’est pas précédé de l’article défini (conseil général de Maine-et-Loire et non conseil général de la Maine-et-Loire)[15]. Lorsque le nom d’un département est employé en complément, on doit utiliser l’article « de ». Ainsi on doit dire et écrire « de Maine-et-Loire » (ou « en Maine-et-Loire ») et non « du Maine-et-Loire » (ou « dans le Maine-et-Loire »)[16],[17],[18],[19].
    À noter que dans le langage courant, on rencontre parfois « du Maine-et-Loire », sous entendu « du département de Maine-et-Loire »[20].
  • Meigné : On dit « Meigné-sous-Doué » ou « Meigné » ? Selon le code des communes[5] le nom officiel de la commune est « Meigné »[21].
    Une autre commune du département comporte le nom de « Meigné », Meigné-le-Vicomte.

On écrit quoi ?

  • Mûrs-Erigné : On écrit « Mûrs-Erigné » ou « Mûrs-Érigné  » ? Accent ou pas ? Selon le code des communes[5] le nom officiel de la commune est « Mûrs-Erigné »[22], mais on rencontre l’écriture d’usage de « Mûrs-Érigné »,[11].
    L’Académie française indique qu’en français l’accent a pleine valeur orthographique, et qu’il faut utiliser des capitales accentuées[23]. Il est donc logique de mettre un accent sur le « e » majuscule.
  • Loir : Deux cours d’eau de Maine-et-Loire portent un nom similaire (homophonie) : « Loire » et « Loir ». Il s’agit de la Loire (de Liger[24], nom féminin désignant le fleuve) et le Loir (de Ledo[25], nom masculin désignant une rivière).

Homonymies

Notes

Sur le même sujet

Pourquoi
Nom des communes de Maine-et-Loire
Noms des rues
Noms de lieux ou de personnes
Dictionnaire des mots de l'Anjou
Glossaire

Sources et annotations

  1. Célestin Port, Dictionnaire historique géographique et biographique de Maine-et-Loire, 1874-1878, édition révisée de 1965 par Jacques Levron et Pierre d'Herbécourt, t. 1, p. 294
  2. Pierre-Louis Augereau, Les secrets des noms de communes et lieux-dits du Maine-et-Loire, Cheminements, 2005, p. 28
  3. EHESS, Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, Notice communale de Beaupréau, mars 2012
  4. Édition révisée de 1965 du Célestin Port, Op. cit., t. 1, p. 321
    Voir aussi Behuard.
  5. a, b, c, d et e Insee, Code officiel géographique, mars 2012
    Le code officiel géographique (COG) est un document de référence publié par l'Insee qui rassemble notamment les codifications (numérotations et libellés) des communes.
  6. Insee, Code officiel géographique, Fiche de la commune des Cerqueux, mars 2012
  7. Insee, Code officiel géographique, Fiche de la commune de Chavagnes, mars 2012
  8. Célestin Port, Dictionnaire historique géographique et biographique de Maine-et-Loire, Lachèse Belleuvre & Dolbeau, 1874, t. 1, p. 657 (Chavagnes).
  9. C. C. des Coteaux du Layon, Chavagnes-les-Eaux, mars 2012
  10. Célestin Port, Dictionnaire historique géographique et biographique de Maine-et-Loire, édition révisée de 1965 par Jacques Levron et Pierre d'Herbécourt, t. 1, p. 704 (Chavagnes-les-Eaux).
  11. a, b et c Voir également les pages Chavagnes-les-Eaux, Ingrandes-sur-Loire, Mûrs-Érigné.
  12. Voir la page Chavagnes-les-Eaux.
  13. a et b Insee, Code officiel géographique, Fiche de la commune d'Ingrandes, et, site de la d'Ingrandes-sur-Loire.
  14. Académie française, Questions de langue, Noms géographiques et leurs articles, mars 2012
  15. Georges Morell, Autour des mots : le plus court chemin entre la typographie et vous, Éditions des Journaux officiels,‎ 2005, p. 131
  16. Académie française, Questions de langue, Noms géographiques et leurs articles, février 2015
  17. France Culture, Le français sur les ondes, septembre 2011
  18. Orthotypographie (Jean-Pierre Lacroux), Départements français, noms composés, 11 janvier 2014
  19. À noter que le conseil général utilise « de Maine-et-Loire » (site), de même que la préfecture (site).
  20. Ellipse du mot département.
  21. Insee, Code officiel géographique, Fiche de la commune de Meigné, mars 2012
  22. Insee, Code officiel géographique, Fiche de la commune de Mûrs-Erigné, et, Mairie de Mûrs-Érigné, Site de la commune.
  23. Académie française, Questions de langue, Accentuation des majuscules, mars 2012
  24. Xavier Delamarre, Dictionnaire de la langue gauloise, Édition Errance, 2003
  25. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, Volume 1, Librairie Droz, 1990, p. 117


tome

page

Institut national de la statistique et des études économiques