Beaupréau

De Wiki-Anjou
Beaupréau
(commune déléguée)
Logo de la commune.
Département Maine-et-Loire
Territoire Mauges
Commune Beaupréau-en-Mauges
Note(s) Regroupement
du 15 décembre 2015
Situation dans le département

Situer sur OpenStreetmap

Aide à la rédaction.
Anciennes communes

Beaupréau est une ancienne commune de l'ouest de la France située dans le département de Maine-et-Loire (49), au nord-est de La Chapelle-du-Genêt et au nord-ouest de Cholet. C'est l'une des principales villes de la région des Mauges et le chef-lieu de la commune de Beaupréau-en-Mauges.

Ses habitants s'appellent les Bellopratain(e)s.


Situation administrative

La commune de Beaupréau est née à la Révolution, remplaçant les seigneuries et paroisses de l'Ancien Régime[1]. Son nom a pour origine « Bel Pratum » (belle prairie)[2].

Un rapprochement intervient à la fin de 2015 avec la création de la commune nouvelle de Beaupréau-en-Mauges issue du regroupement des communes d'Andrezé, Beaupréau, La Chapelle-du-Genêt, Gesté, Jallais, La Jubaudière, Le Pin-en-Mauges, La Poitevinière, Saint-Philbert-en-Mauges et Villedieu-la-Blouère. Beaupréau devient une commune déléguée[3].

La commune de Beaupréau est jusqu'alors membre de la communauté de communes du Centre-Mauges, intercommunalité qui disparait à la création de la nouvelle commune, et se trouve dans le canton de Beaupréau (modifié en 2014) et l'arrondissement de Cholet. Elle était chef-lieu d'arrondissement de 1800 à 1857[4], époque où il est déplacé à Cholet.

Son code commune (Insee) est 49023 et son code postal est 49600. Ses habitants se nomment Bellopratains, Belloprataines. Sa population est de 6 217 habitants en 1999, 6 456 en 2006 et de 7 124 en 2015[5].

Une maison de santé pluridisciplinaire, le centre médical de Beaupréau, est présente sur son territoire.

Histoire et patrimoine

Beaupréau se composait jadis de deux paroisses, aujourd'hui réunies, Saint-Martin et Notre-Dame. La ville se forme au XIe siècle autour du château, après que Foulques Nerra donna la terre à l'un de ses serviteurs. Au XVIIIe siècle, Beaupréau dépend de l'élection d'Angers. La cité est ensuite marquée par la guerre de Vendée, guerre civile qui opposera les royalistes aux républicains[6].

Éléments du patrimoine[7],[8] :

  • le château de Beaupréau ;
  • l'église Notre-Dame (inscrite MH), du XIXe siècle, édifice néo-gothique s'inspirant du XIIIe, dû à l'architecte Alfred Tessier ;
  • l'église Saint-Martin ;
  • l'ancienne église Sainte-Croix ;
  • l'ancien lavoir.

Également, le site naturel du château de Beaupréau (parc).

Loisirs et culture

Le centre culturel de La Loge héberge une salle de spectacles, la médiathèque, le cybercentre, l'école de musique et l'office de tourisme[8]. La bibliothèque est membre du réseau des bibliothèques de Beaupréau-en-Mauges, réseau qui compte neuf établissements[9].

Un champ de course est présent sur la commune, l'hippodrome de la Prée. Outre les courses de fin août, s'y déroule aussi la foire de la Petite Angevine[10].

On pratique aussi la pêche (La Gaule Belloprataine).

Espace et territoire

Beaupréau se trouve dans la partie sud-ouest du département, les Mauges, dont elle est l'une des principales villes. Elle s'étend sur 35,79 km2 (3 579 hectares) et son altitude varie de 32 à 117 mètres[11]. Son territoire se trouve sur le plateau des Mauges[12]. Venant de la commune voisine de La Poitevinière, la rivière l'Èvre traverse son territoire[13].

La zone de la Vallée de l'Evre est classée espace naturel sensible (ENS)[14].

Promenades : parc Ducal (ou parc du Bois du coin), espace naturel de 32 hectares[8].

Localités aux alentours : La Chapelle-du-Genêt (3 km), Le Fief-Sauvin (4,2 km), Andrezé (4,6 km), Saint-Philbert-en-Mauges (5,9 km), La Salle-et-Chapelle-Aubry (6 km), Montrevault (7,7 km), La Poitevinière (7,9 km), Saint-Pierre-Montlimart (8 km), Villedieu-la-Blouère (8,1 km) et Bégrolles-en-Mauges (8,2 km)[15].

Notes

Sur le même sujet

On dit « Bôprô »
Formes anciennes du nom
Beaupreau dans l'Indicateur de Maine-et-Loire de Millet (1861)

Sources et annotations

  1. Assemblée nationale constituante, le 11 novembre 1789 : « il y aura une municipalité dans chaque ville, bourg, paroisse ou communauté de campagne ».
  2. Pierre-Louis Augereau, Les secrets des noms de communes et lieux-dits du Maine-et-Loire, Cheminements (Le Coudray-Macouard), 2004, p. 27
  3. Préfecture de Maine-et-Loire, Arrêté préfectoral DRCL-BCL-2015-57, du 24 septembre 2015 — Voir création de la nouvelle commune de Beaupréau-en-Mauges (2015).
  4. Arrondissement de Beaupréau, novembre 2005 (Dictionnaire Célestin Port, t. 1, Lachèse, Belleuvre & Dolbeau (Angers), 1874, p. 257)
  5. Population de Maine-et-Loire (1793, 1800, 1999, 2006, 2015)
  6. Célestin Port (révisé par Jacques Levron et Pierre d'Herbécourt), Dictionnaire historique, géographique et biographique de Maine-et-Loire et de l'ancienne province d'Anjou, t. I (A-C), H. Siraudeau & Cie (Angers), 1965 (2e éd.), p. 293-303
  7. Ministère de la Culture, Base Mérimée (Beaupréau), avril 2012
  8. a, b et c Mairie de Beaupréau, Histoire et patrimoine, novembre 2015
  9. Bibliothèques de Beaupréau-en-Mauges, 2016-2019
  10. Le Courrier de l'Ouest, Beaupréau Les nouveautés de la Petite Angevine des 26, 27 et 28 août, 11 août 2017 — Voir Foire de la Petite Angevine.
  11. IGN, Répertoire géographique des communes (RGC), données 2014 (altitude, superficie)
  12. Atlas des paysages de Maine et Loire, voir unités paysagères.
  13. Èvre (rivière), avril 2013
  14. Espaces naturels sensibles de Maine-et-Loire, 2018
  15. Lion1906 (Lionel Delvarre), Distances à partir de Beaupréau (49), juin 2010

Autres données

Liste des communes en 2015
Anciennes communes 2015
Altitudes en 2014
Populations 2012, en vigueur au 1er janvier 2015
Superficies en 2014
Divisions administratives et électorales en 2014


Institut national de la statistique et des études économiques

Monument historique, bâtiment ou objet inscrit ou classé

kilomètres

tome

Institut national de l'information géographique et forestière